RECRUTEMENT

Search For Common Ground (SFCG) est une organisation internationale de droit américain à but non lucratif qui promeut la transformation des conflits. Avec son siège à Washington DC, et un bureau européen à Bruxelles en Belgique, SFCG a pour mission de transformer la manière dont les individus, organisations et gouvernements gèrent les conflits – loin des approches de confrontation vers des solutions coopératives.

L’ONG est présente au Mali depuis 2016 où elle participe aux efforts de consolidation de la paix à travers la transformation des conflits. Son champ d’action est principalement le Centre et le Nord du Mali. SFCG utilise l’information et la communication pour contribuer à protéger et intégrer les personnes déplacées à travers la promotion de la coexistence pacifique entre les différentes communautés dans le but de créer un environnement favorable à l’intégration de ces personnes déplacées.

Dans le cadre de la mise en œuvre de ses activités et pour renforcer ses activités, SFCG cherche à recruter Cinq Assistants Projet qui seront basés à (San, Niono,  Bankass, Bandiagara, Ansongo) et seront sous la supervision du chef de Projet.

Résumé du Projet :

Plus de huit ans après le début de la crise sécuritaire, politique et humanitaire la plus sévère de son histoire récente, le Mali reste profondément déstabilisé. L’absence de progrès dans la mise en œuvre de l’Accord de 2015 pour la paix et la réconciliation s’est accompagnée d’une aggravation de la violence dans les régions du Centre et du Nord du pays depuis le début de l’année 2019. L’incapacité de l’État à juguler la violence a donné lieu à des atrocités de masse commises dans le cadre d’affrontements intercommunautaires qui déstabilisent le centre du pays. 334 incidents liés aux conflits intercommunautaires ont été recensés dans les communes affectées depuis 2019, comprenant notamment des assassinats ciblés, des attaques de grande ampleur, des violences sexuelles et basées sur le genre, et des intimidations. Dans le même temps, les attaques des groupes armés non-étatiques se sont multipliées dans le Nord, à la fois contre les forces de défense et de sécurité (FDS), les représentants de l’État et les populations civiles. A cela s’ajoute la multiplication des exécutions extrajudiciaires et disparitions forcées ou involontaires lors des opérations militaires des FDS maliennes (FDS), des milices communautaires et des groupes d’autodéfense communautaires. Dans ce contexte de persistance des violences contre les civils en dépit des opérations militaires en cours, les théories du complot, rumeurs, et fausses informations se multiplient dans les médias et sur les réseaux sociaux, contribuant à la détérioration de la confiance entre les autorités, les FDS et les communautés. Par ailleurs, les discours de haine ou stigmatisant trouvent un écho inquiétant à la fois auprès de la population Malienne et des diasporas, contribuant aux dynamiques de conflit entre des communautés profondément divisées.  Suite aux événements du 18 août 2020, où des militaires en révolte ont forcé la démission du président Ibrahim Boubacar Keïta (IBK), la prolifération de rumeurs et de fausses informations reste assurée dans ce contexte d’incertitude. Pour ces raisons, des interventions capables de mitiger une prévisible escalade de la rhétorique et des discours de la haine semblent plus que jamais pertinentes.

 

Ce projet d’une durée de 24 mois, développé par Search for Common Ground (Search), en partenariat avec le Centre National d’Alerte Précoce du Mali (CNAP), vise à renforcer la résilience communautaire à la désinformation dans les régions du Nord et du Centre du Mali afin d’améliorer la prévention des conflits et la situation sécuritaire. Précisément, le projet veillera à renforcer la coordination et la collaboration multi-acteurs pour la communication de messages et d’informations vérifiées, impartiales et sensibles aux conflits qui permettant l’amélioration des systèmes d’alerte précoce, et encourageant le dialogue et contribuent à pour la prévention des conflits violents à Bamako et dans les régions du Nord et du Centre du Mali (Gao, Mopti, Ségou). L’intervention sera mise en œuvre dans 6 cercles (San, Niono, Bandiagara, Bankass, Ansongo, Gao) à raison de 2 communes par cercle, et dans deux communes du district de Bamako, soit 14 communes au total. Elle s’appuiera largement sur les ambassadeurs de paix parmi les jeunes et les femmes formés dans le cadre du projet Unis pour la paix financée par PSOP. Les efforts du gouvernement de Mali pour mettre en œuvre l’accord de paix seront renforcés par cette initiative, surtout à travers la collaboration avec l’appui au CNAP et les autorités régionales et locales. Cette initiative est complémentaire aux nouvelles stratégies de stabilisation au Centre du Mali, le Programme de Sécurisation Intégrée pour les Régions du Centre (PSIRC) du gouvernement du Mali et la stratégie d’intervention de la MINUSMA au Centre du Mali, pour encourager la consolidation de la paix, la stabilité, la cohésion sociale et l’amélioration de la communication entre tous les acteurs. A travers un ensemble d’activités axées sur le renforcement de capacités, la communication, l’engagement communautaire et l’appui stratégique à l’État, le projet a pour objectifs spécifiques de : 

  • OS.1: Renforcer la collaboration entre les acteurs étatiques, de la société civile et communautaires pour la prévention des rumeurs et des messages de haine ;
  • OS.2: Améliorer l’accès et le partage d’informations vérifiées, crédibles et sensibles aux conflits et de récits alternatifs qui favorisent la cohésion sociale ;
  • OS.3: Soutenir la coordination et le partage d’informations sur la situation sécuritaire et les conflits intra et inter communautaire.

 Responsabilités :

  • Représenter Search dans la zone d’intervention
  • Développer et suivre scrupuleusement l’exécution du plan de travail budgétisé, du plan d’achat et du calendrier de mise en œuvre 
  • Participer à l’organisation des ateliers de démarrage, de révision mi-parcours et de clôture du projet en s’assurant que les protocoles y relatifs (protocole de démarrage, protocole de clôture sont suivi et complétés,
  • Travailler en étroite collaboration avec les autorités politico-administrative et sécuritaire de la zone pour l’adaptation et la mise en œuvre des activités prévues par le projet
  • Renforcer les capacités des partenaires, bénéficiaires et autres parties prenantes impliquées dans la mise en œuvre du projet
  • Travailler conjointement avec le département de Suivi et Evaluation pour une utilisation efficiente et efficace des outils de suivi mise en place
  • Produire des rapports narratifs hebdomadaires, mensuels, trimestriels de leur zone de couverture
  • Mise en œuvre des recommandations des réunions de suivi budgétaire
  • Partager avec le chef de projet des mises à jour trimestrielles du programme, des bulletins d'information, des histoires de réussite, des mémoires et d'autres documents de communication au besoin
  • Soumettre des états de besoin et demandes de paiement en s’assurant de leur qualité et de l’utilisation des lignes budgétaires appropriées
  • Soumettre des rapports des dépenses et pièces justificatives après un contrôle minutieux de la forme, du fond et de la qualité
  • Participer aux différents mécanismes de coordination avec les autres organisations humanitaires sur terrain sur demande du chef de projet

 

  • Entretenir des relations de grande qualité avec le Représentant du bailleur sur le terrain
  • Travailler étroitement avec les bénéficiaires directs du projet (toute catégorie confondue) et entretenir avec eux d’excellentes relations

 

Qualifications

  • Avoir un diplôme universitaire en science sociale, Peace Building ou tout autre domaine similaire
  • Avoir une expérience d’au moins 2 ans comme assistant projet ou gestionnaire des partenaires sur terrain dans une organisation de la société civile,
  • Avoir la maîtrise du logiciel Office (Word, Excel, Power Point) et Internet ;
  • Avoir une bonne connaissance  du Nord  Mali 
  • Être doté d’une bonne capacité de communication écrite et parlée en français ;
  • Être capable de travailler en équipe ;
  • Être capable de travailler sous pression et dans un environnement difficile ;
  • Être capable de travailler tout en respectant le genre ;
  • La maitrise d’une ou plusieurs langues locales (Tamasheq, Sonrhai , ….) est un atout ;

  Principes et Valeurs de SFCG

  • Le conflit est inévitable, la violence l’est
  • L’humanité est interdépendance
  • Le changement est toujours possible
  • Quand tout le monde gagne, le changement demeure
  • Trouver le « Common Ground » est important

 

Pour postuler : Les candidats intéressés sont invités à soumettre leurs demandes cv plus lettre de motivation plus tard le 15 Novembre 2020 l’adresse ci-après mali_employment@sfcg.org

Il s’agit d’un poste avec des conditions locales

N.B. : Seuls les candidats retenus pour l’interview seront contactés. Les candidatures féminines sont vivement encouragées.