TERMES DE REFERENCE POUR LE RECRUTEMENT D’UN PARTENAIRE DE RECHERCHE POUR LA MISE EN PLACE DE L’INDEX DE STIGMATISATION DES PERSONNES VIVANT AVEC LE VIH A L’ECHELLE NATIONALE [1]


Les présents termes de référence sont destinés au partenaire de recherche qui rejoindra l'équipe de coordination de l’Index de Stigmatisation des Personnes Vivant avec le VIH. Le partenaire de recherche doit adhérer aux principes du projet (tels que décrits ci-dessous) et conseiller la direction des recherches en conformité avec les normes d’établissement définies par les partenaires internationaux (GNP +, ONUSIDA et ICW) pour le Mali.

 

Contexte : Comprendre la stigmatisation

 

La stigmatisation et la discrimination liées au VIH sont largement perçues comme des obstacles à l'accès aux services de prévention, de traitement et de soins du VIH. Sans une action concertée, l’objectif visant l’Accès Universel sera impossible à atteindre.

 

Une grande partie de ce que nous savons sur la stigmatisation liée au VIH, et de la discrimination qui en résulte, est anecdotique ou fragmentée. Les enquêtes existantes sur les communautés et les attitudes du personnel de santé permettent d’en savoir plus quant à l’influence qu’elles peuvent exercer. Cependant, la seule manière de savoir si la stigmatisation et la discrimination sont en diminution est de mesurer les opinions des personnes vivant avec le VIH. Déterminer si la stigmatisation liée au VIH relève du statut séropositif d’une personne, s’associe à d’autres facteurs relatifs (travail du sexe, consommation de drogues injectables, orientation sexuelle et pauvreté) ou est en fait une combinaison de plusieurs de ces éléments est essentiel pour mener une intervention programmatique adaptée. À ce jour, la compréhension profonde et rigoureuse des expériences personnelles de personnes vivant avec le VIH demeure insaisissable.

 

L’Index de Stigmatisation des personnes vivant avec le VIH – qui utilise des méthodes de recherche participatives et opérationnelles - comble cette lacune. Les expériences de personnes vivant avec le VIH sont soumises aux deux méthodes d'enquête, permettant une vue d'ensemble sur la stigmatisation et la discrimination latentes. Ces informations viendront éclairer les politiques et les programmes de changement de comportement. Elles permettent également de traiter des difficultés sous-jacentes à la stigmatisation du VIH.


La collaboration au sein de l'équipe de coordination repose sur un esprit de confiance, de transparence et de respect mutuel. Les partenaires s'engagent, de la manière la plus large possible, à se tenir informés sur tout ce qui touche à la gestion de l'Index de Stigmatisation des PVVIH, y compris des responsabilités budgétaires, tout en assurant une qualité d'exécution optimum dans leurs domaines programmatiques respectifs.

 

Les buts de l’Index : procédés et contenu

L’Index de Stigmatisation permet de mesurer l’évolution des stigmatisations et discriminations auxquelles les personnes vivant avec le VIH font face. L’Index relève d’une recherche rigoureuse à la fois quantitative et qualitative décrite dans le document de proposition. Cette recherche permettra de mieux renseigner les politiques de travail, de rendre les programmes plus efficaces et constituera une expérience enrichissante pour les personnes vivant avec le VIH impliquées dans le processus. Les principaux objectifs sont les suivants :

 

  • Accroître le plaidoyer et obtenir des données concrètes basées sur la réalité des faits : L'Index permettra de mieux comprendre le cadre dans lequel les personnes vivant avec le VIH sont confrontées à la stigmatisation et à la discrimination. Les preuves acquises donneront une meilleure direction aux interventions programmatiques à venir et aux changements de politiques.
  • Application du principe GIPA (Greater Involvement of People Living with HIV and AIDS), soit la participation accrue des personnes vivant avec le VIH : L'Index est un outil qui doit être utilisé à la fois par et pour les PVVIH. L'Index observe le principe GIPA (participation accrue des personnes vivant avec le VIH et le sida) puisqu’il est dirigé par des personnes vivant avec le VIH et par leurs réseaux. En reposant sur ce principe, l'Index permet aux individus et aux communautés les plus touchées par l'épidémie d’avoir autorité sur les sujets qui les concernent.

 

Objectifs du projet :

Le but de cette étude est de recueillir des informations sur la stigmatisation et la discrimination à l’égard des personnes vivant avec le VIH. La stigmatisation et la discrimination constituent des obstacles à l'accès aux services relatifs au VIH/sida. Les résultats de cette étude contribueront à l'amélioration de l'Accès Universel à la prévention, au traitement, aux soins et soutien au Mali, en Afrique de l’Ouest et du Centre et dans le monde.

Résultats du projet :

  1. Renforcement de la capacité des personnes vivant avec le VIH à mener des recherches, notamment par la sensibilisation, la formation et la promotion de partenariats nationaux pour une bonne gestion et analyse des résultats de l'Index. Sont également inclues la formation aux méthodes de recherche quantitatives et qualitatives, ainsi que l’habilité à communiquer les résultats auprès d’un éventail d'auditoire varié (décideurs de stratégies politiques et politiciens, pairs appartenant à d'autres réseaux et personnes individuelles vivant avec le VIH, prestataires de services de santé et organisations communautaires)
  2. Développement de rapports d’information, de saisie de données, de systèmes d'analyse et de liaison du projet à l’international : les systèmes et les structures sont établies par GNP+ afin de permettre une gestion efficace des données / résultats lors de la mise en œuvre de l'Index dans un pays.
  3. Accroissement du plaidoyer auprès des bailleurs de fonds et mobilisation des ressources : les données et résultats provenant de la mise en œuvre de l'Index permettront de renforcer les efforts de mobilisation de ressources pour favoriser la mise en place de l’Index dans d'autres pays et le suivi des activités liées à la recherche. La sensibilisation de l'Index de Stigmatisation des PVVIH au sein des différentes parties concernées à l’échelle nationale, auprès des réseaux sur le VIH et des groupes sur la santé sexuelle et reproductive sera accrue.
  4. Amélioration des débats publics et des campagnes des droits de l’Homme basées sur des données concrètes. L’utilisation d’approches de communication novatrices pourra se faire à l’aide des résultats de la recherche et des partenariats établis au sein de la campagne de sensibilisation. Le but étant d’engager les décideurs de politiques et de lois, et de soutenir les efforts de plaidoyer pour la promotion des droits de l'Homme.

 

Les tâches spécifiques du partenaire de recherche sont les suivantes

Développer le modèle de recherche spécifique à la mise en œuvre de l’Index de Stigmatisation des Personnes Vivant avec le VIH à l'aide des lignes directrices issues du Partenariat international et en respect des normes éthiques. Le modèle de recherche devra inclure :

    1. Les groupes démographiques clés pour une réponse complète des personnes vivant avec le VIH dans toute leur diversité
    2. La proportionnalité
    3. La portée géographique ; les localités fortement peuplées comme les petits centres régionaux
    4. La taille de l'échantillon (en tenant compte des considérations budgétaires / temps)
    5. Une approches de proximité (et en réponse aux suggestions des partenaires):
  1. Identifier les forces et les limites des :
    • Entretiens en face à face
    • Sessions de groupe
    • Autres suggestions
  2. Sur la base de ce qui précède, identifier la meilleure approche (ou combinaison d'approches) selon la taille et la proportion de l'échantillon
  • Justifier la raison pour laquelle cette approche (ou combinaison d'approches) a été choisie
  1. Identifier les risques et les limites de l'approche (ou combinaison d'approches)
  2. Suggérer les attitudes à adopter pour gérer les risques liés à l’approche
    1. Proposer une stratégie de récompenses appropriées pour les personnes interrogées
  1. Formuler les questions complémentaires à ajouter au questionnaire
  2. Gérer la phase de pilotage du questionnaire et / ou questions supplémentaires
  3. Distribuer l'ébauche du protocole de recherche afin d’obtenir les potentiels commentaires du comité national de pilotage (ou Comité Directeur)
  4. Répondre aux commentaires, intégrer les suggestions et finaliser la conception de la recherche
  5. En étroite collaboration avec le comité directeur, travailler à l’obtention de la validation éthique du protocole de recherche
  6. Contribuer à l'élaboration du programme de formation des équipes d'enquêteurs
  7. Contribuer à l'animation du programme de formation
  8. Il est prévu que (SPSS / Excel / autres) seront utilisés pour stocker les données et fournir une analyse des données
  9. Saisir les données selon les directives du partenariat du pays.
  10. Lors du nettoyage et de la saisie des données, l'organisation de recherche travaillera en étroite collaboration avec le RMAP+ [Réseau Malien des Associations de PVVIH] pour une adéquate analyse des données et en vue de déterminer un format pour une analyse plus approfondie et en permettant une analyse comparative avec d'autres pays ou régions.
  11. Travailler en collaboration avec le comité national de pilotage sur l'analyse et la rédaction du rapport final
  12. Communiquer régulièrement et travailler en étroite collaboration avec le comité de pilotage du Mali et avec le coordinateur international de l’Index de Stigmatisation des Personnes Vivant avec le VIH

Les documents suivants joints aux présents termes de référence sont a récupéré au secrétariat du RMAP+.

  • Le guide de l'utilisateur
  • Le questionnaire
  • Les normes de mise en œuvre à l’échelle nationale

 

Propriété intellectuelle (droits d'auteur et reconnaissance d’auteur)


Le RMAP+ [Réseau Malien des Associations de PVVIH] est propriétaire de toutes les données, tous rapports et documents produits dans le cadre de l’Index de stigmatisation des personnes vivant avec le VIH. Ces droits ne sont pas transférables à des tiers.
Toutes publications découlant de ces données doivent inclure autant que possible les membres de la communauté comme co-auteurs ou collaborateurs selon l'esprit de l'Index de stigmatisation des PVVIH.

 

Plus d'informations sur www.stigmaindex.org

 

Conditions/ Qualifications :

  • Etre membre d’un cabinet de recherche,
  • Avoir au moins 5 ans d’expérience dans le domaine des recherches ou dans un poste similaire,
  • Avoir une bonne connaissance du milieu des personnes vivant avec le VIH,
  • Avoir une bonne communication et une maitrise de la langue du milieu.

 

Pièces à fournir :

Les dossiers de candidatures doivent comporter :

  • Une lettre de motivation mentionnant le titre du poste ;
  • Un CV détaillé mis à jour ;
  • Les copies certifiées des diplômes et attestations de travail ;
  • Les contacts de deux références professionnelles (de préférence les Superviseurs directs).

 

Date et lieu de dépôt des dossiers : Les dossiers adressés au Directeur Exécutif seront reçus au secrétariat du RMAP+ size à Bamako, Médina coura, cité scolaire rue 34 bâtiment n°53 face à la maison du diplomate sous pli fermé avec la mention du poste au plus tard le Vendredi 17 Septembre 2021 à 16 heures 00 minute. Téléphone (+223) 76 08 43 06 / 76 07 96 41

Nota : Tout dossier déposé ne peut être repris, même en partie.

[1] L’Index de Stigmatisation des Personnes Vivant avec le VIH a été développé par l’ONUSIDA, l’ICW, GNP+ et l’IPPF