RELATIF A LA REALISATION D'UNE ETUDE DE BASE DU PROJET "leDA" DANS LES DISTRICTS SANITAIRES DE MACINA ET MARKALA DE LA REGION DE SEGOU AU MALI

                                             APPEL A PROPOSITON

Délégation Terre des homme au Mali

POUR LA REALISATION D’UNE ETUDE DE BASE DU PROJET « IeDA »

DANS LES DISTRICTS SANITAIRES DE MACINA ET MARKALA DE LA REGION DE SEGOU AU MALI

Novembre 2017

 

  1. CONTEXTE DE L’ETUDE

La fondation suisse d’aide à l’enfance Terre des hommes a développé en 2010 une approche innovante de digitalisation du protocole de Prise en Charge Intégrée des Maladies de l’Enfant (PCIME) sous application Commcare, le Registre Electronique de Consultation. Pilotée et mise à l’échelle au Burkina Faso, puis au Mali à parti de 2015, cette application a évolué d’une plateforme sur PC portable vers une solution intégrée sur tablette qui s’est enrichi de nouveaux modules de coaching, d’un dashboard pour l’analyse et la visualisation des données, et une solution d’e-learning et qui a donné jour au IeDA1.

1 Integrated e-Diagnostic Approach, http :www.ieda-org

La délégation de Terre des hommes (Tdh) au Mali a obtenu en 2016 un financement interne du fonds Innovation de la fondation afin d’adapter le REC au protocole PCIME malien et le déployer dans les 2 districts sanitaires (DS) de Macina et Markala de la région de Ségou. Depuis 2013, Tdh intervient dans ces deux districts en partenariat avec le Ministère de la Santé et de l’Hygiène Public (MSHP), les Equipes Cadres de districts (ECD), les Centres de Santé Communautaires (CSCOM) et leurs directeurs techniques (DTC) et les Associations de Santé Communautaire (ASACO).

Le IeDA, qui a pour objectif de Diminuer durablement la morbidité et la mortalité infantile liées aux maladies courantes des enfants de moins de 5 ans s’inscrit dans la contribution de Tdh à l’atteinte des Objectifs du Développement Durable (ODD 2, cible 2.2 et 3, cible 3.2) et certains résultats stratégiques du Programme de Développement Economique Sanitaire et Social (PRODESS III, résultats 1.1 et 10.2).

En août 2017, la délégation Tdh au Mali s’est dotée d’un document d’orientation stratégique pour le développement de IeDA au Mali. Celui-ci est cependant conditionnée par l’acquisition de données probantes sur la performance de IeDA dans le contexte malien, en particulier pour l’amélioration de la qualité des soins de santé primaires pour les enfants ciblés par la PCIME. Cette étude, qui se veut objective et opérationnelle, devra pouvoir être capitalisée afin de servir de référence aux acteurs de la santé et de la solidarité internationale qui souhaiteraient mettre en oeuvre le IeDA dans d’autres contextes.

Ainsi, la délégation de Tdh au Mali recherche un/e chercheur/se associé/e qui pourra co-piloter cette étude afin de fournir les indicateurs de référence de base du projet, en lien avec la chargée de mission mandatée par la fondation Terre des hommes au niveau institutionnel. 2 - 9

 

  1. OBJECTIFS DE L’ETUDE

L’hypothèse de base est que la qualité de la PCIME est insuffisante lorsqu’elle est appliquée selon le protocole classique, sur papier, comme il est suggéré par les données de monitoring du projet REC mis en oeuvre dans le district de Macina par Tdh depuis 2016. A contrario, la qualité de la prise en charge s’améliore avec l’utilisation du REC sur support PC portable.

Le déploiement du IeDA sur support tablette, et la mise à niveau d’un REC v2.5, est une stratégie durable et acceptable de l’amélioration de la qualité des soins de santé primaires pour les enfants de moins de 5 ans dans les districts sanitaires de Macina et Markala, dans la région de Ségou au Mali.

2.1. Objectif général

Fournir les données de référence essentielles, objectives et concrètes, contre lesquelles mesurer l’impact du IeDA sur la qualité de la PCIME, dans les districts sanitaires de Macina et Markala, région de Ségou au Mali.

2.2. Objectifs spécifiques

Il s’agira plus spécifiquement de :

? Evaluer des éléments de la qualité de la PCIME dans la zone du projet.

? Evaluer la capacité des ASACO et des ECD à s’approprier le REC et à l’intégrer dans leur programmation et leur plan de gestion annuelle.

? Evaluer la perception du REC par ses usagers, ses bénéficiaires et les instances décisionnaires de la santé publique au Mali.

? Identifier les risques opérationnels et techniques et établir des recommandations pour la mise en place de mesures de mitigation.

 

III. MÉTHODOLOGIE

3.1. Cadre de l’étude

 

L’étude se déroulera dans les districts sanitaire de Macina et Markala dans la région de Ségou.

Le périmètre de l’étude est limitée par plusieurs facteurs :

- Nécessité de conduire l’étude et de produire l’ensemble des livrables d’ici le 31 janvier 2018.

- Ambition de produire un nombre limité d’indicateurs objectivement vérifiables et utilisables dans différents contextes

- Accès à la zone de l’étude en fonction de l’évolution de la situation sécuritaire, par les personnes en charge de l’étude

Bien que Tdh étudie avec d’autres acteurs de la santé internationale la faisabilité d’intégrer le protocole PCIMA complet dans le REC, cette étude devra se concentrer sur les aspects actuels du REC, c’est-à-dire sur la qualité de la PCIME.

L’étude évitera les techniques d’étude complexes de type « control trial » ainsi que toute approche subjective dans l’évaluation de la qualité de la prise en charge, comme l’observation directe des agents de santé lors de leurs consultations. 3 - 9

 

3.2. Méthode de l’étude

3.2.1. Type d’étude

L’étude sera transversale et rétrospective, et combine classiquement deux méthodes d’investigation :

- approche quantitative pour la collecte de données primaires et secondaires, par questionnaire, grilles de collecte d’informations, et par collecte des données du Système Local d’Information sanitaire (SLIS)

- approche qualitative sous forme d’entretiens semi-directifs individuels avec des personnes clés (ASACO, agents de santé et autorités sanitaires) et de groupes de discussions focalisées avec les bénéficiaires (mères des enfants de moins de cinq ans)

L’approche quantitative a pour objectifs de : 1) décrire le niveau de base des indicateurs de qualité de la PCIME, 2) fournir des éléments chiffrés sur la capacité des ASACO à prendre en charge les moyens nécessaires au fonctionnement du IeDA dans les CSCOM ; 3) mesurer la perception et l’acceptation du IeDA par ses usagers, ses bénéficiaires et les instances décisionnaires.

L’approche qualitative a pour objectifs d’identifier les différents risques opérationnels et d’en fournir une typologie afin de définir des mesures de mitigation.

La méthodologie pourra être revue avec le/la chercheur/se associé/e. 4 - 9

 

3.2.2. Période d’étude

L’étude aura lieu du 23 novembre 2017 au 31 janvier 2018 et débutera le 24 novembre par la 1ère réunion de cadrage avec le/la chercheur/se associé/e.

L’étude se divise en 3 étapes : Date début

Date fin

Durée (jours ouvrés)

1. Finalisation et validation du protocole et des outils de l’enquête (y compris validation INRSP et phase de test)

24/11/2017

15/12/2017

16 jours

2. Collecte et analyse des données (y compris recrutement et formation des enquêteurs)

13/12/2017

09/01/2018

20 jours

3. Restitution, rapport de l’étude et diffusion du rapport

08/01/2018

31/01/2018

20 jours