Référence Appel d’offre n° : E31_2018_TOMB_557

HUMANITE & INCLUSION

 

Sélection d’un Cabinet ou d’un consultant indépendant pour des Enquêtes

                

Termes de référence – Etude anthropologique - Projet PARENT II  - Mali.

 

 

  • Fiche signalétique de la mission

 

Titre étude/recherche :

Enquête anthropologique sur les raisons des retards d’accès aux soins pré et per  et post natals pour les femmes dans les districts sanitaires de la région de Tombouctou.

Consortium PARENT.

Programme Humanité & Inclusion :

Zone géographique Afrique de l’Ouest – Mali

Objectif de l’étude:

Contribuer à une meilleure connaissance des raisons du retard des femmes enceintes dans l’accès aux soins pré, per et post natals dans la région de Tombouctou.

Lieu de l’étude :

- Région de Tombouctou au Mali ;

- 5 Districts sanitaires.

Responsable de l’activité :

Dr David Mounkoro, CdP PATENT II

Superviseur du responsable de l’activité :

Victor KABASEKE, Coordinateur opérationnel

Durée de l’activité :

Octobre - Décembre 2018

Démarrage de l’activité :

1/12/ 2018

Dernière mise à jour des Termes de référence:

31/10/2018

 

  • Contexte et justification

La crise socio-politique et sécuritaire, qu’a connu le Mali en 2012 a entraîné des conséquences sanitaires, sociales et économiques importantes notamment dans les régions nord du Mali: baisse significative des indicateurs socio-sanitaires, l’aggravation de la situation humanitaire préexistante (crise alimentaire et nutritionnelle) ; et un flux massif des populations vers les zones plus sécurisées.

La région de Tombouctou n’est pas restée en marge de ces  conséquences. Les services de base ont été affectés dans leur fonctionnement, tant sur le plan structurel que sur le plan organisationnel. Le tissu sanitaire qui était déjà fragile, a connu une déperdition de ses ressources humaines, matérielles et financières avec comme conséquence, une chute brutale de tous les indicateurs du paquet minimum d’activités (PMA).

C’est dans ce cadre que le consortium Humanité &inclusion (HI), chef de file, Santé Mali Rhône Alpes (SMARA), Santé Développement (SADEVE), Marie Stopes Mali (MSM), Santé Sud avait obtenu de l’Afd, un financement du projet PARENT (Phase 1) dans le but de relancer le système de santé dans la région de Tombouctou avec un accent particulier sur la santé de la mère et du nouveau-né sur une période de 3 ans (2014- 2017). 

A la fin de la mise en œuvre de ce projet, des résultats encourageants ont été obtenus et méritent d’être consolidés. Cependant, des efforts doivent être poursuivis, afin de rehausser les indicateurs SR ayant un haut impact sur la mortalité maternelle et infantile (Suivi prénatale, accouchement assisté par du personnel qualifié, la prévalence contraceptive…).

C’est fort de ce constat que l’Afd a encore réitéré sa confiance au consortium et aux partenaires techniques de la région en acceptant un accompagnement sur une période de 03 ans (Mars 2018- Février 2021).

En prélude à la mise en œuvre opérationnelle de cette nouvelle phase, le consortium entreprend de mieux adapter ses interventions aux besoins réels de la communauté, afin d’inverser les tendances de la mortalité  et de la morbidité maternelle et infantile. Sur la phase précédente, l’intensité des activités communautaires n’a pas eu les effets escomptés sur l’utilisation des services de santé de la reproduction. La diversité de la population de la région pourrait être un déterminant dans l’adhésion aux messages de sensibilisations menées au cours des animations communautaires et à travers les différentes émissions radiophoniques. En effet, cette population est essentiellement constituée selon les cercles, de songhaï, de peulh, de tamasheq, d’arabes, de bozos, de somonos, de bambara, de sarakolé, …. La diversité ethnique corrobore avec une diversité culturelle avec des pratiques et habitudes de vie parfois très différentes. 

Dans cette dynamique de la mise en œuvre de la phase actuelle, plusieurs activités sont prévues dans le but de réduire le retard dans la prise en charge des pathologies de la grossesse et de l’accouchement.

C’est dans ce cadre que s’inscrit la présente étude anthropologique. Elle vise à capitaliser les informations nécessaires pouvant influencer le recours précoce aux soins pré per et post natals et ainsi permettre d’établir des réponses plus efficaces dans la prévention de la  mortalité et la morbidité maternelle et infantile.

  • Présentation de l’étude

3-1- Les objectifs de l’étude

 

  • Objectif général

Contribuer à une meilleure connaissance des raisons du retard des femmes enceintes dans l’accès aux soins pré, per et post natals dans la région de Tombouctou.

  • Objectifs spécifiques

Mettre en évidence les attitudes et les pratiques de la communauté liées à la maternité à moindre risque. Il sera question d’analyser les mécanismes de prise de décision au niveau de la famille et  de la communauté  pour recourir aux services de maternité à moindre risque et le mécanisme de prise en charge au niveau des structures de santé.

  1. Analyser les déterminants (sociodémographiques, socioculturels) qui influencent l’accès et l’utilisation des services de santé sexuelle et de la reproduction dans la région de Tombouctou;
  2. Identifier les barrières, y compris celles liées au genre (impact des relations homme/femme), à l’utilisation et l’accès des services de santé sexuelle et de la reproduction dans la région de Tombouctou;
  3. Emettre des recommandations pour orienter, au mieux, les activités et d’agir sur les déterminants socioculturels qui limitent l’utilisation des services de la reproduction dans la région de Tombouctou.

4-3- Résultats attendus

A la fin de l’étude, le « Projet d’Appui à la Relance du bien-être de la femme, de l’Enfant et du Nouveau-né dans le cadre de la reconstruction de la  région de Tombouctou  Phase 2» devra avoir à sa disposition un rapport d’étude anthropologique qui présente:

  1. Les déterminants sociodémographiques et socioculturels qui influencent l’accès et l’utilisation des services de la santé de la reproduction dans la région de Tombouctou sont analysés;
  2. Les barrières, y compris ceux liées au genre (impact des relations homme/femme), à l’utilisation et l’accès des services de la reproduction dans la région de Tombouctou sont identifiés;
  3. Des recommandations sont émises pour orienter, au mieux, les activités et pour agir sur les déterminants socioculturels qui limitent l’utilisation des services de la reproduction dans la région de Tombouctou.

3-4- Méthodologie

  • Lieu d'étude :

L’étude se déroulera dans la région de Tombouctou et concernera les cinq (5) districts de la région. Elle concernera toutes les aires de santé couvertes par le projet à l’exception des aires de santé où les conditions sécuritaires ses sont dégradées : Echell et Issabéri (District de Goundam), Gounabougou (District de Niafunké); Dimamou et Ebanguemalène (District de G. Rharous).

Liste des aires de santé couvertes par le projet :

DS Diré

DS Goundam

Aires de santé

À enquêter

Aires de santé

À enquêter

 Diré Central

Oui

 Goundam Central

Oui

 Bourem SA

Oui

 Kanaye

Oui

 Kondi

Oui

 Douékiré

Oui

 Arham

Oui

 Niambourgou

Oui

 Tindirma

Oui

 Kessoubibi

Oui

 Sareyamou

Oui

 Mekoré

Oui

 Chirfiga

Oui

 Tonka

Oui

 Haïbongo

Oui

 Tintara

Oui

 Tienkour

Oui

 Echell

Non

 Salakoïra

Oui

 Issaberry

Non

DS Rharous

DS Tomboutou

Aires de santé

À enquêter

Aires de santé

À enquêter

 Bambara Maoudé

Oui

 Aglal

Oui

 Banikane

Oui

 Bellafarandi

Oui

 Benguel

Oui

 Bori

Oui

 Dimamou

Non

 Bourem - Inaly

Oui

 Ebanguemalène

Non

 Hondoubomo Koina

Oui

 Gossi

Oui

 Issafaye

Oui

 Hamzakoma

Oui

 Kabara

Oui

 Korobella

Oui

 Sankoré

Oui

 Madiakoye

Oui

 Teherdjé

Oui

 Rharous central

Oui

 Toya

Oui

DS Niafunké

Aires de santé

À enquêter

Aires de santé

À enquêter

 Saraféré

Oui

 Soumpi

Oui

 N'Gorkou

Oui

 Dofana

Oui

 Koumaïra

Oui

 Attara

Oui

 Gounambougou

Non

 Dianké

Oui

 Banikane Narhawa

Oui

 Léré

Oui

 

  • Population d'étude :
  • Description de la population : Le consultant proposera une méthodologie avec une méthode d’échantillonnage.

Les cibles seront les femmes en âge de procréer, les époux, les leaders communautaires, les tradithérapeutes, les agents de santé, les volontaires communautaires (Agents de Santé Communautaire, les relais, les accoucheuses traditionnelles recyclées (ATR) et les représentants des associations de santé communautaire. Certains groupes spécifiques devraient être ciblés par exemple : personnes handicapées, des déplacés retournés, femmes vivant seules et des femmes dont le mari et polygame.

  • Les méthodes et technique d’échantillonnage. Le consultant proposera une méthode détaillée dans sa proposition.

 

  • Organiser et définir le contenu du protocole

Des observations des pratiques, des discussions en groupe et habitudes des populations et interviews individuelles approfondies seront proposées par le consultant. La durée de l’étude ne pourra excéder trois (3) mois y compris le dépôt du rapport final à compter de la date de recrutement.

La méthodologie devra être plus détaillée et précisée dans l’offre technique. Ce critère sera déterminant dans la sélection.

  • Elaborer les grilles d’observation et d’entretien

Les grilles d’entretien et d’observation seront présentées à l’équipe de projet par le chargé d’étude. A la suite, les recommandations seront intégrées pour avoir des grilles finalisées, validées pour l’étude socio-anthropologique.

  • Elaboration d’un rapport final :

Un rapport final de l’enquête sera élaboré et soumis à la validation du commanditaire de l’enquête.

L’étude sera menée par un consultant national, sur une durée maximum d’un (01) mois. Il est de la responsabilité du consultant de proposer une méthodologie adaptée, comprenant une phase d’observation, des discussions de groupe focales et des entrevues en profondeur, guidées par des grilles d’observation et d’entretien, qui seront discutées et validées par le consortium PARENT.

Taches clés et responsabilités du consultant :

Sous la supervision de l’équipe projet, le consultant aura à :

­     Élaborer une offre technique/protocole et une offre financière détaillées;

­     Élaborer un plan de mise en œuvre du protocole ;

­     Élaborer les procédures opératoires (chronogramme, recrutement et formation des enquêteurs, déroulement de l’enquête, support de collecte des données, logistique …) et guide d´enquête (pour le superviseur et l’enquêteur) ;

­     Tester et valider les outils de collecte de données ; animer un atelier de formation des enquêteurs;

­     Conduire l’enquête, transcrire et codifier les entretiens, analyser les données et produire un rapport provisoire détaillé qui incorporera les recommandations formulées suivant le contexte. Ces résultats seront transcrits dans une présentation power point pour l’atelier de restitution des résultats préliminaires de l’enquête sera faite dans le cadre d’un atelier avec les partenaires du projet (partenaires des services techniques, société civile et commanditaire);

­     Intégrer les observations et déposer un rapport final ;

­     Remettre les données brutes et les transcriptions codifiées au commanditaire.

 

Il est demandé au consultant de fournir une offre détaillée comprenant le protocole proposé ainsi que le budget nécessaire à la conduite de l’étude (tous les frais doivent être inclus dans le budget, HI ne prendra en charge aucun coût additionnel).

 

  • Principes éthiques

Cette évaluation doit être réalisée en accord avec les principes éthiques recommandés par Handicap International et disponible ici : http://www.hiproweb.org/uploads/tx_hidrtdocs/GestionEthiqueDesDonneesNO_04.pdf

  • Profils des consultants

Le consultant national devrait avoir :

  • Une formation en anthropologie

Un master en santé publique ou en anthropologie médicale serait souhaitable

  • Expérience dans la conduite d’étude anthropologique dans les régions Nord du Mali ;
  • Expérience prouvée avec des méthodologies et approches d’enquêtes multiples
  • Expérience avérée dans la conduite d’études sur la santé maternelle
  • Une expérience dans le développement et la mise en œuvre d’études se focalisant sur les groupes vulnérables sera considérée comme un avantage
  • Maitrise parfaite du français et d’au moins une (01) langue du terroir, parlée et écrite.
  • Bonne compréhension des différentes problématiques liées au développement au Mali, y compris les aspects culturels et l’environnement socio-économique
  • Familiarité avec l’approche basée sur les droits dans le développement
  • Capacités avérées d’analyse et de développement de rapport complet.
  • Candidature

Les candidats intéressés qui remplissent les conditions ci-dessus doivent soumettre les documents ci-après :

  1. Une offre technique qui se compose des éléments suivants :
  • Une lettre de soumission démontrant la capacité et la disponibilité du cabinet ou du consultant indépendant adressée à la directrice de programme d’Humanité & Inclusion ;
  • La méthodologie, le plan de travail et le calendrier des activités en lien avec les TDRs ;
  • Composition et organisation des équipes de travail ;
  • Les preuves des expériences similaires dans la zone et avec des organisations internationales (attestation de services rendus, de bonne fin d’exécution, de reconnaissance) au moins cinq références antérieures;
  • Curriculum vitae (formation, expériences dans les domaines mentionnés ci-dessus, listes des publications principales) du cabinet ou du consultant ;
  • Copie du NIF et situation fiscale à jour (Quitus – Attestation de TVA le cas échéant) patente 2018 à fournir ;
  • Une liste de 5 références avec les noms des personnes de contacts – adresses mail -numéro de téléphone et nom de l’organisation contractante
  • Tout autre document justifiant les compétences et la légalité du cabinet et ou consultant dans le domaine.

-

  1. Une offre financière bien détaillée couvrant l’intégralité de l’étude et comportant un devis détaillé des honoraires, transport, logement et autres frais associés.

 

Ces documents sont à envoyer sous la référence «Enquêtes de satisfaction des usagers  des structures de santé de la région de Tombouctou » avant 29 Novembre 2018 - 12 H

Aux adresses suivantes :

Par courrier :

  • Humanité & Inclusion Bamako : Mali : Badalabougou Sema, BPE 2299, Rue 132, Porte 982
  • Humanité & Inclusion Tombouctou : Quartier Sans Fil, Rue 103 Porte 781, Face de l’Auberge du désert.
  • Ou

Par Email :

Les termes de référence en PDF peuvent être demandés à s.kone@hi.org

 

La date limite des candidatures est le 29 Novembre 2018