Programme de leadership féminin pour une gouvernance de la sécurité dans le Sahel

 

Appel à candidature pour la sélection du vivier

 

1.       Contexte   

Le Groupe Danois de Déminage (DDG) en partenariat avec le Réseau Ouest Africain pour l’Edification de la Paix (WANEP) met en œuvre un Programme de Leadership Féminin (PLF) pour une gouvernance inclusive de la sécurité dans le Sahel, au Mali, Niger et Burkina Faso. Ce projet a pour but de renforcer la voix des femmes de la société civile en matière de sécurité à travers la mise en œuvre d’un vivier d’expertise féminin. 

En effet, alors que la voix de la société civile en matière de sécurité est généralement faible dans les pays du Sahel, celle des femmes et des organisations de femmes l’est encore plus. L’argument d’une absence d’expertise féminine en matière de sécurité est souvent avancé pour justifier l’absence totale (ou quasi) de femmes autour de la table, résultant à des décisions biaisées et peu sensibles aux besoins spécifiques des femmes, mais aussi des hommes, des filles et des garçons. Lorsque les femmes sont représentées, c’est souvent à titre symbolique voire dans un rôle de figuration (tokenism) qui rend difficile une participation substantielle.

Face à ces défis, le programme de leadership féminin pour une gouvernance de la sécurité dans le sahel propose une réponse qui visera à stimuler l’émergence de la prochaine génération de femmes sahéliennes d’horizons divers, dont la voix peut influencer l’adoption de politiques et pratiques adéquates pour relever les défis de sécurité qui se posent aussi bien aux Etats qu’aux populations (hommes, femmes, filles et garçons) de la région.  

En suscitant un vivier d’expertise féminin régional et en lui donnant les outils pour contribuer de manière substantielle aux questions de sécurité, l’action cherche aussi bien à amplifier la voix de la société civile pour améliorer l’ancrage démocratique des processus RSS et la qualité des politiques publiques qui en ressortent, qu’à remettre en question les stéréotypes excluants pour encourager une gouvernance plus inclusive de la sécurité ; et à fournir aux jeunes générations des rôles-modèles permettant de dépasser les entraves traditionnelles à la participation des femmes dans les questions de sécurité.  

DDG et WANEP recherchent des femmes dynamiques qui feront partie de ce vivier durant toute la période du projet ; soit une période allant de décembre 2019 à décembre 2022. 

2.       A propos du vivier d’expertise féminin

Le vivier d’expertise féminin sera un collège de 24 à 30 femmes issues de la société civile, en matière de sécurité, au Mali, Niger et au Burkina Faso qui constitueront une ressource pérenne pour leurs pays. Il s’agit ainsi des profils des femmes diverses ayant la volonté et le potentiel pour assumer un rôle pionnier et de leadership dans la participation aux processus de réforme du secteur de sécurité dans leurs communautés et leurs pays d’origine. 

Pour cela, les membres du vivier bénéficieront d’un programme de formation approfondi en plusieurs ateliers, afin d’acquérir les connaissances, compétences et accès nécessaires. Cette formation vise à transmettre aux membres du vivier une expertise technique sur les principes de la bonne gouvernance, de la gouvernance inclusive de la sécurité, des cadres légaux institutionnels et stratégiques, de l’impact du genre sur la sécurité et du rôle de la société civile dans la gouvernance démocratique de ce secteur. D’autres thématiques pourront être abordées, en fonction des besoins contextuels identifiés. 

Ce programme de formation se déclinera en 4 à 6 formations séquencées sur une période de 12 mois de manière à être approfondies progressivement pour favoriser un apprentissage durable et la constitution de liens étroits entre les membres du vivier. 

Après la période de formation, en s’appuyant sur les connaissance, compétences et accès acquis lors de la phase de formation, et avec l’appui de leurs mentors et le soutien des personnes alliées et associées, les membres du vivier seront appelés à développer des actions concrètes pour contribuer à améliorer la sécurité des femmes, des filles et des garçons dans leurs pays ou dans des zones spécifiques de celui-ci. 

1

 

Soutenu par : 

 

 

Programme de leadership féminin pour une gouvernance de la sécurité dans le Sahel

 

Concrètement, il s’agira : 

  • D’identifier des problèmes ou défis de sécurité spécifiques affectant les hommes, les femmes, les filles et/ou les garçons à l’échelle nationale, régionale ou locale ; documenter et analyser ces problèmes ou défis ;
  • D’élaborer une stratégie d’engagement avec les décideurs et acteurs de la sécurité pour résoudre ces problèmes ou améliorer la réponse à ces défis ; et
  • De conduire des actions de terrain en lien avec les membres d’organisations féminines et de la société civile, les autorités locales, et tout autre acteur pertinent, afin d’assurer un portage collectif du projet et le suivi des solutions proposées.

3.       Critères d’éligibilité

A l’issue du cycle de lancement et des symposiums tenus respectivement au Mali au Burkina Faso et au Niger, ayant réunis des femmes des différentes régions de ces pays et des représentantes de la société civile ont défini les critères d’éligibilité des membres du vivier. Les profils des membres du vivier ont été définis en mettant l’accent sur la disponibilité, l’intérêt, la volonté et la capacité des candidates à s’engager sur le long terme dans les activités du programme.

Concrètement, il faut :  

  • Être de nationalité Malienne
  • Être âgée de 18 à 35 ans ;
  • Habiter au Mali à l’envoie de la candidature ;
  • Être alphabétisée en langue française, et avoir la capacité à travailler dans cette langue, afin de pouvoir suivre les travaux du vivier qui réunit des femmes de pays francophones, et être en mesure d’interagir avec les autorités de ces pays.
  • Maitriser au moins une langue locale ou nationale parlée dans le pays, afin de pouvoir jouer efficacement le rôle de relais vers les communautés locales ;
  • Avoir une très bonne connaissance d’au moins une région du pays, en plus et/ou en dehors de la capitale ;
  • Être disposée à travailler en équipe avec des femmes d’horizons divers, des organisations de la société civile, des acteurs du secteur de la sécurité et des autorités locales et nationales ;
  • Être disponible, disposée et en mesure de se déplacer dans les autres pays et dans d’autres régions de son propre pays, pour les activités du projet ;
  • Avoir une volonté d’apprendre, une disponibilité et une capacité d’influence particulière.
  • Avoir la volonté et le potentiel pour assumer un rôle pionnier et de leadership dans la participation aux processus de RSS avec les candidates présélectionnées ;
  • Être disponible pour participer au programme sur toute la durée du projet (décembre 2019 à décembre 2022).

 

4.       Constitution du dossier de candidature 

Toutes les candidates devront faire parvenir une lettre de motivation et un CV à jour à l’adresse de suivante :   vivierplfmali@gmail.com et/ou déposer au secrétariat national de WANEP Mali sis à Torokorobougou commune V du District de Bamako, rue 228, porte 28. Tel. : +223- 20283089/66285607.

 

Date limite : le 25 Novembre 2019