1
Termes de Référence
Formation «Renforcement des capacités des équipes de projet dans la vie associative et création des coopératives»
2
Octobre 2018
1- Contexte et justification
Crée en 1982, le MPDL « Mouvement pour la Paix » est une ONGI Espagnole. Depuis 1992 l’ONG
travaille dans la coopération au développement et l’aide humanitaire dans plusieurs zones
géographiques du monde tels que : l’Afrique, l’Amérique Latine, les Balkans ou le Proche – Orient.
A Kita, depuis 2007, Le MPDL exécute des projets et programmes de développement rural avec
l’appui de plusieurs partenaires financiers dont l’Agence Espagnole de Coopération Internationale
pour le Développement (AECID) et Agence Andalouse pour la Coopération Internationale (AACID).
En janvier 2018, le MPDL a, à nouveau, bénéficié d’un financement pour deux ans d’AACID, dont
l’Intitulé est « l’Amélioration de la sécurité alimentaire, de la revitalisation économique et de la
mobilisation territoriale contre les migrations forcées dans les zones très vulnérables de la
région de Kayes au Mali ». Le présent projet est exécuté dans les communes de Krounikoto,
Séféto Nord, Séféto Ouest et Djougoun. Il vise à Contribuer à la génération de processus de
développement dans les zones géographiques prioritaires de la coopération andalouse. Pour cela il
entend :
? Améliorer et optimiser les actifs agricoles des jeunes et des femmes vulnérables en
augmentant la qualité et la quantité de leur production agricole durable dans 4
communautés rurales de Kita ;
? Augmenter des possibilités d'emploi pour les jeunes et les femmes dans leurs lieux
d'origine grâce à la valorisation des chaînes agro-alimentaires axées sur la vente dans 4
communautés rurales vulnérables du cercle Kita, Kayes ;
? Favoriser l’accès permanent à l'investissement de 270 personnes appartenant aux 10
coopératives pour la modernisation et la promotion de leurs activités économiques dans 4
communautés rurales vulnérables du cercle Kita ;
Améliorer la gestion de la migration par les acteurs territoriaux grâce à une plus grande prise de
conscience et connaissance du phénomène migratoire avec une orientation sexo spécifique et
l'inclusion de thématiques dans l'agenda politique dans 4 communes rurales.
Le résultat 2 du projet porte sur l’augmentation des possibilités d’emploi pour les jeunes et
les femmes grâce à la valorisation des chaines agro-alimentaires axées sur la vente de leurs
produits. Des jeunes et des femmes seront ciblés dans les ménages vulnérables des 4 communes
ciblées par le projet. Les jeunes recevront des kits animaliers (volailles et ovins) et les femmes
seront appuyées par rapport aux activités maraîchères. Ils seront tous formés chacun dans son
domaine d’activité et l’objectif étant de les aider à tirer le maximum de profit économique de leurs
productions.
Une fois que les productions agricoles seraient rentables et profitables, l’idée sera d’organiser les
bénéficiaires en coopératives fonctionnelles capables de fournir aux membres tous les services
nécessaires au développement complet de leurs activités (capables de bien s’organiser, d’exprimer
leurs besoins en formation ou dans d’autres domaines etc, capables de contracter avec des
spécialistes/techniciens de leurs domaines de production ; capables d’augmenter les prix de leurs
produits sur le marché grâce à leurs bonnes stratégies de gestion/vente, qualité/prix etc ; capables
de faire leurs propres plans de production et de marketing etc.)
Tout cela nécessite que les bénéficiaires soient bien formés, outillés et encadrés par rapport à la
vie associative et coopérative. Etant donné que ces services de création et d’accompagnement des
3
coopératives seront fournis par les agents du projet basés au sein des communautés bénéficiaires,
il devient impératif que ceux-ci reçoivent une bonne formation de base qui leur permettra
d’assumer, avec triomphe, leurs responsabilités/tâches.
Les présents Termes de Référence sont élaborés en vue de former les agents du projet afin qu’ils
soient mieux préparer pour les tâches qui les attendent.
2. Objectifs Général :
La présente formation a pour objet de renforcer les capacités de l’équipe du projet AACID 2017 et
du Convenio III en vie associative et dans la création des coopératives.
Objectifs spécifiques :
- Connaitre le fonctionnement d’une coopérative (définition, caractéristiques, typologie,
condition de création, le nombre minimum et maximum de membres nécessaires, outils de
gestion…)
- Connaitre le fonctionnement d’une association (définition, caractéristiques, typologie,
condition de création, outils de gestion…)
- Différencier une association, d’une coopérative, d’une entreprise et leurs fonctionnements
- Connaître les différents types/formes de groupements qui peuvent évoluer vers une
association ou une coopérative le cas échéant ainsi que les autres types/formes de
groupements/organisations vers lesquels une association ou une coopérative pourrait
évoluer (définir en quelque sorte la chaîne d’évolution de la vie associative).
- Connaître les avantages et les inconvénients d’être en coopérative ou en association
- Proposer des outils facilitant la gestion de ces groupements
- Connaître les freins ou obstacles d’une bonne gestion d’une association ou d’une
coopérative
- Déterminer les conduites essentielles à tenir pour une bonne durabilité et une meilleure
« profitabilité » d’une coopérative et d’une association
- Identifier les rôles et responsabilités de chaque membre des comités de gestion :
secrétaire, comptable, coordinateur, président…
- Identifier les composantes principales d’un règlement intérieur et leur utilité, ainsi que les
étapes de mise en place d’un règlement intérieur
- Proposer une approche genre, c’est-à-dire souligner les rôles que peuvent jouer la femme
dans une association, les freins qui peuvent gêner leur implication ou leur accès à une
association ou une coopérative, l’intérêt de développer la mixité dans les groupements ?
Pourquoi impliquer les femmes dans une coopérative ? Quels sont les bons exemples de
coopératives féminines ? Comment accompagner les femmes dans l’implication d’une
coopérative ? Le leadership féminin.
- Développer une approche permettant de mobiliser les populations autour d’un projet de
développement et dynamiser la vie associative
3. Résultats attendus
Il est attendu de cette formation les résultats suivants :
? la consolidation des connaissances des participants sur le fonctionnement d’une
association et d’une coopérative ;
? La maitrise des outils nécessaires à une bonne gestion de ces groupements ;
4
? L’aptitude des participants à accompagner la création d’une association ou d’une
coopérative jusqu’à sa réalisation et à dynamiser la vie de la coopération ou de
l’association ;
? Renforcer le développement de la capacité des participants à comprendre les freins et les
obstacles d’une bonne vie associative/coopérative et à trouver des outils pour les
surmonter ;
? Renforcer l’aptitude de l’équipe à identifier des personnes ressources pour gérer les
comités de gestion de ces associations ou coopératives ;
? Favoriser l’accompagnement des femmes dans l’implication et l’accès aux responsabilités
et aux prises de décision dans ces groupements ;
? Développer des outils permettant de résoudre les situations de conflits et favorisant une
culture de la paix et du respect au sein de ces groupements ;
? Développer des outils facilitant la pérennisation de ces groupements.
4. Groupe cible et lieu de la formation :
Les bénéficiaires de la formation sont les 10 ADC, les Coordinateurs SA et SN de la zone de Kita et
Diéma et les autres membres du personnel MPDL (direction, équipe administrative et technique,
stagiaires…) soit environ 20 personnes.
5. Méthodologie :
Le formateur disposera de 02 jours à partir de la signature du contrat pour l´élaboration et la
présentation au MPDL du module de formation ainsi que les fiches d´évaluation de connaissances
des participants (pré et post formation). Le MPDL pourra réviser les documents et pourra faire des
observations et/ou de recommandations pour l´amélioration des dits documents. Une fois le
module validé, la formation pourra être dispensée.
Le formateur prendra des exemples de bonne et de mauvaise gestion de coopérative et
d’association pour étayer ses propos.
Le formateur mettra à disposition des équipes des supports favorisant la compréhension des
modules.
Le formateur veillera à rendre cette formation participative et dynamique.
Une évaluation des connaissances avant et après la formation sera réalisée pour analyser
l´acquisition de connaissances par les participants.
À la fin de la formation, le formateur devra présenter un rapport final en version électronique et
en copie dure en tenant compte des éléments suivants :
? Introduction et contexte de la formation ;
? Objectifs de la formation ;
? Déroulement de la formation ;
? Exemples ;
? Recommandation ;
? Conclusion ;
? Contenu du module ;
5
6. Chronogramme et calendrier d’exécution :
PHASE DURÉE DATE
Clôture des offres 20 novembre
Signature du contrat 23 novembre
Présentation des supports
de formation et des fiches
d´évaluation à MPDL
1 jour
27 novembre
Finalisation des supports de
formation avec la prise en
compte des commentaires
de MPDL
1 jour 30 novembre
Formation à Bamako 04 jours 04 au 07 décembre
Élaboration et présentation
du rapport
01 jour 11 décembre
7. DELAI ET DEPOT DES OFFRES :
Les dossiers de candidature peuvent être déposés au plus tard le 20 novembre 2018 :
Au siège de MPDL à Bamako
Hippodrome ; Porte 1027 Rue 240; B.P.116
Tél : 20 21 05 76 / 66 74 98 03
mali.secretariat@mpdl.org
Les dossiers devront être soumis avec la mention « Consultant pour la formation en vie
associative et création des coopératives » et contenir deux offres: une technique et une financière.
L´offre technique comprendra : l´expérience du formateur dans des prestations similaires, le CV
une proposition méthodologique des formations, le contenu prévu et les matériels indispensables
pour la formation (qui seront achetés par le MPDL).
L´offre financière comprendra : la décomposition du prix global et forfaitaire et le sous-détail des
prix hors taxes en francs CFA. Après analyse, le MPDL fera parvenir au formateur d’éventuelles
observations. Après la prise en compte de toutes les préoccupations, un contrat sera proposé au
formateur qui doit, à son tour, subir des amendements. La signature du contrat signifie un accord
établi entre les deux parties.