TERMES DE RÉFÉRENCE

POUR RECRUTEMENT D’UN CONSULTANT.E POUR  LA RÉALISATION D’UNE ÉTUDE D'ÉVALUATION A MI-PARCOURS : COMPOSANTE GROUPES D'ÉCOUTE COMMUNAUTAIRE (GEC) ET COMMUNAUTÉS

I.                    Contexte et justification

Le projet Voix de femmes à grande échelle (en abrégé VdeF) est une initiative de l’ONG Radios Rurales Internationales (RRI) soutenue par le Gouvernement canadien à travers Affaires mondiales Canada (AMC). Il est mis en œuvre en Afrique de l’Ouest dans quatre pays à savoir le Burkina Faso, le Ghana, le Mali et le Sénégal pendant une période de cinq (5) ans (2018-2023). Au Mali, le projet couvre les régions de  Sikasso et Ségou. Le projet vise à améliorer l’égalité de genre et la sécurité alimentaire chez les agriculteurs et les agricultrices d’exploitations familiales, en particulier les femmes, les filles et les jeunes, dans les régions ciblées. Pour atteindre cet objectif final, le projet s’attèlera à obtenir les trois (3) résultats intermédiaires suivants :

  1. Utilisation accrue de plateformes radiophoniques interactives durables et sexospécifiques par les stations de radio et les parties prenantes pour une information, une communication et un savoir de qualité
  2. Application accrue de bonnes pratiques agricoles et nutritionnelles par les agriculteurs, les agricultrices et les jeunes utilisant les nouvelles plateformes radiophoniques interactives
  3. Application accrue de pratiques sexotransformatrices par les hommes, les femmes et les jeunes utilisant les plateformes radiophoniques interactives en relation avec la sécurité alimentaire familiale

Dans le cadre de la mise en œuvre du projet 200-VdeF, RRI a mis en œuvre un certain nombre d’activités au niveau du Mali dans les régions d’intervention (Sikasso et Ségou). Comme activités, nous pouvons noter entre autres, l’identification des parties prenantes, la mise en place et le fonctionnement des cadres de concertation, le suivi du comité de pilotage, les études et recherches, la production et la diffusion de deux séries d’émissions interactives (la SRP et le T+) et la mise en place des GEC et de leurs fonctionnements. Ce niveau de mise en oeuvre marque la mi-parcours du projet. Or à la mi-parcours, une évaluation est prévue conformément au développement du Plan de mise en œuvre du projet (PMO). C’est de ce sens que RRI recherche une consultante ou un consultant qualifié pour mener ladite étude d’évaluation à mi-parcours de la composante GEC et communautés dont le présent document constitue les termes de référence pour le recrutement d’un.e consultant.e.

II.                  Objectif de l’étude

II.1.             Objectif général

L’objectif général de l’étude est d'évaluer les impacts produits par les activités  dans le cadre du projet sur le niveau de connaissances, les attitudes et les pratiques en matière d’égalité, de genre et de sécurité alimentaire au sein des populations cibles du projet VdeF.

II.2.             Objectifs spécifiques

Les objectifs spécifiques se présentent comme suit :

  • évaluer le niveau de connaissance du projet et l’implication des populations bénéficiaires ;
  • évaluer le niveau d’exposition des GEC et communautés aux activités RRI
  • évaluer les habitudes d’écoute des émissions radiophoniques produites dans le cadre du projet
  • évaluer le niveau de compréhension des messages diffusés dans le cadre du projet ;
  • évaluer le niveau de connaissance des membres GEC et des communautés sur les thématiques diffusées par les radios partenaires dans le cadre de ce projet ;
  • évaluer le niveau de satisfaction des communautés et GEC sur les émissions RI ;
  • évaluer la capacité des membres des GEC et communauté à utiliser les TICs pour participer aux émissions ;
  • déterminer les changements apportés au niveau des populations genre et sécurité alimentaire ;
  • évaluer le degré de collaboration entre les parties prenantes et les radios ;
  • formuler des recommandations en vue d’améliorer les prochaines interventions.
  • Évaluer le niveau de changement sur les dynamiques d’égalité de genre et inclusion sociale au sein des communautés

III.                Les indicateurs à évaluer

Dans le cadre de la présente consultation, les indicateurs clés concernés sont précisés afin de mieux vous orienter dans la proposition de l’ébauche du questionnaire, il s’agit :

  1. % d’agriculteurs, agricultrices et jeunes utilisant les plateformes radiophoniques interactives appliquent de nouvelles pratiques sexotransformatrices ;
  2. % des agriculteurs, agricultrices et jeunes, ayant accès aux programmes de Radio Interactive (RI) ;
  3. % de femmes ayant un niveau de confiance élevée dans leur capacité d’interagir avec les plateformes de RI ;
  4. % des agriculteurs, agricultrices, et jeunes ayant utilisé les services de plateformes RI qui ont augmenté leurs connaissances des bonnes pratiques agricoles et nutritionnelles, les chaînes de valeur agroalimentaires, et les opportunités de marché ;
  5. % d’agriculteurs, agricultrices, et jeunes, ayant un bon niveau de connaissances sur les questions relatives à l’égalité des sexes et les droits de la personne ;
  6. % d’agriculteurs, agricultrices, et jeunes, ayant une attitude et une perception positive face à l’égalité de genre et les droits de la personne ;
  7. niveau de satisfaction des auditeurs/auditrices sur les émissions RI.

IV.                Résultats attendus de l’étude

Les résultats de cette étude se déclinent comme suit :

  • les niveaux de connaissance et l’implication des populations dans le projet cibles sont mesurés.
  • les habitudes d’écoute des émissions radiophoniques produites dans le cadre du projet sont évalués,
  • le degré de satisfaction des émissions produites, ainsi que la qualité de la collaboration entre les radios et l’auditoire (dont les GEC), sont évalués ;
  • le niveau de compréhension des messages diffusés dans le cadre du projet est mesuré ;
  • le niveau de connaissance sur les différentes thématiques diffusées est mesuré ;
  • le niveau d’exposition aux activités du projet des communautés est connu ;
  • les effets des TICs tout au long de la diffusion de l’émission sont évalués;
  • le degré de collaboration entre les agents de santé et les radios est évalué
  • des recommandations sont formulées en vue d’améliorer la trajectoire des résultats visés par le projet au cours des deux prochaines années.

 

V.                  Approche méthodologique

V.1.             Approche méthodologique

La présente étude utilisera les méthodes qualitative et quantitative et sera sexospécifique. Pour ce faire une approche participative sera utilisée pour réaliser la collecte des données. Celle-ci se fera à travers des entretiens individuels et des discussions de groupe diligentées auprès des Groupes d’écoute communautaire et des communautés.  Les entretiens individuels de types qualitatifs seront menés auprès des personnes ressources dans les localités visitées en considérant les enjeux d’égalité de genre et d’inclusion. Pour la collecte des données qualitatives, deux (02) guides d’entretien individuel qui seront destinés aux personnes ressources et aux bénéficiaires (GEC et communautés) et de discussions de groupe (Focus groupe auprès des GEC et communautés) seront élaborés par le/la consultant.e le suivi/appui de l'Équipe de Gestion de Savoirs (EGS). Quant à la collecte des données quantitatives, des questionnaires seront élaborés à cet effet et seront soumis aux GEC et communautés. Ce questionnaire sera produit dans les mêmes conditions que les autres outils précédemment cités. À noter que cette évaluation doit être menée de manière participative et sexospécifique. Les principes d’égalité de genre devront être pris en compte dans l’élaboration des outils, des questions, de la manière de collecter les données et dans l’analyse. Les recommandations qui en découleront devront également refléter les sexospécificités.

V.2.             Cible et zone de l’étude

Cette étude concernera les membres des groupes d’écoute communautaire (GEC), les membres de la communauté et les personnes ressources des localités échantillonnées.  L’évaluation concernera les deux régions d’intervention du projet à savoir : Sikasso et Ségou. Il est intéressant de préciser que la zone d’intervention du projet répond à la zone de couverture des sept (07) radios partenaires qui sont : ORTM2-Ségou, ORTM2-Sikasso, radio Wassalou, radios Koumakan et Kafokan, radio Uyesu et Radio Betafo.

V.3.             Echantillonnage

Dans le cadre de ce projet, Cinquante-six (56) GEC ont été mises en place dans plusieurs villages de  la couverture des sept (07) radios partenaires. Pour cette étude, plus de 80% de ces GEC doivent être touchés par les discussions de groupe et les entretiens individuels. Il appartient au consultant.e de préciser le nombre exact pour chaque collecte à savoir les discussions de groupe et les entretiens individuels. Pour les entretiens individuels auprès des personnes ressources dans les différentes localités à visiter, il s’agit de toucher au maximum trois (03) personnes par village échantillon. Le ou la consultante devra s’assurer d’obtenir un échantillonnage qui reflète l’engagement de RRI et de ce projet spécifiquement en matière d’égalité de genre et d’inclusion sociale (incluant les différents groupes d’âges ciblés par le projet).

Pour la zone de couverture de chaque radio, Huit (08) focus groups dont quatre (04) au niveau des GEC et quatre (04) pour les communautés seront réalisés. Il s’agit de faire un focus femme, un focus jeunes femmes, focus hommes et focus jeunes hommes. Outre ces focus Group, des entretiens individuels seront réalisés  avec des personnes ressources dans les régions d’intervention. Ces personnes sont choisies de façon raisonnée.

La collecte des données quantitatives concerne essentiellement les membres des groupes d’écoute communautaire et les communautés.  Pour chaque région, un échantillon à choix raisonné de quatre (4) groupes d’écoute communautaire seront soumis au questionnaire. Et au niveau des chaque communautés, vingt (20) personnes seront choisies et soumises au questionnaire. 

Cette collecte des données quantitatives permettra de faire un croisement avec les données issues des discussions de groupe. Au total, quatre-vingt (80) personnes par radio seront enquêtées dans les communautés et quatre-vingt au niveau des membres GEC. Ceci donne cent soixante (160) personnes par zone de la radio.   

Il est donc attendu du/de la consultant.e une stratégie claire de la méthodologie de la collecte des données et l’organisation de son équipe pour la réalisation de la présente évaluation à mi-parcours.

VI.                Durée et lieu du contrat

La durée totale du mandat est de 30 jours calendaires. Le plan de travail sera proposé par le/la consultant.e. Ce plan fera l’objet de validation par l’équipe de l’ONG Radios Rurales Internationales conformément au plan de travail de l’évaluation mi-parcours élaboré à cet effet.

Il est entendu que le/la Consultant(e) sera basé à Bamako au Mali, pendant la durée du contrat.

VII.              Livrables

Le/la consultant.e soumettra par voie électronique à l’adresse qui lui sera communiquée les livrables comme indiqué ci-dessous :

#

Livrables

1

Outils de collecte de données révisés et validés

2

Plan de travail révisé et validé

3

Sommaire annoté du rapport envisagé

4

Première version du rapport détaillé

5

Dépôt de la version finale du Rapport définitif

VIII.           Qualifications spécifiques et conditions requises

Le(La) consultant(e) ou le bureau d’étude sera responsable de la formation, de l’organisation, du déroulement et du reporting de l’étude. Il/Elle sera sous la supervision du Chargé de projet, du Gestionnaire de projet et du Représentant pays et travaillera en étroite collaboration avec toute l’équipe de RRI. Le/la Consultant(e) ou le/la responsable de l’équipe devrait avoir:

  • Diplôme d'études supérieures en sociologie, en anthropologie, en économie, en genre, en sécurité alimentaire et nutritionnelle, en communication ou dans un autre domaine connexe.
  • Expertise démontrée en matière de collecte et d'analyse de données quantitatives et qualitatives - y compris la conception d'une étude de recherche qualitative, l'élaboration d'outils, la collecte de données, l'analyse de données et la production de rapports;
  • Expérience et connaissances des principes d’égalité de genre et d’inclusion sociale et des questions liées aux droits des femmes
  • Expérience antérieure dans les zones rurales du Mali ou dans les régions ciblées et connaissance des langues locales;
  • Une bonne expérience de l’utilisation d’approches participatives,
  • Une Capacité de travailler en équipe,
  • Une Aisance dans la communication écrite et orale,
  • Une bonne connaissance du Microsoft pack office de traitement de texte et tableur.

 

IX.                 Candidature

Les candidat(e)s sont invité(e)s à soumettre des propositions en réponse à la présente demande. Les candidat(e)s ne pourront ni impliquer ni tenir pour responsable RRI ou un de ses employés dans la préparation et la soumission de leurs propositions. De même RRI n’engagera ni ne remboursera aucune dépense liée à la préparation de la proposition. RRI se réserve enfin le droit de ne donner suite à la présente demande de proposition si cela est jugé nécessaire ou si cela est contraire aux intérêts de l’organisation.

Les candidats doivent soumettre leurs offres par voie électronique uniquement. Les documents faxés ou copies dures ne seront pas considérés ni recevables.

Merci d’envoyer les documents listés ci-dessous par courriel à l’adresse suivante :  mali@farmradio.org avec pour objet ‘’200-VdeF-Evaluation mi-parcours  au plus tard le jeudi   12 novembre 2020.

  • Une Lettre de soumission avec le nom et les contacts du candidat, le nom complet du représentant légal et le numéro IFU
  • Une Proposition technique avec les sections détaillées suivantes :
    • Curriculum vitae du personnel clé : Une explication qui montre en quoi le personnel du cabinet candidat ou de la personne candidate est qualifiée pour cette consultation. Si vous souhaitez former une équipe d’expertise, inclure une brève présentation de l’équipe et de la répartition du travail au sein des personnes impliquées
    • Matériel de travail : Une liste exhaustive du matériel de travail qui sera utilisé dans le cadre de l’étude.
    • Plan de travail : Chronogramme des activités qui inclut les dates spécifiques des activités, le personnel responsable, et une présentation prévue des livrables.
    • Expérience antérieure : une brève description de l’entreprise et de son organisation incluant les références appropriées de toute maison mère et les annexes, cela comprend les détails qui montrent leur expérience et capacité technique dans l’implémentation de l’approche technique / méthodologie et le plan de travail détaillé.
    • Au moins un exemple d’une étude similaire ou d’autres documents rédigés par les membres du cabinet ou de la personne qui démontre sa capacité à conduire des études telles que décrites dans ces termes de références.
    • Au moins deux références de prestations passées d’un travail similaire mis en œuvre aussi bien que les contacts des structures avec lesquelles ces travaux ont été réalisés.
  • Une Proposition financière : Une proposition financière sur la base d’un montant forfaitaire incluant (les honoraires, et autres frais liés à la mission dans les deux régions ciblées). Pour permettre une meilleure appréciation du montant forfaitaire proposé, la/le consultant.e doit éclater son montant forfaitaire en indiquant clairement les frais prévus pour les honoraires, les frais de voyages et ceux affectés aux indemnités journalières/perdiem.

o  Le coût sera un coût fixe TTC. Les candidats doivent fournir un budget détaillé organisé par rubrique de honoraires, coûts de transport, dépenses du bureau, communication etc.,  aussi bien que lignes d’items individuels, les différents types d’indemnités (logement et restauration), frais de transport pour les déplacements, le montant des impressions, les coûts liés aux rencontres, etc.

o  Les candidats doivent indiquer le nombre de personnes, les quantités unitaires, le coût unitaire et le coût total. Ne pas prendre en compte une marge pour les imprévus. Chaque catégorie doit être décomposée en unités et coûts y compris des notes d’explication pour comprendre comment chaque catégorie et le total est calculé. Toutes les informations en rapport aux coûts doivent être exprimées en francs CFA.