TERMES DE REFERENCES

SELECTION D’UN BUREAU POUR LA REALISATION D’UNE ETUDE SUR LA FAIBLE ADOPTION DES NOUVELLES TECHNOLOGIES (SEMENCES AMELIOREES, ENGRAIS, ALIMENTS BETAIL ET PRODUITS DE SANTE ANIMALE PAR LES PRODUCTEURS AGRICOLES ET LES ELEVEURS) DANS LA SOUS- ZONE DE SIKASSO

 

Juillet : 2021

 

  1. Contexte et justification

Sugu Yiriwa est un projet Feed the Future, financé par l’USAID et mis en œuvre par un consortium de trois structures :      CNFA une organisation internationale de développement agricole spécialisée dans la conception et la mise en œuvre d'initiatives agricoles durables basées sur les entreprises.     MALIMARK (Mali Agricultural Developement Market Trust), une ONG malienne, Leader dans le renforcement des systèmes d'intrants et de services agricoles, et présent dans la sous-zone de Sikasso      Helen Keller International, une organisation internationale qui capitalise vingt (20) ans d'expérience au Mali pour renforcer les capacités locales de prévention de la malnutrition en favorisant la résilience des acteurs du marché et des groupes vulnérables par des interventions de changement social et comportemental. L'objectif de Sugu Yiriwa est de renforcer les systèmes de marché afin d'améliorer durablement les revenus et l'état nutritionnel des ménages. Le projet vise à donner aux acteurs des secteurs privés et publics du marché les moyens d'agir sur l'ensemble du système de marché, avec une stratégie qui met l'accent sur les chaînes de valeur (mil/sorgho, maïs, niébé, riz, Pomme de terre, l'horticulture, petits ruminants, de la volaille) favorables et sensibles aux questions de genre et de nutrition dans 46 communes de la sous-zone de Sikasso. MALIMARK, Leader dans le renforcement des systèmes d'intrants et de services agricoles, conçoit des stratégies et dirige la mise en œuvre de l'objectif 2 du projet feed the future sugu Yiriwa « Amélioration de l'accès et de l'utilisation d'intrants et de services de qualité et abordables ».Dans le cadre de la mise en œuvre du projet, la mission de MALIMARK est de faciliter le développement du secteur des intrants et des services, renforcer les capacités des négociants agricoles, augmenter les liens entre les acteurs du marché et améliorer la commercialisation des intrants, des services et des technologies.

La réalisation d’un tel programme à caractère novateur recommande une connaissance du secteur des intrants, et le niveau d’adoption des technologies et des services par les acteurs des différentes chaines de valeurs accompagnées (Mil, Sorgho, maïs, niébé, pomme de terre, fruits, légumes, bétails et volailles).

Le constat présage une faible sinon une non adoption des technologies novatrices, spécifiquement les intrants agricoles et d’élevages/volailles, introduites par les différents acteurs des chaines de valeurs accompagnées. Améliorer cet état de fait, est l’un des défis que MALIMARK, à travers Sugu yiriwa doit relever les cinq prochaines années.

La présente étude est envisagée pour comprendre les causes profondes de la faible adoption des innovations technologiques (semences améliorées, engrais, aliments bétails et produits de santé animale).

Elle concernera l’ensemble de la zone d’intervention de Feed the Future Sugu Yiriwa, les acteurs des différentes filières agricoles (Mil, Sorgho maïs, niébé, pomme de terre, fruits, légumes, bétails et volailles) et les acteurs importants qui ont été identifiés comme collaborateurs du projet.

  1. Objectifs et résultats attendus de l’étude

2.1 Objectif global

 

 L’objectif global de cette étude est de cerner les raisons de la faible adoption des intrants agricoles et d’élevages/volailles par les producteurs agricoles et par les éleveurs dans les 46 communes de sous zone de Sikasso (les nouvelles régions de Bougouni, Sikasso et Koutiala) et de dégager une stratégie pour adresser les raisons et améliorer la situation.

Veuillez référer à l’Annexe X pour une liste des 46 communes.

 

          2.2. Objectifs spécifiques

Les objectifs spécifiques de l’étude sont :

  • Identifier et catégoriser selon la priorité les facteurs déterminants (social, économique, capacité technique, logistique etc.) de l’adoption des technologies telles que : semences, engrais, produits phytosanitaires, aliments bétails et volailles dans les itinéraires de production aussi bien que dans le poste récolte,
  • Décrire l’offre effective de technologie : existence, information et disponibilité locale ;
  • Faire une analyse FFOM de la faible adoption des innovations technologiques (semences, engrais, produits phytosanitaires, aliments bétails et volailles) par les acteurs des filières :
    • Identifier et analyser les difficultés et contraintes rencontrées par les acteurs des plateformes d’innovation et autres organisations paysannes ;
    • Identifier les stratégies et actions endogènes développées par les acteurs ;
    • Proposer des stratégies/modèles d’affaires inclusifs et appropriés d’accès aux intrants et aux opportunités de marchés au profit des acteurs (producteurs, éleveurs et toutes autres formes de groupement) ;
    • Proposer des stratégies d’appui aux différents acteurs pour améliorer l’adoption des technologies innovantes tout en mettant l’accès sur les acteurs privés ;

 

  • Proposer des initiatives incitatives d’intégrations des jeunes et femmes dans les activités dans le développement du secteur 

 

  • Proposer un plan d’action de mise en œuvre de la stratégie qui prend en compte les questions environnementales
  1. Tâches du bureau d’étude

 

Les responsabilités pour cette étude incluent :

  • Conception de l’enquête, le plan d’échantillonnage et la méthodologie
  • Le développement d’un questionnaire G
  • Logistiques, équipement, outils
  • La collecte des données
  • La saisie et le traitement des données
  • L’analyse des données, la production des estimations, et l’élaboration du rapport
  • Restitution des résultats à l’équipe de Sugu Yiriwa.

 

  • Plan de conception et plan d’échantillonnage

Pour l’élaboration de l’enquête, le Consultant sera responsable de :

  • La définition de la taille de l’échantillon ;
  • Le regroupement et la sélection des /acteurs unités à chaque étape de l’échantillonnage (le cas échéant) ;
  • Spécification de la méthodologie de sélection des participants à l’étape finale.

Alors que le projet prévoit de couvrir 46 communes, l’étude pourrait se concentrer sur un ensemble plus restreint de communes sur la base des critères Feed the Future : la vulnérabilité et la malnutrition, l’accès à l’eau potable et les taux de pauvreté, la densité de population, l’accès aux marchés et le classement en termes de conflits et d’insécurité.  L’équipe Sugu Yiriwa travaillera avec les consultants pour déterminer le cadre d’échantillonnage le plus approprié pour s’assurer que le sondage est représentatif de la population participante éventuelle du projet.

  • La Collecte des données

Tout au long de l’enquête, les consultants seront directement responsables de la collecte de données. Les responsabilités comprennent :

  • Élaboration de protocoles de collecte de données
  • Recrutement du personnel pour l’enquête (enquêteurs, superviseurs, agents de saisie de données, etc.)  
  • Élaboration d’un guide de formation pour les enquêteurs ;
  • Formation des enquêteurs et des superviseurs, pré-test du questionnaire et pilotage des opérations sur le terrain
  • Réalisation et supervision de la collecte de données
  • Élaboration de mesures de contrôle de la qualité pour la saisie des données et le nettoyage des données
  • Nettoyage des données pour assurer des contrôles logiques et cohérents

 

 Le bureau d’étude aura pour mandats :

  • Identifier les facteurs déterminants de l’adoption des nouvelles technologies(semences, engrais, produits phytosanitaires, aliments bétails et volailles) par les producteurs et les éleveurs ;
  • Décrire l’offre effective de technologie : existence, disponibilité et information locale ;
  • Déterminer les conditions d’accès aux facteurs catalysant l’adoption des intrants agricoles et d’élevage (Institutions de crédit, assurance, les politiques nationales élaborées etc.)
  • Proposer une stratégie de facilitation d’accès et d’amélioration du taux d’utilisation des intrants ;
  • Proposer un plan d’action de mise en œuvre de la stratégie

 

  1. 4. Livrables

 

  • Rapport de démarrage : Ce premier document développera, la stratégie de conduite de la mission, la préparation et la validation de l'échantillon, les instruments pour la collecte des données et le plan de travail de la mission. Comme mentionné dans la demande de proposition.

Le rapport de démarrage comprendra spécifiquement les éléments suivants :

  • Plan de travail de toutes les activités (pour chaque tâche, la personne responsable, les membres de l'équipe, et la date de début/fin).
  • Pour l'enquête sur les différents acteurs, un plan d'échantillonnage, comprenant le plan d'échantillonnage, la base de sondage, le calcul de la taille de l'échantillon, le niveau de précision des statistiques, et les procédures de sélection des répondants.
  • Manuels de formation et de terrain pour les superviseurs et les enquêteurs.
  • Des plans pour la formation des superviseurs, des enquêteurs et de la saisie des données ; la traduction, la retraduction, le prétest et la finalisation du questionnaire ; et le pilotage du questionnaire.
  • Plan de traitement et d'analyse des données, y compris les procédures d'estimation (pondération de l'échantillon et autres ajustements) et la tabulation des indicateurs, y compris les catégories désagrégées.
  • Instrument(s) de collecte de données finalisé(s), en anglais et en français, y compris :
  • Les questionnaires d'enquête et autres instructions de collecte de données (comme pour les entretiens avec les informateurs clés et les groupes de discussion) pour validation avec Sugu Yiriwa avant de commencer l'enquête. Les instruments de collecte de données doivent prendre en compte toutes les informations nécessaires à la bonne réalisation de l'activité.
  • Après la validation du questionnaire en anglais et en français, le contractant doit réaliser l'outil final de saisie des données en français.

 

  • Rapport final : Le rapport final sera concis, et centré sur l’état des lieux, les conclusions et les actions recommandées. Il sera rédigé en français et transmis en trois (03) exemplaires chacune sur support papier et une (01) copie sur clé-USB et comportant :
  • Une description de la situation (niveau d’utilisation) des innovations technologies aux niveaux des acteurs clés (semenciers, producteurs, éleveurs transformateurs) des maillons des chaines de valeurs accompagnées ;
  • Une partie narrative analysant les causalités de la faible adoption des innovations technologiques par les acteurs des chaines de valeurs
  • Un tableau signalétique des données de base pour le projet
  • Les propositions de stratégie d’adoption des intrants agricoles et d’élevage par les différents acteurs, assorties d’un plan d’action prenant en compte les jeunes et les femmes et les questions environnementales.
  • Tous les fichiers de données (enquête, groupes de discussion, entretiens avec des informateurs clés) seront soumis au Sugu Yiriwa une fois l'enquête terminée.

 

  1. Déroulement, durée et méthodologie de l’étude

 

La durée maximum d’exécution de l’étude est fixée à Quarante-cinq (45) jours à compter de la date de signature du contrat, y compris les délais de rédaction et de dépôt du rapport final.
Le consultant retenu prendra contact avec l’équipe de projet pour une harmonisation de la compréhension des TDR, de la méthodologie qu’elle a proposée pour l’étude et l’identification précise des acteurs à privilégier.

  1. Profil du consultant

L’étude sera menée par une équipe de consultants pluridisciplinaires, ayant : i) une formation universitaire de niveau Bac+5 en Agronomie, Agroéconomie, élevage. ii) une expérience professionnelle d’au moins 10 ans dans le domaine du développement rural et la conduite des études similaires.

Le consultant doit disposer en outre, d’une grande expérience dans le domaine des intrants agricoles et d’élevages.

  1. Suivi-contrôle et validation des résultats de l’étude

L’équipe de consultants retenue travaillera sous les directives de MALIMARK. 

  1. Instructions particulières

8.1 Composition du dossier de candidature

Le dossier de candidature sera constitué d’une offre technique et d’une offre financière.

  • L’offre technique comprendra :
  • Les curriculums vitae détaillés de l’équipe de consultation ;
  • Les photocopies légalisées des attestations ou certificats de services conformes délivrées dans le cadre des études similaires ;
  • Une description de la méthodologie proposée et un plan pour la réalisation de la prestation.
  • Les références du prestataire

 

  • L’offre financière comprendra :

Les coûts liés à l’exécution de sa prestation : honoraires, déplacement, fournitures et consommables de bureau.

8.2.  Critères de sélection

Le candidat sera sélectionné sur la base d’une analyse de compromis comme la meilleure valeur basée sur l’application des critères d’évaluation ci-dessous.

La meilleure détermination de la valeur examinera à la fois les propositions techniques et financières, c’est-à-dire la meilleure approche et les résultats prévus en combinaison avec un coût raisonnable. Les coûts proposés doivent refléter et correspondre clairement au degré de sophistication de l’approche technique.

L’évaluation sera effectuée par un comité composé de 3 personnes tenant compte des facteurs de coût, d’expérience et de professionnalisme.

Les propositions pour cette évaluation de base seront évaluées en fonction des critères suivants :

Critères d’évaluation

Score 

Expérience de cabinet (chef d’équipe) dans un travail similaire. Y inclus sont les CVs des personnes clés, trois références

25 points 

Méthodologie proposée

25 points  

Méthode d’échantillonnage proposée et plan de collecte de données et de saisie de données

20 points

Délai de livraison pour les livrables d’évaluation

10 points 

Budget 

20 points 

Score total :

100 points  

 

  1. Dépôt des dossiers

Les candidats intéressés devront soumettre leur candidature sous pli fermé  : un original plus copies de la proposition technique doivent être placés dans une enveloppe  portant clairement la mention « Proposition technique », un original de la proposition financière, ainsi que deux copies dans une autre enveloppe portant la mention « Proposition financière », ces deux enveloppes étant elles-mêmes placées dans une enveloppe extérieure avec la mention : « offres pour la réalisation de l’étude sur la faible adoption des nouvelles technologies : semences améliorées, engrais, aliments bétail et produits de santé animale par les producteurs agricoles et les éleveurs » dans la sous zone de Sikasso.

NB : Les offres devront parvenir à MALIMARK avant le 31 juillet à 12h00.

Les questions d’éclaircissements peuvent être envoyées jusqu’au 22 juillet à 16h00 à l’adresse suivante : a.coulibaly@malimark.org