APPEL D'OFFRE RELATIF AU CHOIX D'UN BUREAU

  

AVIS D’APPEL D’OFFRE POUR LE CHOIX D’UN BUREAU CHARGÉ D’ETUDES ET DU CONTRÔLE DES TRAVAUX DE CONSTRUCTION DU MAGASIN DE STOCKAGE DE 200 TONNES A FATINE (CERCLE DE SEGOU)

 

CONTEXTE ET PROBLEMATIQUE

L’union Communale des Sociétés Producteurs de Céréales « Jamjigui » de Fatiné (CCOP-CA/UCPROCEFAT) est une entité coopérative évoluant dans le développement et la promotion du secteur des céréales sèches. Elle a été créée en 2015 et se compose actuellement de 21 sociétés coopératives simplifiées réparties dans 21 villages de la commune rurale de Fatiné, cercle de Ségou. Son effectif total s’élève à 2 933 producteurs céréaliers dont 812 femmes réunis autrefois dans le souci de promouvoir leur cadre de vie économique et sociale par la culture du sésame. Par le déficit céréalier caractérisé par l’accentuation de l’insécurité alimentaire et le rôle des céréales dans le quotidien des maliens, les cultures céréalières se sont substituées à cette culture industrielle qui connait d’ailleurs une crise sans précèdent au niveau africain et même international.

La subvention ADF dont le groupe a sollicité, tentera d’instaurer les bases réelles de fonctionnement  de façon à ce que la coopérative puisse capitaliser les efforts de la subvention sur le long terme et parvenir à une gestion durable et autonome.

Une partie des fonds sera utilisée pour la construction d’un magasin de stockage de 200 Tonnes.

C’est  dans ce cadre que s’inscrivent les présents termes de références (TDR) qui visent à recruter un bureau qui sera chargé de la vérification des dossiers techniques  et du contrôle des travaux de construction du magasin.

 

OBJECTIF GENERAL

L’objectif général de la mission est de procéder à la vérification/validation du dossier techique (DAO et plan de construction) et de suivre de près et rendre compte sur l’état d’avancement des travaux de construction, pour s’assurer que les spécifications techniques, plans et le planning d’exécution sont normalement respectés.

 

OBJECTIFS SPECIFIQUES

Les objectifs spécifiques sont :

-Donner son avis technique sur le dossier;

-          Apporter son appui technique  pour la sélection de l’entreprise BTP ; 

-          Réceptionner les matériaux et équipement de la construction ;

-          Faire le suivi de maçonnerie en fondation ;

-          Faire le suivi de maçonnerie en élévation ;

-          Faire le suivi de la couverture ;

-          Faire le suivi des enduits et revêtement ;

-          Faire le suivi des menuiseries métalliques ;

-          Faire le suivi des peintures.

Produire un rapport d’étape de mandat, avec les recommandations si nécessaires.

TACHES DU CONSULTANT

Les tâches du consultant consisteront à :

-Corriger le dossier technique;

-          Appuyer la commission de sélection dans l’analyse des offres et le choix de  l’entreprise BTP.  

-          Faire le contrôle des ouvrages.

-          Assurer le contrôle et le suivi de l’ensemble des travaux du chantier.

-          Produire un rapport à la fin de mandat et un certificat sur l’infrastructure.

RESULTATS ATTENDUS

Les résultats attendus sont :

-    Un magasin et infrastructures connexes sont construites (latrines extérieures)  et correspondent aux normes en république du Mali ;

-    Un certificat attestant la qualité et le respect des normes  disponibles au siège de l’union;

-    Un rapport de suivi des travaux de construction disponible au siège de l’union.

 

PROFIL RECHERCHE

Il est recherché pour ce mandat les bureaux nationaux de contrôle technique des travaux de construction :

-          Ayant des compétences avérées en contrôle d’infrastructure de génie civil;

-          Avoir une expérience avérée d’au moins 4 ans dans le contrôle technique des travaux de construction ;

-          Avoir réalisé au moins 3 mandats similaires en construction de bâtiment administratif;

-          Etre disposé à assurer les suivis réguliers sur le chantier.

LIVRABLES

Il est demandé en version électronique et papier d’une part :

-          Un rapport de suivi en fin de mandat,

En version papier d’autre part :

-          Un certificat de conformité de l’infrastructure.

CLAUSES PARTICULIERES

-          Le magasin sera construit dans le village de Fatinè Marka  sur le terrain de l’union;

-          Le client et donneur d’ordre est ‘union JAMAJIGI; c’est elle qui signera le contrat et assurera les paiements conformément aux clauses contractuelles qui seront convenues ; AE2C assurera  l’assistance technique à l’union;

-          Le lieu de la mission sera le village de Fatinè Marka.

 

CONTENU DE L’OFFRE

Le bureau de contrôle devra soumettre une offre technique et financière.

 

L’offre technique devra comprendre :

-       Commentaires et analyse critique des TDR ;

-       Compréhension du mandat (contexte, objectifs, attentes ou résultat) ;

-       Brève description de la méthode de contrôle ;

-       Si possible la liste du matériel à utiliser pour le contrôle des différentes phases ;

-       Le calendrier détaillé d’intervention depuis la première tâche, jusqu’à la dernière tâche ;

-       Résumé de vos expériences les plus pertinentes en lien avec le mandat ;

-       Les attestations de services faits / rendus liées aux expériences ;

-       La liste des contrôleurs affectés à la mission ainsi que leur rôle précis dans la mission s’il y a plus d’un contrôleur pour la mission ;

-       Le (les) curriculum vitae (CV) du/des contrôleurs affectés à la mission.

 

 

L’offre financière devra comprendre :

-       Le détail des honoraires (unité, nombre, coût unitaire, coût total par ligne budgétaire et montant total de la proposition)

-       Le détail des autres frais (transport et déplacement, hébergement, etc.) Pour chacun de ses éléments vous devrez donner le maximum de détails pouvant aider à mieux vous comprendre.

 

DATE ET LIEU DE SOUMISSION DES OFFRES

 

-       Date limite de soumission : le 15 Avril 2017

-       Lieu de dépôt : les dossiers de candidature devront être déposés au siège de l’union à Fatinè ou au bureau du partenaire technique US ADF à Bamako Torokorobougou derrière la mairie de la commune V, Tél : 20 28 23 81.

 

-       Avec copie électronique envoyée à l’adresse suivante:samboufdembele@gmail.com, siakamcara@gmail.com p et préciser dans l’objet « candidature au poste de bureau de contrôle des travaux de construction » 

 

 

PERSONNES À CONTACTER EN CAS DE BESOIN

-          Youssouf DABO, président de l’Union Jamajigi:

-          Siaka Camara Tél:20 28 23 81 (à contacter en cas de besoin d’information sur les détails de d’ordre technique)

-           

 

DISPOSITIONS FINALES

1.     Les soumissionnaires restent engagés par les offre technique et financière sur une période de 120 jours à compter de la date limite de dépôt des offres ;

2.     L’organisation se réserve le droit de ne pas donner suite à tout ou partie du présent appel d’offre ou de repousser la date limite de dépôt ;

3.     Tout dossier déposé dans le cadre du présent appel  reste la propriété de l’association et ne pourra en aucun cas être rendu au soumissionnaire

4.     Seul le candidat retenu sera  contacté. Il appartient aux autres candidats de prendre attache avec l’association  pour avoir les informations sur les résultats du dépouillement

Toutes les propositions sont soumises à l’avis technique d’AE2C et  les contrats  à l’approbation.

I.          Structure commanditaire 

  1. Présentation de la PNPR

La Plateforme Nationale des Producteurs de Riz du Mali (PNPR), est une organisation professionnelle agricole à caractère associatif, apolitique et non confessionnelle, jouissant d’une personnalité morale, de droit privé malien régie par la loi n°04-038 du 3 août 2004 en République du Mali. Elle fédère sept représentations régionales appelées « Plateformes Régionales des Producteurs de Riz » (PRPR). Celles-ci à leur tour regroupent des organisations faitières des bassins de production avec plus de 600 organisations rizicoles de base, de taille et de nature différentes (fédération, unions de coopératives, des groupements, des coopératives, des associations, syndicats, etc.).

A terme, la plateforme nationale des riziculteurs désire être le cadre de concertation de référence des organisations paysannes rizicoles, en s’impliquant davantage dans le processus de définition des politiques de développement du monde rural en général et de la riziculture en particulier, au plan national, sous régional et international.  La PNPR a notamment assuré une grande partie de l’animation pour la création d’une interprofession des acteurs de la filière riz, mise en place en mars 2016, et présidée par la PNPR.

L’objectif de la plateforme est d’une part d’œuvrer pour assurer aux exploitations rizicoles du Mali un revenu décent de leur activité et d’autre part d’offrir un cadre de concertation, de promotion et de renforcement des capacités aux organisations membres, pour leur meilleure participation à la définition et la mise en œuvre des actions de développement durables.

Spécifiquement, il s’agit de :

-          Assurer la représentation de producteurs de riz dans toutes les instances au plan national, sous régional et international,

-          Faciliter les échanges entre les différents producteurs,

-           Engager un dialogue avec l’État pour trouver des solutions durables aux différents problèmes auxquels les producteurs sont confrontés,

-          Assurer le Plaidoyer/Lobbying,

-          Défendre les intérêts matériels et moraux des producteurs,

-          Réfléchir à la mise en place d’une interprofession autour du riz au Mali,

-          Renforcer les capacités des organisations membres afin de développer leur propre autonomie,

-          Accompagner la profession rizicole en appuyant les producteurs dans leurs activités de production, de stockage et de commercialisation…

  1. Stratégie 2015-2019

La PNPR s’est dotée en juin 2014 d’un plan stratégique de 5 ans (2015-2019) qui réaffirme, présente et détaille les éléments suivants :

Vision :

« Une plateforme nationale bien organisée, crédible et forte, capable de se faire entendre en tant qu’acteur principal sur toutes les questions nationales et de rendre des services adaptés à ses membres et qui dégagent des excédents de production commercialisables tout en contribuant de façon significative à la sécurité et à la souveraineté alimentaire du Mali ».

Mission :

En prenant en compte le contexte, les défis à relever et la vision de la PNPR, les statuts ont défini notre mission comme suit : « Contribuer à la défense des intérêts matériels et moraux de ses membres au niveau local, national, sous régional et international par des actions de développement, la représentation, la concertation, la formation, le lobbying, le plaidoyer et l’échange d’expériences ».

 

Principes d’intervention :

-          Respect de l’engagement pris à tous les niveaux

-          Solidarité entre les membres

-          Transparence

-          Subsidiarité

Orientations stratégiques :

OS 1 : Le cadre institutionnel et organisationnel de la PNPR est consolidé et a permis d’asseoir durablement la crédibilité de l’organisation et son autonomisation

OS 2 : L’ensemble des bassins de production de riz ont un accès équitable aux facteurs de production sécurisés (eau, foncier, intrants, équipements agricoles et autres)

OS3 : Les capacités opérationnelles et politiques (renforcement des capacités) de la PNPR et ses membres sont consolidées et permettent de rendre des services à différents niveaux de l’organisation

OS4 : les capacités d’influences politiques de la PNPR ont permis de contribuer significativement aux changements des politiques et des pratiques.

Un cadre logique axé sur les résultats est annexé au Tdr, il présente notamment des indicateurs de suivi de cette stratégie.

  1. Organisation interne de la PNPR

Le fonctionnement de la PNPR-M est assuré sur le plan de la gouvernance par deux niveaux : le niveau régional et le niveau national. Chaque niveau est composé de trois organes : une Assemblée Générale, un Conseil d’administration et un comité de surveillance.

Au niveau national, un bureau mandaté par l’AG, composé d’élus parmi le CA, relaye celui-ci non seulement pour l’exécution de certaines décisions prises en AG mais aussi la gestion des instances quotidiennes.

Les instances et organes de la PNPR se présentent comme suit :

-          Assemblée générale (AG) : Instance de décisions

-          Conseil d’Administration (CA) : Organe de Gestion

-          Comité de Surveillance (CS) : Organe de contrôle

-          Le Bureau : mandaté par le CA, Organe d’Exécution et de Gestion des instances

-          La Coordination Nationale (CN)  et le personnel : Organe d’opération nationale

-          Les coordinations régionales (CR) et le personnel : Organe d’opération régionale

La Plateforme dispose sur le plan technique de 7 employés techniques dont  trois (03) au niveau national et 4 au niveau régional. Pour le niveau politique, il est prévu la mise en place des commissions thématiques en fonction de la pertinence spécifique des services et ou actions à développer. Ainsi, le suivi va intégrer le dispositif politique en lien avec le niveau technique. L’accent sur le suivi politique entre autre sera mis sur les sessions statutaires et les cibles bénéficiaires des actions.

  1. Présentation des pratiques actuelles de S&E

La PNPR ne dispose pas d’un dispositif formalisé de S&E de sa stratégie ou de ses activités globales, mais l’organisation a recours aux pratiques suivantes :

-          Existence d’un document de stratégie 2015-2019 piloté par le Conseil d’Administration présentant un cadre logique axé sur les résultats avec des indicateurs.

-          Un recensement est en cours pour mettre en place une base de données de toutes les OP membres de la PNPR.

-          Existence d’un dispositif de suivi des « stocks paysans » sur 3 bassins de production (600 exploitations familiales concernées).

-          Rapportage mensuel des coordinateurs régionaux centralisé par le coordinateur national.

-          Rapportages réguliers à ses partenaires (rapports techniques et financiers).

-          Audits financiers annuels.

-          La participation de la PNPR aux différentes rencontres qui peuvent être capitalisées et valorisées. Il s’agit par exemple des thématiques sur le foncier irrigué, les services de conseil agricole, les chaines de valeur, les espaces politiques de prise de décision, l’élaboration des documents de politiques agricoles (stratégies nationales de développement de la riziculture, des semences de riz, des programmes publiques sur le riz, etc.) etc.

La définition et l’opérationnalisation des indicateurs doivent être un point de départ pour le suivi-évaluation dans la mesure où la variation des indicateurs est suivie tout au long de la mise en œuvre et renseigne les acteurs sur les changements attribuables à la mise en œuvre de la stratégie

  1. Le Partenariat avec Afdi

Agriculteurs Français et développement International (Afdi) a été créée en 1975 par quatre grandes organisations professionnelles agricoles françaises. Elle poursuit trois missions.

-          S’engager en faveur de l’agriculture familiale. 

-          Soutenir les initiatives des organisations paysannes partenaires. 

-          Sensibiliser le monde agricole et rural français au développement international. 

Afdi est en partenariat avec la PNPR depuis sa création en 2008.

Dans le cadre de cet accompagnement Afdi a mobilisé des financements pour accompagner en 2017 la mise en place d’un dispositif de suivi-évaluation, porté par une Organisation paysanne en réponse à ses propres enjeux. Afdi souhaite pouvoir capitaliser sur cette approche en « temps réel » (description des différentes activités avec retours de l’OP sur son expérience) et la diffuser ensuite auprès d’autres OP partenaires sous la forme d’un guide. Afdi a souhaité collaborer avec la PNPR pour plusieurs raisons : (i) OP nationale ayant une reconnaissance certaine ; (ii) OP disposant de moyens humains « en région » ; (iii) OP filière, entrée plus  facilement identifiable pour réfléchir à des indicateurs techniques/économiques comparables ; (iv) OP qui a déjà initié des activités de suivi auprès de ses membres (des stocks, des EAF…) ; (v) OP qui dispose de plusieurs partenaires techniques et financiers ayant – a priori – besoin d’un dispositif de suivi-évaluation simple traduisant le suivi de sa stratégie (plus que de ses activités par bailleur).

II.         Appui sollicité

1.     Objectif Et Positionnement Du Dispositif De S&E De La PNPR

ð La PNPR souhaite se doter d’un dispositif global de planification-suivi-évaluation construit en lien avec sa stratégie et qui puisse être internalisé à l’issue de l’accompagnement.

Le dispositif devra impérativement être conçu pour être facilement appropriable et actualisable par les équipes et la gouvernance (techniquement et financièrement).

Il doit être conçu comme un outil de pilotage stratégique alimentant la réflexion des instances.

Il couvrira en priorité la mise en œuvre des activités planifiées pour atteindre les objectifs de la stratégie, le suivi des résultats et leurs effets sur la PNPR.

2.     Parties Prenantes Du Dispositif A Mobiliser

La satisfaction des besoins en informations des instances de la PNPR pour le pilotage de la mise en œuvre de la stratégie est prioritaire. En plus de cette finalité, la PNPR souhaite tenir compte des besoins d’autres partenaires privilégiés en lien avec sa stratégie, à savoir :

-          La Coordination Nationale des Organisations Paysannes du Mali (CNOP) dont la PNPR est membre et qui anime un observatoire de l’agriculture familiale au niveau national. Le suivi-évaluation ;

-          SOS Faim, partenaire de la PNPR depuis 2014 sur les thématiques de la sécurité alimentaire, les chaines de valeur et le renforcement institutionnel et organisationnel.

-          VECO, partenaire depuis 2012 à aujourd’hui sur (i) la promotion des chaines de valeur riz dans les bassins de production (ii) l’appui au plaidoyer sur la régulation des marchés.

-          Afdi, dans le cadre de ce projet pilote.

Les besoins en informations de ces partenaires seront précisés au cours de l’étude.

Un groupe de travail qui aura une fonction de pilotage de l’étude, sera mise en place. Il regroupera des représentants de la PNPR (élus et membre de l’équipe technique) et d’Afdi.

3.     Méthodologie Attendue

Il est attendu du prestataire de faire l’élaboration d’un système de suivi-évaluation axé sur les résultats (changements attribuables à la mise en œuvre du plan stratégique de la PNPR) qui permet également d’assurer le suivi de la mise en œuvre des activités planifiées pour l’atteinte des objectifs du plan stratégique.

L’appropriation et la pérennité technique et financière du dispositif de suivi-évaluation devra être au cœur des réflexions des prestataires (consultants).

La prestation sera faite en 2 temps : (i) l’élaboration du système de suivi-évaluation y compris la mise en place du dispositif et (ii) la formation des acteurs du système de suivi-évaluation pour l’appropriation des mécanismes de dialogue et de réflexion et la maîtrise des outils de collecte et d’analyse élaborés.

Il est envisagé 4 phases s’étalant sur l’année 2017. Le prestataire peut proposer des options méthodologiques différentes en argumentant ses choix dans son offre technique et financière.

Toutefois, il faut noter que la méthodologie proposée par le consultant sera affinée lors des séances de travail prévues entre le groupe de travail et le consultant.

Phase 1 : Compréhension des enjeux et des attentes des parties prenantes

Il s’agira sur base d’une étude bibliographique, d’une réunion de cadrage avec le groupe de travail et d’une série d’entretiens de préciser les attentes de la PNPR et de les mettre au débat avec le CA de la PNPR pour retenir le périmètre prioritaire du futur dispositif (tenant compte des enjeux, des attentes et des ressources de la PNPR). Les partenaires de la PNPR seront consultés et informés de la mise en place du dispositif et de ses enjeux pour la PNPR.

Le Conseil d‘administration de la PNPR sera fortement mobilisé à ce stade.

Livrables :

-          Une analyse des acteurs du système de suivi-évaluation de la mise en œuvre du plan stratégique de la PNPR :

*         les acteurs indispensables pour la mise en œuvre du SS&E (système de suivi-évaluation),

*         les bénéficiaires du SS&E

 

*         et relations/communication actuelles entre les acteurs ; 

-          Les besoins en informations et les apports des acteurs du dispositif de suivi-évaluation ;

Phase 2 : Conception du système de suivi-évaluation

 

Cette phase comporte 2 activités essentielles :

 

1.       Détermination de ce qu’il faut suivre

*         La définition des domaines/champs d’observations,

*         Indicateurs à suivre (indicateurs à renseigner par domaine/champ d’observation). En cas de besoin, les indicateurs inscrits dans le cadre logique seront révisés (afin de les rendre SMART) et validés avec le groupe de travail.

 

*         Opérationnalisation des indicateurs retenus (identifier par indicateur : les données à collecter, les sources des données, les acteurs en charge de la collecte des données, les acteurs responsables de la documentation des données collectées, les acteurs responsables de l’analyse des données, les acteurs responsables de l’interprétation des données et les acteurs responsables de la distribution des données auprès des utilisateurs potentiels notamment les instances de décision de la PNPR. 

 

Livrable :

-          Une liste de domaines/champs d’observation ;

-          Une fiche pour chaque indicateur retenu (cf. modèle de fiche d’indicateur en annexe). Le modèle proposé pourra être modifié par le consultant après consultation avec le groupe de travail.

 

Il s’agira de proposer un nombre restreint d’indicateurs dont les modalités de collecte, de compilation et d’analyse seront soutenables par la PNPR.

 

2.       Élaboration du système de suivi-évaluation :

-          Collecte des données (outils de collecte, acteurs, …) ;

-          Analyse des données (méthodes, outils, acteurs) ;

-          Interprétation des informations (résultats des analyses) – Méthodes, acteurs

-          Utilisation des résultats des interprétations (acteurs, finalités).

Livrables :

Un manuel de procédure de suivi-évaluation qui présente l’ensemble du système de suivi-évaluation et des canevas de rapports à produire pour la distribution des résultats du suivi-évaluation. Ce document devra être pratique et concis (8-10 pages)

Un outil d’analyse des données collectées (si possible proposer un support informatique).

À la fin de chaque phase, les livrables sont soumis au groupe de travail pour discussions et validation lors d’une rencontre organisée pour la circonstance. .

Phase 3 : Formation de l’organisation

Les acteurs suivants seront formés pour une bonne maîtrise des outils :

-          Les acteurs de collecte : ils seront formés pour la collecte des données à l’aide des outils proposés ;

-          L’agent (ou les agents) chargés de l’analyse des données : il sera formé pour la saisie des données et la production de rapports sur la base des requêtes qui seront faites.

-          L’acteur responsable de la production et la diffusion des résultats du suivi-évaluation : il sera formé pour la maîtrise du canevas de rapportage.

Livrables :

-          Les rapports de formations

4.     Calendrier Indicatif

Le processus s’étendra sur 6 mois  à partir de la date de signature du contrat de prestation. L’élaboration du système de suivi, la mise en place du dispositif de suivi-évaluation et les formations nécessaires doivent être réalisées pendant cette période. Le suivi-évaluation de la PNPR doit être opérationnel à la fin de cette période.

Une proposition précise de calendrier sera proposée par le prestataire dans son offre technique.

 

5.     Expertises Attendues

L’appui sera réalisé par un consultant, ou éventuellement un binôme de consultants (dont l’un sera alors chef de mission, les offres préciseront lequel). Le consultant peut être un agronome, un agroéconomiste, un sociologue, un spécialiste en suivi-évaluation et toute autre diplôme équivalent en la matière avec les compétences suivantes :

-          Expertise et expérience avérées en termes de gestion, suivi et évaluation de politiques, stratégies et/ou programmes de développement orientés vers les résultats (démarches, méthodes, outils) ;

-          Expériences avérées en matière d’étude similaire au niveau national, régional et international ;

-          Bonne connaissance des problématiques de développement agricole et d’agriculture familiale ;

-          Expérience de l’accompagnement d’organisations (dimension pédagogique, formation et écoute des attentes/contraintes des parties prenantes) ;

-          La connaissance des OP maliennes sera un plus.

III.        Proposition de soumission de dossier de réponse à l’appel d’offre

En tenant en compte des TDR, le consultant devra soumettre une proposition technique et financière et son CV à la PNPR-M et Afdi. Cette soumission devra être reçue au plus tard le 18 Avril 2017. La proposition devra contenir les éléments suivants :

-          Approche méthodologique ;

-          Personnel ;

-          Plan de travail ;

-          Le coût de l’étude (le budget prévu est 8.000 EURO)

Les offres doivent être transmises aux adresses des deux structures suivantes en copie papier et en format électronique (obligatoire):

F PNPRM (Plateforme Nationale des Producteurs de riz du Mali)

Rue : 270 ; Porte : 145 ; Tél : 20 74 01 73/79 08 91 44. Courriel : pnprmali@orangemali.net / seydou_keita@yahoo.fr

F Afdi

Courriel Afdi : afdi.mali@afdi-opa.org et yolaine.guerif@afdi-opa.org

ANNEXE : Cadre logique de la PNPR axé sur les résultats

 

Titre du Programme

 

Organisation : PNPR

 

Durée du programme : Cinq (5) ans

 

Budget du programme :

 

Résultats Attendus

 

 

 

 

 

Indicateurs

 

Sources Moyens de vérification

 

Hypothèses/Risques

 

Résultat Ultime :

Une plateforme nationale bien organisée, crédible et forte, capable de se faire entendre en tant qu’acteur principal sur toutes les questions nationales et de rendre des services adaptés à ses membres  et qui dégagent des excédents de production commercialisables tout en contribuant de façon significative à la sécurité et à la souveraineté alimentaire du Mali

 

 

 

 

-       Qualité des documents de position produits par la PNPR.

 - les rapports décrivant la position de la PNPR

Stabilité politique

 

 

 

Stabilité du Financement du plan stratégique

 

 

 

Politiques de développement agricole cohérentes 

 

-      % des avis émis par la PNPR, pris en compte dans les documents de politique, programmes/projets

 

- les notes de propositions faites par la PNPR

- les documents finaux des politiques, programmes/projets

-      Fréquence de sollicitation de la PNPR par les autorités sur les questions nationales.

les invitations de participation de la PNPR

-      Qualité des services rendus aux membres.

Paiement régulier des cotisations

-      Evolution % contribution des membres de la PNPR à la sécurité alimentaire (accès au riz local)

Base de données sur la statistique de la production au sein de la PNPR

 

Résultats Intermédiaires (RI) :

 

 

RI1 : L’ensemble des bassins de production de riz ont un accès équitable aux facteurs de production sécurisés (eau, foncier, intrants, équipements agricoles et autres) 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

RI2 : Le cadre institutionnel et organisationnel de la PNPR est consolidé et a permis d’asseoir durablement la crédibilité de l’organisation et son autonomisation.

 

 

 

 

RI3 : Les capacités opérationnelles et politiques (renforcement des capacités) de la PNPR et de ses membres sont consolidées et permettent de rendre des services à différents niveaux de l’organisation

 

 

RI4 : Les capacités d’influences politiques de la PNPR ont permis de contribuer significativement aux changements des politiques et des pratiques.

 

 

 

 

 

-      Evolution du % des bassins de production ayant un accès équitable aux facteurs de production sécurisés (foncier et eau)

-      Progression du % des bassins de production ayant un accès équitable et sécurisée de l’eau d’irrigation de qualité et de quantité suffisante en temps opportun.

-      Nombre de bassin doté de micro-barrages de retenue d’eau.

-      Progression du % des bassins de production ayant un accès équitable aux intrants de qualité

-      % de producteurs bénéficiant des  équipements agricoles adaptés

 

§  Respect des statuts par rapport à la tenue des instances statutaires

§  Qualité du dispositif d’autonomisation de la PNPR mis en place.

§  Nombre de bases de données fonctionnelles mises en place au sein de la PNPR.

§  Nombre de commissions de travail mises en place et fonctionnelles.

§  Un plan de communication est mis en place au sein du réseau de la PNPR.

§  Toutes les plateformes régionales disposent un siège équipé et fonctionnel.

 

-      Nombre de leaders politiques capables d’analyser et de porter les dossiers de politiques agricoles.

-      Nombre de ressources humaines compétentes de la PNPR capables de rendre des services à différents niveaux.

 

 

ü  Nombre d’études réalisées pour l’obtention des argumentaires

ü  Nombre d’actions de plaidoyer réalisés par la PNPR et ses partenaires

 

 

 

Liste des bassins bénéficiant les facteurs de production

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

PV des rencontres

Liste de présence

 

 

 

Financement durable des projets et programmes

 

 

Stabilité politique et sécuritaire

 

Stabilité des points d’eau

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Stabilité politique et sécuritaire

 

 

Résultats Immédiats (RIm) :

Rim1 : L’ensemble des Offices et les projets/programmes mettent en place des dispositifs et des mécanismes qui facilitent l’accès équitable aux facteurs de productions sécurisés pour les exploitations familiales rizicoles.

 

 

 

§  Opérationnalisation du projet « paysan investisseur »

§  Nombre d’exploitations familiales rizicoles dans les nouveaux aménagements

§  Existence d’une cellule de gestion des intrants

 

 

 

Liste des exploitations  bénéficiaires

 

Stabilité politique du Mali

 

Financement des aménagements

 

Rim2 : La PNPR et ses démembrements sont des organisations fonctionnelles, dynamiques, proactives, capables de porter les enjeux de développement de la filière riz à différents niveaux de représentation.

Rim3 : La PNPR et ses démembrements apportent des services adaptés aux besoins de leurs membres et disposent d’élus et techniciens capables de relever les défis de l’organisation.

Rim4 : La PNPR s’informe et travaille activement de manière participative à l’élaboration des opinions affectant la qualité de vie de ses membres et les défend dans tous les arènes politiques

§  Existence d’un réseau de producteurs de semences

 

§  Nombre d’initiatives évènementielles réalisées

 

§  Qualité de renforcement de capacités réalisé au niveau de la PNPR et ses démembrements

 

 

§  Nombre de rencontres de prise de décisions participée par la PNPR.

§  Qualité de rencontre de négociation auprès des autorités publiques sur des besoins urgents.

Contrat de transaction avec les fournisseurs

Base de données sur les semences sont disponibles

Rapports et PV disponibles

 

 

Les invitations

L’opérationnalisation des besoins exprimés (PV, rapport, compte rendu, etc.)

 

 

Financement des actions du plan stratégique

 

Cohérence au sein de la PNPR

 

Engagement des producteurs et productrices rizicoles


Modèle de fiche d’indicateur :

 

Indicateur

 

Libellé/intitulé de l'indicateur (mentionner l’indicateur tel qu’il est formulé)

Objectif stratégique

 

Numéro et libellé de l’objectif que l’indicateur permet de mesurer

Données à collecter

 

Quelles sont les données à collecter ?

Unité de mesure

 

%, nombre ; jours ; aspects qualitatifs etc.

Mode de calcul

 

-          Façon dont est calculé ou agrégé l’indicateur

 

-          Si nécessaire, fournir un exemple de calcul.

Périodicité de la mesure

 

Fréquence de mesure de l’indicateur (annuel, … )

Données de référence

 

Année :

 

 

 

Valeur :

Cible fixée en 2019

 

Année :

 

 

 

Valeur :

Prévisions annuelles

 

Année :

 

2017

 

Valeur :

 

Année :

 

2018

 

Valeur :

 

Année :

 

2019

 

Valeur :

Sources des données

 

Préciser la provenance des données

Mode de collecte des données

 

-          Préciser les modalités de collecte / d’enregistrement des données

 

-          Décrire sommairement la procédure de collecte

Acteurs responsables de la collecte des données

 

-          Préciser les acteurs responsables de la production des données

 

-          Préciser les agents, organisations ou structures chargées de la collecte des données

 

-          Préciser l’acteur responsable du contrôle de la qualité des données collectées ;

Acteur responsable de la synthèse/documentation des données

 

-          Nom du responsable de la centralisation des données

Acteur responsable des analyses

 

-          Désigner l’agent qui sera chargé de faire les analyses (regroupements, recoupements / croisements, comparaisons) selon les besoins.

Modalités d’interprétation

 

-          Préciser les acteurs, instances et périodicités des interprétations

Modalités d’utilisation des résultats du suivi

 

-          Préciser les instances de décision auxquelles les résultats des interprétations seront transmis).

Périodicité de la distribution des résultats du suivi

 

-          Préciser les périodes de distribution des résultats du suivi.