Premier promoteur d’une école de santé privée au Mali, Docteur Issa Paul Diallo est, aujourd’hui en plus du lycée Chaîne grise, le promoteur de plus de 8 écoles secondaires privées à Bamako, Sikasso, Bougouni et Ségou. Parti de rien, Docteur Diallo a pu créer et faire loger toutes ses écoles dans des locaux construits sur fonds propres..

 Né le 11 septembre 1945 à Sikasso d’un père fonctionnaire et d’une mère ménagère.,il fréquente, de 1951 à 1957, l’école de la Mission catholique de la Capitale du Kénédougou. A 11 ans il perd son père. Fils aîné de la famille, il est dès lors obligé de travailler pour subvenir à ses besoins et aider sa mère à prendre en charge ses 5 petits frères et sœurs.

 Déterminé à réussir, il poursuit normalement ses études au Cours complémentaire de Katibougou de 1957 à 1959 et au Cours complémentaire de Sikasso de 1959 à 1961 pour ensuite se retrouver au lycée Terrassons de Fougères où il obtient son baccalauréat en 1964.

 Il s’envole la même année pour l’Algérie où il a fait deux ans d’études en médecine. Après, il part en France où il achève ses études de médecine en 1973. Revenu au pays, Issa Paul Diallo effectue un stage d’un an avant de retourner en France pour se spécialiser en pédiatrie jusqu’en 1980.

 Durant ses années d’absence au pays, Issa Paul Diallo continue de soutenir sa famille. Selon lui, de loin ou de près, il s’occupe toujours des siens afin que ses frères et sœurs puissent étudier normalement et réussir leur vie.

Rentré définitivement du pays en décembre 1980, il commence en janvier 1981 à travailler à la pédiatre de l’hôpital Gabriel Touré jusqu’en janvier 1985 date à laquelle il a été nommé directeur de l’ESS. En 1991, il retourne travailler à l’hôpital Gabriel Touré jusqu’en 1996, année à laquelle il obtient une mise en disponibilité, suite à un accident qui l’a rendu infirme. C’est alors qu’il crée la première école de santé privée du Mali. Le pédiatre explique qu’après son accident, il ne pouvait plus exercer aisément le métier de médecin qui demande beaucoup d’efforts physiques.

 Il se lance dans le privé après plusieurs années de services rendus à la nation. Il possède aujourd’hui quatre écoles de santé (Bamako, Sikasso, Bougouni et Ségou), quatre lycées (Bamako, Sikasso, Bougouni et Ségou) et un Institut de formation professionnelle et technique à Sikasso.

 Tous ses établissements logent dans des locaux construits sur fonds propres. Le lycée Chaîne grise, l’une de ses plus grandes réalisations, occupe un bâtiment de trois niveaux bâtis sur un vaste espace au carrefour de Niamakoro. Six centres de formation de Docteur Diallo sont à l’attente.

 «  J’ai commencé avec 2000 000 F CFA par l’Ecole de santé de Bamako. Je me suis endetté pour construire. Ça n’a pas été facile, mais une fois que j’ai abouti, j’ai continué. Je n’ai pas été le seul à continuer. Il y a aujourd’hui plus de 70 écoles de santé privée ».

 Estimant que nous sommes dans un environnement où les individus ont toutes sortes de problèmes à affirmer librement leur compétence, Docteur Diallo explique qu’il faut toujours affronter les difficultés pour aller en avant.

 Docteur Diallo a également de très bons rapports avec ses employés et les élèves de ses établissements. .

Marié et père de 4 enfants, Docteur Diallo passe la majeure partie de son temps dans son bureau au Lycée Chaîne grise.

 Pour en savoir davantage nous vous prions d’assister à l’enregistrement du 22ème numéro de « Itinéraires à l’amphi théâtre de

la Bibliothèque Nationale le mercredi 26 Août 2009 à partir de 16 h 00.

 Mise en place Terminée 15 heures 30 minutes. La diffusion de la présente est prévue pour le Dimanche 30 Août 2009 après le journal Télévisé du soir.

 « La communication au service de la promotion de l’Emplois »