ACHAT D’UN BLOC D’ACTIONS REPRESENTANTS 51% DU CAPITALSOCIAL DE L’USINE MALIENNE DE PRODUITS PHARMACEUTIQUES (UMPP)

Le Gouvernement de la République du Mali a décidé, conformément à sa politique de désengagement du secteur productif de privatiser l’Usine Malienne de Produits Pharmaceutique (UMPP) société d’Etat au capital de F CFA 2 551 129 437 entièrement détenu par l’Etat.

Après une première consultation restreinte déclaré infructueuse, le Ministre des Domaine de l’Etat et des Affaires Foncières invite par ce second appel d’offres, les soumissionnaires présélectionnés et ayant manifesté leur intérêt pour leur participation au capital de l’UMPP, à présenter leurs offres pour l’achat d’un bloc d’actions représentants 51% du capital social de l’Usine Malienne de Products Pharmaceutiques (UMPP).

Cette ouverture de capital social consistera en la cession par l’Etat d’un bloc d’actions représentant 51% du capital social de l’UMPP à un partenaire technique de référence.

Les dossiers peuvent être retirés à partir du jeudi 14 juillet 2006 à la direction administrative et financière (DAF) du Ministère des Domaines de l’Etat et des Affaires foncière, sise à ACI 2000 Hamdallaye, rue 373, porte 176, Tél. : 229 43 63, BP : E 976 Bamako, contre le paiement de la somme de FCFA 250 000 (deux cent cinquante mille francs) non remboursable.

Toutes les offres accompagnées d’une garantie au moins égale à 250 millions de FCFA doivent être adressée à la direction administrative et financière (DAF) du Ministère des Domaines de l’Etat et des Affaires foncières.

La date limite de dépôt des offres est fixée au 28 juillet 2006 à 10 heures. Les plis seront ouverts en séances publiques le même jour dans la salle de conférence du Ministère des Domaines de l’Etat et des Affaires foncière à partir de 15 heures précises.

Par ailleurs, la cession de 30% des actions aux professionnels de la santé et aux autres privés maliens fera l’objet d’une opération ultérieure dirigée par la Société de Gestion et Intermédiation du Mali (SGI- Mali)

SOURCE : L’Essor n°15745 du lundi 17 juillet 2006