Termes de Références

RECRUTEMENT D’UN(E) CONSULTANT(E) POUR

EVALUATION FINALE DU PROJET « STD061 Anw Ko Hêrê »

 

1. Contexte

Search for Common Ground/Mali

Search for Common Ground (Search) est une organisation internationale à but non lucratif qui favorise un règlement pacifique des conflits. Avec son siège à Washington DC et à Bruxelles et actif depuis 1982, la mission de Search est de transformer la façon dont les individus, les organisations et les gouvernements gèrent les conflits - en s’éloignant des approches antagonistes et en favorisant les approches collaboratives. Search cherche à aider les parties en conflit à comprendre leurs différences et à agir sur leurs points communs. Search met en œuvre des projets dans 49 pays, avec des bureaux permanents dans plus de 35 pays et plus de 800 employés en Afrique, en Asie, en Europe, au Moyen-Orient et aux États-Unis. Pour plus d'informations, visitez www.sfcg.org.Au Sahel, Search vise à aider les parties en conflit à comprendre leurs différences et à agir sur leurs points communs. Les interventions de Search visent à contribuer à une paix durable et à promouvoir l'utilisation d'approches de transformation des conflits.

 

Search a lancé ses activités au Mali en 2016. Avec un bureau national (Bamako) et deux bureaux régionaux (Gao et Mopti), Search utilise une approche intégrée, qui à l’aide d’outils d’analyser les dynamiques de conflits, d’influence pour le changement de perceptions et de rapprochement, prévient, transforme les conflits et atténue les tensions entre les groupes et communautés en conflits. Entre 2016 et 2020, Search Mali a mis en œuvre plusieurs interventions parmi lesquelles des projets visant à mettre en application des Accord de Paix de 2015 (Mopti, Ségou, et Tombouctou), des projets de renforcement de la collaboration et la confiance entre les acteurs de la sécurité et les population (Gao et Mopti), des projets de médiation et de prévention des atrocités (Mopti) pour la résilience et de cohésion sociale (Gao) et des projets d’inclusion des jeunes dans les processus de paix au Mali.

 

Le projet

Search for Common Ground Mali a obtenu au mois d’octobre 2019 un financement du Bureau de la Démocratie, des Droits de l’Homme et du Travail (DRL) du département d’Etat Américain pour mettre en œuvre le projet « Anw Ko Hêrê » dans les cercles de Bandiagara, Bankass, et Koro dans la région de Mopti au centre du Mali.

Ce projet de 2 ans vise à renforcer la résilience des communautés du centre du Mali en donnant aux  parties prenantes de la communauté et de la société civile ciblées les moyens de prévenir activement les conflits communautaires violents et en améliorant la communication et le partage de l’information  entre la communauté cible, les médias, la société civile, les FDS et les autorités administratives et locales pour la  prévention des atrocités. En effet, depuis 2018, les conflits entre les communautés Bambara, Dogon et Peulh autour de l’accès aux ressources naturelles et à la justice ont conduits à de graves violations des droits de l’homme et occasionnés d’importants déplacements de populations, déclenchant ainsi un cycle de violences dans le centre du Mali. Ainsi, afin de prévenir les atrocités dans les zones cibles du projet. Le projet vise à :

  • OS1. Habiliter les parties prenantes de la communauté et de la société civile ciblées à prévenir activement les conflits communautaires violents
  • 1: Les principaux acteurs de la communauté et de la société civile sont mieux  équipés pour détecter et analyser les tendances des conflits au sein de leurs  communautés ;
  • 2: Les parties prenantes de la communauté cible et de la société civile partagent des  analyses et des informations sensibles aux conflits avec les représentants du  gouvernement et des forces de sécurité pour éclairer les actions de prévention de la  violence ;
  • 3: Les leaders communautaires, y compris les jeunes et les femmes leaders, mènent  des initiatives de médiation entre des groupes en conflit.
  • OS2. Améliorer la communication et le partage d’informations entre la communauté cible, les médias, la société civile, la sécurité et les parties prenantes gouvernementales pour la prévention des atrocités
  • 1: Les communautés cibles ont un accès accru à des informations vérifiées et  sensibles aux conflits sur la dynamique des conflits et les efforts de stabilisation en  cours ;
  • 2: Les communautés cibles et les principales parties prenantes ont un meilleur  accès et de nouvelles plateformes pour partager leurs perspectives pour une paix et une  sécurité accrues.

2. But et objectifs de l'étude

L'objectif général de cette évaluation est d’apprécier la pertinence des objectifs et leur niveau de réalisation, les effets produits par les activités du projet, la durabilité  ainsi que la prise en compte  des questions transversales (genre et inclusion des jeunes). Plus spécifiquement, cette évaluation permettra de réaliser les analyses suivantes :

 

Pertinence:

  • Dans quelle mesure les activités du projet ont été pertinentes au regard du contexte;
  • Dans quelle mesure les bénéficiaires du projet se sont appropriés du projet et de ses activités;
  • Quelles sont les leçons apprises de la mise en œuvre du projet?

 

Effet du projet:

  • Dans quelle mesure les activités du projet ont contribué à l'atteinte des différents résultats du projet?
  • Dans quelle mesure les résultats générés par les activités ont permis d'atteindre l'objectif global du projet?

 

Durabilité:

  • Dans quelle mesure les bénéficiaires du projet initient-ils des actions en faveur de la stabilisation et de la cohésion sociale?
  • Dans quelle mesure les connaissances apprises du projet sont utilisées dans les efforts locaux de stabilisation et de cohésion sociale?
  • Dans quelle mesure les ambassadeurs de paix et les autres acteurs du projet sont utilisés par les ONGs évoluant dans les communes cibles du projet ?
  • Dans quelle mesure les radios partenaires continuent-elles de produire et diffuser des messages en faveur de la stabilité et de la cohésion sociale dans les communes?

 

Cette évaluation permettra à Search, ses partenaires et  l’ensemble des acteurs engagés dans la consolidation de la paix de :

  • Améliorer (sur la base des leçons apprises et recommandations) leurs stratégies des interventions futures visant à impliquer et à responsabiliser les communautés dans les processus d’analyse, de prévention et/ou des règlements des conflits dans les zones cible ;
  • Dupliquer les stratégies, les approches et les pratiques qui ont conduit au succès de l’intervention,
  • Prendre en compte les limites, les défis et les facteurs d’échec lors de la formulation et de la mise en place de futures interventions relatives à la prévention des conflits communautaires violents.

 

  1. Questions clés de l'étude

L’évaluation utilisera trois des principaux critères du Comité d’aide au développement (CAD) de l'OCDE, à savoir la pertinence, les effets et la durabilité, ainsi que les questions transversales de genre et inclusion des jeunes.

 

Pertinence

  • Les activités et les produits du projet sont-ils compatibles avec l’objectif recherché ?
  • Dans quelle mesure les interventions du projet sont-elles pertinentes au regard des besoins actuels des groupes cibles et parties prenantes?
  • Dans quelle mesure les choix des interventions et des approches sont-ils appropriés aux besoins des acteurs ? Le projet a-t-il ciblé les acteurs appropriés ?
  • Comment est-ce que les bénéficiaires ou acteurs principaux du projet ont-ils été identifiés (critères de sélection) ?
  • Comment les bénéficiaires se sont appropriés le projet et ses activités?
  • Les acteurs ciblés ont-ils les capacités à analyser, prévenir et gérer les conflits communautaires ?
  • Les bénéficiaires ciblés sont-ils satisfaits des services fournis ?
  • Dans quelle mesure les activités ont-elles été exécutées comme prévu ?
  • Dans quelle mesure le projet s’est-il adapté à l’évolution de la situation sécuritaire dans les zones cibles pour garantir l’atteinte des résultats et effets directs ?
  • Dans quelle mesure les résultats atteints permettent de valider les liens de causalité entre les différents niveaux de la Théorie de changement ?
  • Quelles leçons peut-on tirer de cette intervention

Effets

  • Quels sont les effets positifs/négatifs voulus/non voulus du projet ?
  • Les effets proviennent-il des activités du projet, de facteurs externes, ou des deux ?
  • Quels ont été les changements de comportement constatés au sein des communautés et quel a été l’apport du projet dans la prévention et la gestion des conflits dans les zones ciblées ?
  • Les effets de ce projet ont-ils motivé les acteurs clés, principalement les jeunes et les femmes à s’engager davantage dans toutes activités et fora visant la prévention, la gestion et la transformation des conflits  dans les cercles de Bandiagara, Bankass et Koro ?
  • Quels ont été les effets du projet au niveau de la stabilité et la prévention des conflits dans les zones cibles du projet?

Durabilité

  • Dans quelle mesure les parties prenantes locales à savoir les ambassadeurs de paix, les acteurs des médias, les autorités administratives, la société civile et les communautés bénéficiaires ont-ils été consultées et associées à la mise en œuvre des activités, de façon à améliorer l’appropriation, la responsabilité et l’efficacité du projet ?
  • Les avantages découlant du projet à savoir le renforcement de capacités des acteurs locaux à travers la mise à disposition des outils d’analyses approfondies des conflits et leurs engagements suffisent-ils pour continuer les efforts de  stabilisation et de cohésion sociale ?
  • Les acteurs locaux envisagent-ils de continuer à utiliser les services/connaissances pour pérenniser les acquis du projet ?
  • Dans quelle mesure le projet est-il ancré dans des structures institutionnelles et traditionnelles de prévention et gestion des conflits susceptibles de rester en place une fois les activités achevées ?
  • Les partenaires locaux (Ambassadeurs de paix, radios partenaires, AJCET…) du projet ont-ils des capacités suffisantes (sur le plan technique et financier et en matière de gestion) pour continuer d’offrir les avantages/services du projet ?
  • Dans quelle mesure les radios partenaires continuent-elles de produire et diffuser des messages en faveur de la stabilité et de la cohésion sociale dans les communes?
  • Quels sont les mécanismes mis en place pour assurer la pérennisation des acquis du projet et ainsi assurer sa durabilité ?

Genre et Inclusion des jeunes

  • Comment les dimensions de genre et inclusion des jeunes ont-elles été intégrées dans la mise en œuvre et le suivi de l'intervention et les résultats obtenus ?
  • Dans quelle mesure le genre et l’inclusion des jeunes ont-t-il été reportés ? Quels ont été les avantages et les opportunités de prendre en compte le genre et l’inclusion des jeunes ?

 

  1. Emplacements géographiques

L’évaluation sera réalisée dans la région de Mopti (Cercles de Bandiagara, Bankass et Koro). Elle ciblera au moins  deux communes par cercle pour la collecte des données sur la base de l’accessibilité et des conditions sécuritaires.

 

Cibles

L’évaluation impliquera les représentants de l'État, les leaders communautaires (jeunes, femmes et chefs traditionnels ou religieux), les élus locaux, et les membres des communautés vivant dans les localités ciblées pour l’évaluation.

 

  1. Méthodologie et outils de collecte de données

Compte tenu de la nature du projet et des indicateurs, une démarche méthodologique qui reposera sur une enquête mixte (qualitative et quantitative) rigoureuse auprès des communautés, des organisations de la société civile, des organes de médias et des populations des zones de l’étude, sera attendue du consultant ou du cabinet sélectionné.  De ce fait, un rapport méthodologique détaillant l’échantillonnage des principaux répondants et les principales questions de recherche seront fournis en amont de la réalisation de la phase terrain de cette évaluation par le/la consultant/e en collaboration avec le Coordinateur Design Monitoring Evaluation et Institutional Learning Team de Search.

Il sera demandé au consultant/cabinet retenu d’élaborer les principaux outils de collecte (questionnaires, guide d’entretien et/ou focus group discussion) des données. Ces outils seront élaborés par le/la consultant/e une fois le consultant / cabinet est choisi en collaboration avec les équipes Search. Les drafts d’outils seront soumis à une revue interne de l’équipe Design Monitoring & Evaluation au Mali et au Coordinateur Design Monitoring Evaluation et Institutional Learning Team de Search pour amendement et validation, avant la collecte de données sur le terrain. Les outils seront aussi testés avant d’être utilisés.

Livrable

Search attend les livrables suivants de la part du consultant (e)/cabinet, tout au long du processus:

  • Une proposition technique détaillée sur la méthodologie revue et approuvée par Search
  • Une proposition financière détaillée revue et approuvée par Search ;
  • Des outils de collecte testés, revus et approuvés par Search ;
  • Un rapport préliminaire des constats clés qui se dégagent de la recherche 72 heures après la collecte ;
  • Un rapport de l’étude finalisé en Français rédigé selon le format de Search, incluant un résumé exécutif. Ce rapport d’un volume maximum de 45 pages sans les annexes, sera revu et approuvé par Search ;

 

Le rapport:

o   Utilise le modèle standard de Search pour les rapport d'évaluation, sauf accord contraire dans le contrat ;

o   Fournit un lien clair entre les objectifs de l'évaluation, le contexte et les résultats obtenus, articule la théorie du changement du projet et inclut d'autres spécificités pertinentes du projet ;

o   Explique pleinement les objectifs et les questions de recherche de l'évaluation les limites et les méthodes choisies pour l'analyse ;

o   Les résultats respectant les normes d’évaluation de Search, sont structurés autour des principaux objectifs de l’évaluation et présentés en fonction des groupes cibles visés. Les résultats devraient parler du lien entre le projet, sa théorie du changement et sa contribution au changement. Il doit expliquer les adaptations intervenues au cours du projet et leur impact sur les résultats ;

o   Les recommandations doivent avoir un public clair et être spécifiques, accessibles et réalisables ;

o   Tableau des indicateurs montrant tous les indicateurs renseignés à la fin du projet.

Les annexes doivent inclure des instruments de collecte utilisés, un tableau détaillé du nombre de personnes interrogées pour le sondage, des termes de référence et une brève biographie de l'évaluateur (s).

 

Support logistique

 

Le/la consultant(e) consultant ou le cabinet  sera responsable d'organiser sa propre logistique pour la collecte de données (véhicules, carburant et chauffeurs), et cela doit être budgétisé dans l’offre financière. Search peut aider à organiser la logistique comme convenu sur la base de la proposition du consultant. Au moins un membre du personnel de Search peut être disponible pour soutenir la collecte de données et la logistique.

 

Search Mali mettra à la disposition du/de la consultant(e) toute documentation disponible (documents de base, y compris la proposition de projet et le cadre logique, le plan de S&E, rapports d’activités et d’études  et tout autre document disponible), nécessaire et utile à la conduite de cette évaluation que le/la consultant(e) ou le cabinet exploitera de façon professionnelle.

Tout au long du processus, le/la consultant(e) aura un appui nécessaire de l’équipe DM&E de Search et de la mission. Search est disposée à mettre à sa disposition un vivier d’enquêteurs dont il a bénéficié les services dans le cadre de ce projet et d’autres. Il pourra les interviewer pour évaluer leurs capacités.

Les outils de collecte seront conçus par le/la consultant(e) ou le cabinet, seront développés et paramétrés sur kobo Collect après leur validation par les équipes projet, DM&E et ILT de Search.

La formation des enquêteurs sera assurée par le/la consultant(e) ou le cabinet dans la région de Mopti (Bandiagara, Bankass et Koro).

 

Rôles et responsabilités du/de la  consultant (e)

Les responsabilités et tâches spécifiques du/de la consultante ou du cabinet qui devra travailler en étroite collaboration avec l’équipe DM&E tout au long de cette consultance sont :

  • Elaborer et soumettre une méthodologie, un plan de travail et une matrice évaluative détaillée au sein d’un rapport de lancement pour entreprendre la consultation (pour chaque question d’évaluation la méthodologie pour y répondre devra être explicitée) ;
  • Développer les outils de collecte d’informations de l’évaluation ;
  • Présenter le rapport de lancement et les outils et les valider avec Search ;
  • Suivre (accès à la plateforme) la collecte des informations ;
  • Présenter un plan d’analyse et le plan du rapport suivi de la validation avec Search ;
  • Analyser les informations collectées et élaborer les rapports (préliminaire et final) de l’évaluation ;
  • Tenir avec Search des séances de travail à la fin des principales phases suivantes de l’évaluation : élaboration de la méthodologie, élaboration des outils de collecte, collecte des informations, élaboration du plan d’analyse et du plan du rapport, production du rapport préliminaire, production du rapport final ;
  • préparer l’atelier de restitution des résultats de l’évaluation du projet à toutes les parties prenantes (Search et partenaires) ;
  • Produire le rapport final de l’évaluation du projet
  1. Considérations éthiques

Search veillera à ce que la dignité des personnes qui seront interrogées soit respectée. Ainsi, les outils qui seront conçus tiendront compte du contexte et permettront à l’équipe de collecte de recueillir le consentement éclairé de tous les répondants avant chaque entretien en mettant l’accent sur la confidentialité des informations. Si l'équipe de recherche constate que la discussion  est  dangereuse ou qu'elle peut  entraîner des risques pour le personnel ou les participants, elle l'arrêtera immédiatement;

  • Avant de mobiliser les participants, l'équipe de recherche rencontrera les dirigeants de la communauté et/ou les autorités locales pour leur expliquer le but de l’évaluation. Dans la mesure du possible, l'équipe de recherche établira des liens avec un éventail de leaders clés locaux (formels et informels) lors de la mobilisation des participants. Les dirigeants ne devront pas être présents dans les groupes de discussion pour s'assurer que les participants se sentent libres de donner leurs points de vue;
  • L’équipe d’évaluation s’assurera que les équipes de collecte soient formées aux principes d'éthique fondamentale des enquêtes et des principes humanitaires (sensibilité aux conflits et Do No Harm).

Une formation sera organisée au profit des équipes de collecte pour s’assurer de leur compréhension de la notion d’éthique et insister sur l’approche et la conduite à tenir permettant de collecter les informations de qualité dont nous avons besoin pour le rapportage.

La pandémie à COVID19 perd du terrain, néanmoins, Search attache un intérêt particulier à la protection des populations. Des kits de protection (gel, bavettes et savon liquide) doivent être achetés et utilisés par les équipes qui seront engagées sur le terrain.

  1. Assurance et gestion de la qualité des données

Les données collectées seront analysées par le/la consultant(e). Les données quantitatives seront analysées à l’aide des logiciels Excel et SPSS. Les données issues des entretiens individuels et de groupes seront quant à elles transcrites, codifiées, organisées en thématiques et exploitées pour faire ressortir les informations clés en lien avec les questions de recherche. Le rapport de l’évaluation sera rédigé par le consultant avec l’appui du Coordinateur DM&E et du Spécialiste ILT.

  1. Calendrier

La durée de la consultance ne doit excéder les 40 jours ouvrables à compter de la date de signature du contrat avec le consultant. Cet agenda doit intégrer toutes les étapes de la réalisation de cette évaluation.

  1. Budget

Le budget total disponible pour cette évaluation finale est de: 14 760 Dollars US. Les consultants ou bureaux d'études intéressés par cet appel à propositions doivent fournir un budget détaillé prenant en compte les coûts liés à la collecte des données, la logistique et les frais de personnel impliqués dans la conduite de l’évaluation tout restant dans la fourchette.

 

  1. Profil du/ de la consultant(e)

Les compétences et l'expérience suivantes sont attendues du consultant/ Cabinet pour ce projet:

  • Maîtrise de l'anglais et de [insérer une langue supplémentaire] (écrit et parlé);
  • Plus de 5 ans d'expérience dans l'évaluation de projets, y compris la collecte de données lors d'entretiens, d'enquêtes et de groupes de discussion;
  • Expérience de l'analyse des conflits et du travail avec les secteurs de la justice et de la société civile;
  • Expérience de travail avec des organisations internationales;
  • Expérience de la réalisation d'enquêtes et d'analyses quantitatives et qualitatives;
  • Méthodes d'évaluation et compétences en matière de collecte de données;
  • Connaissance et expérience des défis contextuels dans le (s) lieu (x) géographique (s) où l'étude aura lieu.

De plus, le consultant est tenu de respecter les principes éthiques suivants:

?       Enquête complète et systématique: le consultant doit tirer le meilleur parti des informations existantes et de l'éventail complet des parties prenantes disponibles au moment de l'examen. Le consultant doit mener des enquêtes systématiques fondées sur des données. Il ou elle doit communiquer ses méthodes et ses approches avec précision et suffisamment de détails pour permettre aux autres de comprendre, d'interpréter et de critiquer son travail. Il ou elle doit préciser les limites de l'examen et ses résultats.

?       Compétence: le consultant doit posséder les capacités, les compétences et l'expérience appropriées pour entreprendre les tâches proposées et doit s'exercer dans les limites de sa formation et de ses compétences professionnelles.

?       Honnêteté et intégrité: le consultant doit être transparent avec le contractant / constituant sur: tout conflit d'intérêts, toute modification apportée au plan de projet négocié et les raisons pour lesquelles ces modifications ont été apportées, tout risque que certaines procédures ou activités produisent des informations d'examen trompeuses.

?       Respect des personnes: le consultant respecte la sécurité, la dignité et l'estime de soi des répondants, des participants au programme. Le consultant a la responsabilité d'être sensible et de respecter les différences entre les participants en matière de culture, de religion, de sexe, de handicap, d'âge et d'origine ethnique.

Les critères de sélection

 

Les propositions de consultants seront sélectionnées pour:

1. Pertinence de la méthodologie proposée par rapport au but, aux objectifs et aux questions de recherche du projet.

2. Qualité des méthodes proposées, des approches de sensibilité aux conflits et des mesures de contrôle de la qualité.

3. Qualifications du (des) candidat (s).

4. Budget proposé en relation avec la méthodologie proposée, les livrables et l'équipe.

5. Calendrier des activités proposées.

 

Soumission du/de la consultant (e)

Pour postuler, les candidats intéressés (individus ou équipes) sont priés de soumettre les deux documents suivants:

  • Curriculum vitae du ou des consultants;
  • Une proposition technique proposant une méthodologie pour le scénario de référence ainsi qu'une proposition financière pour l'achèvement des livrables susmentionnés et une courte lettre de motivation.

Toutes les propositions de consultation doivent être envoyées à travers ce  la mention « Candidature Évaluation finale du Projet « Anw Ko Hêrê »  au plus tard le 02 Juillet 2021.

Note: Seuls deux documents peuvent être soumis, les propositions techniques et financières doivent donc être combinées avec la courte lettre de motivation.