Termes de références - Novembre 2018

Analyse basée sur le genre pour le projet Voix de femmes à grande échelle

  1. Contexte

Voix de femmes à grande échelle (VdeF) est un projet qui vise à améliorer l’égalité de genre et la sécurité alimentaire chez les agriculteurs et les agricultrices d’exploitations familiales en situation de pauvreté, en particulier les femmes et les jeunes, dans les zones ciblées au Burkina Faso, au Ghana, au Mali et au Sénégal. Cette initiative de cinq ans de Radios Rurales Internationales (RRI) servira à améliorer l’offre de services d’information et de communication, notamment par et pour les femmes. En ayant de nouveaux modèles, des ressources et des compétences à leur disposition, les stations de radio rurales et les parties prenantes, dont les organisations de femmes, collaboreront ensemble en vue de proposer des plateformes radiophoniques interactives (RI) visant à répondre aux besoins des agricultrices, des agriculteurs et des jeunes (femmes et hommes) en leur donnant accès à de l’information essentielle pour améliorer leurs condition et situation. En utilisant les nouvelles plateformes radiophoniques interactives, des millions d’agricultrices et d’agriculteurs, incluant les jeunes femmes et les jeunes hommes, et leurs familles, appliqueront de plus en plus de bonnes pratiques de production agricole et nutritionnelles qui améliorent la nutrition et la sécurité alimentaire des familles. De plus, cette initiative appuiera les femmes leaders en sécurité alimentaire, et visera à remettre en question les rapports de pouvoir inégaux qui nuisent à la sécurité alimentaire et promouvoir l’application des bonnes pratiques sexotransformatrices par rapport à leur nutrition, leur alimentation, leur sécurité alimentaire et aux droits des femmes et des filles.

 

Les femmes des régions rurales d'Afrique subsaharienne jouent un rôle primordial dans l'agriculture, et ce au niveau des différents maillons de la chaîne de valeur, la sécurité alimentaire et nutritionnelle, la santé familiale et communautaire et dans les économies locales, régionales et nationales. Néanmoins, elles ont moins accès aux ressources productives et reproductives (terre, intrants, matériels et équipements), sont peu ou pas formées en techniques agricoles,  accèdent difficilement aux marchés, bénéficient moins des retombées économiques que les hommes et sont plus susceptibles de souffrir de pauvreté extrême, de malnutrition et de mauvaise santé. Les structures de pouvoir inégales créent des obstacles à la participation des femmes à la vie publique et économique. La radio peut jouer un rôle prépondérant dans la remise en question des normes sociales et fournir des informations clés. Cela étant dit, la radio demeure un média largement dominé par les hommes, et des mesures spécifiques d’égalité de genre doivent être mises en place pour créer un environnement favorable permettant aux femmes et aux jeunes femmes de se faire entendre et de participer activement au discours public pour un éveil de conscience et un changement de comportement. Radios Rurales Internationales souhaite mener une analyse de genre afin d’explorer plus en profondeur les enjeux de genre.

 

Radios Rurales Internationales est à la recherche d’un ou une consultante spécialisée en égalité de genre afin de mener une recherche sur le terrain.

 

  1. Objectifs

Radios Rurales Internationales souhaite mener une analyse de genre sensible aux enjeux de droits de la personne afin d’explorer plus en profondeur les barrières sexospécifiques, les opportunités sexotransformatrices et les enjeux d'accès et de contrôle des ressources ainsi que les processus de prise de décision liés à l'application de bonnes pratiques agricoles et nutritionnelles, ainsi que les enjeux de droits de la personne. Cette analyse fera suite aux consultations avec les parties prenantes et les recherches formatives auprès des communautés qui ont déjà eu lieu de manière sensible au genre et permettra d’avoir une meilleure compréhension des rapports de pouvoir entre les genres et les mécanismes de subordination au sein des communautés ciblées en lien avec la sécurité alimentaire.

 

Plus spécifiquement, il est attendu que cette recherche informe RRI des:

  • besoins spécifiques et intérêts stratégiques des femmes et des hommes;
  • obstacles pouvant limiter la participation des femmes et autres groupes marginalisés au projet;
  • enjeux liés aux droits de la personne et à l’égalité de genre et leurs causes;
  • précautions à prendre pour éviter de renforcer les inégalités et la discrimination envers les groupes marginalisés;
  • activités à mettre en place pour transformer les relations de pouvoir inégales.

 

  1. Méthodologie

RRI est à la recherche d’un ou d’une consultant(e) pour mener une analyse de genre sensible aux droits de la personne dans 2 régions du Mali: Sikasso (Yanfolila, Bougouni, Sikasso, Koutiala) et Ségou (San, Bla Ségou). La recherche devra être menée auprès des communautés ciblées, des leaders communautaires (incluant des leaders religieux) ainsi que des organisations de femmes dans les régions ciblées, par l’entremise d’une analyse documentaire, de groupes de discussion et d’entretiens individuels.

Les principales activités consisteront en:

  • Préparation de la collecte des données:
    • Consulter les rapports de recherche formative et de consultation des parties prenantes déjà réalisés par RRI
    • Développer les outils de collecte de données (soit un guide d’entretien individuel et de groupe de discussions) à faire valider par la Spécialiste en genre de RRI
    • Participer à une session de planification et de préparation avec l’équipe pays de RRI
    • Assurer la logistique de la collecte de données
  • Collecter les données
    • Analyse documentaire
    • Administrer les questionnaires sur le terrain
  • Analyse des données
    • Déterminer le cadre d’analyse
    • Rédaction du rapport selon la structure de rapport proposé par RRI
  • Présentation des recommandations à l’équipe pays

Les éléments clés qui devront faire partie de l’analyse devront porter entres autres sur:

  • Quels sont les enjeux des droits humains et droits des femmes plus spécifiquement en lien avec le projet (quels droits ne sont pas respectés)?
  • Quels sont les enjeux d’inégalités de genre?
  • Quelles sont les causes fondamentales de ces problématiques?
  • Qui sont les groupes marginalisés au sein de ces communautés?
  • Qui sont les personnes/agences responsables de faire respecter les droits des communautés ciblées?
  • Quelles politiques et stratégies et services existent déjà pour appuyer les femmes et les autres groupes marginalisés?
  • Quelles sont les obstacles à la participation des femmes et autres groupes marginalisés au projet?

 

  1. Durée et échéancier
  • Préparation de la collecte des données: 1 semaine
  • Collecter les données: 1 semaine
  • Analyse les données et rédaction du rapport: 1 semaine

Le rapport final doit avoir été soumis à RRI par le 4 janvier 2019. Maximum de 20 jours de temps de travail.

  1. Compétences requises
  • Diplôme universitaire en sciences sociales (sociologie, droit, économie...)
  • Expertise confirmée en matière d’égalité de genre (et sécurité alimentaire un atout)
  • Expertise en matière de droit humain en général et de droit des femmes en particulier 
  • Expérience à mener des recherches sur le genre en milieu rural
  • Bonne maîtrise du français écrit et de rédaction de rapports
  • Maîtriser la langue locale (Bamanankan)

 

  1. Modalité et délais de soumission

Un dossier de candidature doit être soumis par le ou la consultant(e) au plus tard le 7 décembre 2018 à l’adresse: mali@farmradio.org

Ce dossier doit inclure les éléments suivants:

  • Une offre technique, incluant l’approche et des outils qui seront utilisés pour la réalisation de cette recherche, un calendrier d’exécution et des références du bureau d’étude ainsi que les CV actualisés et détaillés du consultant(e).
  • Une offre financière détaillée.