AVIS D’APPEL D’OFFRE POUR LA REALISATION D’UNE FORMATION EN « TECHNIQUES AMELIOREES DE STOCKAGE ET DE CONSERVATION DU RIZ » AU BENEFICE DES MEMBRES DE LA SOCIETE COOPERATIVE DES AGRICULTEURS DE SYN

 

 

  1. CONTEXTE

La société coopérative des agriculteurs de Syn est une organisation de droit Malien, créée en 2009. Elle a comme activité principale la production et la commercialisation de riz. Son ambition est de produire et de commercialiser du riz en quantité et en qualité. Elle mène ses activités d’approvisionnement à travers  ses membres au nombre de 109 dont 24 femmes.

 

En Mai 2018, la société coopérative des agriculteurs de Syn a signé un accord de subvention avec la fondation US ADF dans le but de renforcer ses capacités de production et de commercialisation de riz. Pour atteindre cet objectif, il lui faut maitriser les techniques de stockage des céréales. Hors cette étape de stockage est la principale source de déboire à une meilleure valorisation de ces produits. Même disposant d’un magasin de stockage de qualité, la coopérative des agriculteurs de Syn essuie des taux de perte peu négligeables pendant le stockage qui entrainent la détérioration de la qualité ou des pertes de produits. Ces pertes sont principalement attribuables au mauvais entreposage du riz, ou à des ravageurs,... Ces mauvais résultats traduisent un manque de technicité de stockage de la part de la coopérative.

 

C'est pourquoi, la coopérative des agriculteurs de Syn dans le cadre de la mise œuvre de sa subvention US ADF, organise une formation axée sur les « Techniques améliorées de stockage et de conservation du riz paddy et le riz blanc » afin de permettre à ses membres de réduire les pertes post récolte et de commercialiser des produits de qualité.

 

  1. OBJECTIFS DE LA FORMATION

 

Objectif général :

L’objectif général de la mission est de renforcer les capacités techniques et les aptitudes des membres à stocker et conserver le riz produit pour lutter efficacement contre les pertes post récolte.

 

Objectifs spécifiques:

 

A l’issue de la formation, les apprenants seront capables de :

  • renforcer les connaissances et améliorer les pratiques en matière de stockage et conservation du riz;
  • connaitre les causes de perte/détérioration de riz observables pendant la conservation ;
  • connaitre les concepts clés en matière de stockage et de conservation du riz;
  • apprendre à la société coopérative à mieux gérer son approvisionnement en riz de qualité tout en tenant compte des caractères normatives de conservation ;
  • connaitre et maîtriser les nouvelles techniques de stockage et de conservation du riz ;
  • connaitre les différentes technologies de stockage et de conservation appropriées au riz et leurs avantages ;
  • apprendre à l’organisation les techniques d’hygiène et de traitements préventifs des magasins et leurs équipements ;
  • Apprendre à la coopérative les techniques de quantification des stocks de riz entreposés ;
  • connaitre les produits de traitement homologués utilisés dans les entrepôts et spécifiquement ceux du riz;
  • sensibiliser les apprenants sur l’importance d’un bon stockage et d’une bonne conservation du riz destiné à la commercialisation ;
  • Apprendre à la coopérative les notions de comptabilité du stock.

 

TACHES DU CONSULTANT


Les tâches du consultant consisteront à :

  • analyser et comprendre l’organisation, ses atouts et ses difficultés en matière de stockage et de conservation du riz;
  • partir de cette connaissance spécifique de l’organisation, préparer un plan de formation qui puisse aider le groupe à résoudre le ou les problèmes ainsi identifiés ;
  • préparer un support de formation, dont un cahier de participant et un guide du formateur avant même le début de la formation ;
  • faire valider préalablement ces supports de formation par les responsables du groupe avec l’assistance du partenaire technique de ADF ; y compris les outils d’évaluation des acquis de la formation ;
  • programmer et animer la formation selon la durée convenue ;
  • évaluer les acquis des apprenants et de produire un rapport de formation présentant clairement le déroulement de la formation, les résultats de l’évaluation des acquis et les recommandations.

 

  1. PROFIL DU CONSULTANT

 

Il est cherché pour ce mandat un consultant :

  • ayant une formation de base en agronomie générale, ingénieur en phytopathologie, entomologie agricole, etc… avec des compétences sur les questions d’organisations de groupement coopératif;
  • ayant une bonne maitrise des pratiques modernes et intégrées de stockage du riz;
  • ayant des expériences reconnues dans l’identification des signes d’attaque des ennemis du riz;
  • ayant une expérience pratique et reconnue en matière de stockage et de conservation du riz ;
  • ayant une bonne connaissance des méthodes de lutte préventive et curative contre les prédateurs du riz entreposé ;
  • ayant une parfaite communication orale et écrite de la langue bambara et du français ;
  • être disposé à assurer cette prestation en milieu rural notamment la partie formation.

 

  1. CONTENU DE L’OFFRE

Les offres doivent comporter deux parties : une offre technique et une offre financière.

  • L’offre technique doit contenir la compréhension des termes de références, une analyse critique des TDR et une proposition méthodologique appropriée pour réaliser cette consultation. Elle doit en outre comprendre un chronogramme d’intervention indiquant clairement les différents modules et leurs objectifs spécifiques.
  • L’offre financière doit présenter un budget détaillé du coût des prestations du consultant et ce conformément au planning d’intervention.

 

  1. CLAUSES PARTICULIERES

 

  • la formation se déroulera en deux (2) sessions séparées mais identiques pour une durée totale 10 jours, en plus, le consultant aura un jour pour la préparation et un autre jour pour la production du rapport de formation. La langue courante du public cible est le bambara et le bozo 
  • la formation concernera 67 membres repartis en sessions comme suit : une première session qui durera cinq (5) jours à l’endroit de 34 personnes et une deuxième session qui durera également cinq (5) jours à l’endroit de 33 personnes ;
  • Le client et donneur d’ordre est la société coopérative des agriculteurs de Syn, c’est elle qui signera le contrat et assurera les paiements conformément aux clauses contractuelles qui seront convenues ; AE2C assurera l’assistance technique à la coopérative;

 

Le lieu de la mission sera le village de Syn, à 07 Km de Djenné le chef-lieu de commune. Il faut noter que la période pour la réalisation de la formation sera ultérieurement fixée par la coopérative.

 

  1. LIVRABLES

 

Il est demandé en version électronique et papier :

  • Un guide du formateur ;
  • Un cahier de participant généré à partir de ce guide et complété par des instructions particulières aux apprenants ;
  • Des modèles d’outils d’évaluation des apprenants ;
  • Un rapport de formation, contenant le résultat des évaluations des acquis des apprenants incluant le cas échéant, les copies des supports grilles d’évaluation dument complétés par les apprenantes.
  • Un amendement des textes de base de l’organisation si nécessaire pour permettre à l’organisation d’avoir un impact concret de l’expert sur les améliorations à apporter.
  1. DATE LIMITE ET LIEU DE SOUMISSION DES OFFRES
  • Les dossiers de candidature doivent être adressés au président de la société coopérative des agriculteurs de Syn ;
  • Date limite de soumission : le 08 Octobre 2018
  • Lieux de soumission et adresses :
  • Sous plis fermé, au siège de la société coopérative à Syn ou au bureau du partenaire technique US ADF à Bamako au quartier Torokorobougou, dernière la mairie de la commune V,
  • Format électronique : les versions électroniques des offres doivent nécessairement être envoyées à l’adresse siakamcamara@gmail.com et /ou coopdesagriculteursdesyn@gmail.com
  1. PERSONNE A CONTACTE EN CAS DE BESOIN
  • Moctar TRAORE, président de la société coopérative des agriculteurs de Syn, Tél : 76-20-06-73
  • Siaka CAMARA, MRO, AE2C/USADF : Tél: 20 28 23 81 (à contacter uniquement en cas de besoin d’information sur les détails d’ordre technique).

Toutes les propositions sont soumises à l’avis technique d’AE2C également, au-delà du rôle de sélection du consultant qui revient à la société coopérative. Les contrats aussi sont soumis à l’accord du bailleur qui se réserve le droit de regarder les offres techniques et financières en dernier ressort.