HUMANITE & INCLUSION

Appel d’offre ouvert International N° « AOI-E31-19-BAMA-02 »

TERMES DE REFERENCES

Consultance pour préparer et faciliter la formation en transformation de conflit

HI - Programme Mali

CONTEXTE            

Le conflit actuel au Mali est extrêmement complexe et prolongé. Il est motivé par plusieurs facteurs. Malgré la signature d'un accord de paix en 2015 pour mettre fin au conflit dans le nord, les progrès sont restés lents. L'insécurité persiste dans les régions du nord (Gao, Kidal et Tombouctou) et s'est étendue à la région de Mopti (centre du Mali). Au cours de l’année écoulée, la violence intercommunautaire dans les régions du nord et du centre du Mali s’est considérablement accrue. En 2018, au moins 289 civils ont été tués dans des violences intercommunautaires (ONU) à travers le Mali.

La violence se manifeste souvent autour de la maîtrise des ressources naturelles, en particulier l'accès à l'eau, à la terre et aux pâturages. Ces conflits ont été intensifiés par la présence d'acteurs armés multiples et concurrents, ainsi que la prolifération des armes légères et de petit calibre. L'État est largement absent. Le conflit trouve ses racines dans le sentiment d'exclusion et de marginalisation réels et perçus par certaines communautés. Les relations entre les communautés se sont détériorées et les revendications identitaires intensifiées.

THEORIES DU CHANGEMENT ET HYPOTHESES CLES 

Dans ce contexte, les structures / comités locaux de gestion des conflits (acteur clé 1) sont souvent les seules disponibles au niveau local pour gérer les tensions. Toutefois, l'expérience tirée des interventions précédentes des partenaires du projet (HI et l'ONG locale GREFFA) dans les zones de Gossi et de Gao a montré que les structures existantes, bien que parfois multiples, n'incluent généralement pas la nature diverse d’une communauté et tendent à consolider les pouvoirs en représentant les intérêts du ou des groupes dominants (problème identifié 1). Ils gèrent également les tensions cycliques mais ne traitent que des symptômes, plutôt que d’analyser les causes qui font que ces tensions et conflits sont récurrents (problème identifié 2).

HI et son partenaire national, GREFFA une ONG de femmes maliennes basée à Gao, sont sur le point de lancer un nouveau projet visant à renforcer les structures de gestion locale des conflits dans les régions de Gao et de Gossi, avec le soutien de l’institut allemand de recherches allemandes IFA - Institut für Auslandsbeziehungen.

L'objectif spécifique du projet est de rendre six structures locales de résolution de conflits (acteur clé 1) plus inclusives et efficaces, en renforçant leur légitimité et leur capacité à résoudre efficacement les conflits. L’objectif général du projet est de réduire la récurrence de la violence. Pour atteindre ces objectifs, le projet entend:

 

Renforcer les structures locales de résolution des conflits pour devenir plus représentatives de la communauté dans son ensemble, grâce à l'inclusion des groupes exclus

Renforcer les compétences de ces structures locales pour devenir plus efficaces dans la compréhension et la résolution des conflits;

Renforcer les relations et les processus de responsabilisation entre les communautés et les responsables locaux.

OBJECTIFS

Le consultant sera chargé de préparer et animer une formation sur la transformation de conflits afin de renforcer la capacité des six structures locales de résolution des conflits identifiées dans le nord du Mali, à acquérir une compréhension approfondie des facteurs de violence, des causes profondes des conflits et de la dynamique des acteurs et à renforcer la qualité de leur réponse (résolution de conflit basée sur la communauté)

La consultation doit fournir les résultats suivants:

Identifier et adapter les outils participatifs pour soutenir les structures locales de résolution des conflits afin de comprendre les moteurs du conflit et soutenir la médiation, et la résolution du conflit basée sur la communauté.

La formation des représentants de la paix communautaires (CPR) actifs au sein des structures communautaires de résolution, bénéficiaires du projet (10 représentants de la paix de la communauté dans chacune des 6 structures locale de résolution bénéficiaires du projet) sur la base des outils identifiés et adaptés (point 1), y compris les principes clés liés à la résolution des conflits, à l'inclusion, à la participation, etc. Et / ou, en fonction des préoccupations liées au temps d'activité et aux préoccupations de sécurité dans la zone d'intervention.

Formation des formateurs (ToT) pour le personnel afin de former les représentants des structures locales de résolution sur la base des outils identifiés et adaptés (point 1), y compris les principes clés liés à la résolution des conflits, l'inclusion, la participation, etc.

Fournir un rapport d’activité concis à la fin de la consultation. Idéalement, ce rapport sera en anglais.

 

METHODOLOGIE

 

Le consultant doit concevoir une méthodologie détaillée et la présenter dans l'offre technique et financière, y compris un plan d'activité.

Les points suivants doivent être pris en compte:

 

Les 6 structures de résolution de communautés locales sont situées au nord du Mali, dans les cercles de Rharous (région de Tombouctou), Gao & Ansongo (région de Gao). En raison du contexte et de la situation sécuritaire, le consultant devra intégrer dans sa proposition technique et financière des solutions créatives permettant de relever les défis logistiques et sécuritaires afin de mener à bien l’activité. Un briefing de sécurité détaillé sera fourni au consultant, lequel sera soumis au protocole de sécurité de HI et aux procédures relatives à l’obligation de diligence.

Le consultant doit faire preuve de créativité et expliquer en détail la méthodologie à suivre pour concevoir une formation de qualité ToT pouvant être utilisée par du personnel qualifié pour former des représentants des structures de résolution issues de la communauté locale;

La conception des modules devra prendre en compte les résultats d'une analyse participative des structures de paix locales dans le nord du Mali, en tenant compte de la dimension de genre. Plus particulièrement, la méthodologie et les outils développés par le consultant devront prendre en compte les obstacles identifiés qui excluent des groupes spécifiques des structures de paix locales dans les zones d’intervention, ainsi que les principales conclusions de l’analyse susmentionnée sur les différentes formes de pouvoir, de capitaux et les moyens que les groupes «critiques» exclus disposent ainsi que les différents mécanismes qu'ils utilisent pour influencer le changement et comment la violence ou le conflit prend fin ou se transforme dans les communautés d'intervention.

Les faibles taux d'alphabétisation nécessiteront des méthodologies et des outils de formation hautement participatifs.

Le processus sera accompagné et soutenu à distance par le conseiller en transformation du conflit de HI, qui se rendra également à Bamako pour participer à l’atelier d’analyse conjointe (voir le point 4). Lors de la planification des activités, veuillez prévoir du temps pour intégrer les commentaires du spécialiste technique et des autres membres du personnel HI dans i) la conception et le contenu des modules et ii) le rapport final. Nous nous attendons à ce que cette assistance soit collaborative et le spécialiste de HI puisse être considéré comme une personne ressource technique supplémentaire pour le consultant (et le projet).

 

PROFIL DU CONSULTANT

 

Compétences essentielles:

Un historique du consultant en matière de conception et de formation en résolution participative des conflits;

Expérience pratique et avérée de la formation de personnel national et de communauté ressource;

Solides compétences analytiques, idéalement illustrées dans les produits écrits;

Français courant (parlé et écrit);

Attitude positive et capacité de résolution des problèmes. Très collaboratif;

Engagement en faveur de l'égalité des sexes.

 

Compétences hautement désirées :

Volonté et capacité de se rendre à Bamako et dans les régions de Gao et Tombouctou (nord du Mali) pour dispenser la formation;

Disponibilité rapide (on espère que la consultation pourra commencer en début septembre);

Expérience dans la consolidation de la paix (peacebulding) au niveau communautaire, la transformation des conflits ou d'autres programmes de type transformationnel (par exemple, genre, gouvernance responsable) avec une compréhension de certains des concepts clés pertinents pour cette consultance, par exemple : analyse du pouvoir, inclusion, trajectoires de changement, position, intérêt, analyse des besoins;

Compréhension de l’approche transformatrice genre;

Compétences linguistiques avancées en anglais (oral et écrit);

Connaissance ou expérience antérieure dans le contexte malien;

 

BUDGET, DURÉE ET LIEU / S

Le budget total proposé par le consultant devra inclure tous les services techniques, les déplacements aller-retour à Bamako (classe économique), les frais de visa, les vaccinations et prophylaxies requises ainsi que les différentes assurances. Nous estimons que la consultation devrait durer 20 jours, dont une partie dans la région de Gao, en fonction de la situation sécuritaire mais également de la méthodologie proposée par le consultant pour cette activité (voir le point 2 sur les résultats et le point 4 sur la méthodologie). Des briefings seront à prévoir à Bamako, y compris du temps pour participer à l’atelier d’analyse conjoint prévu pour la deuxième partie d’août.

 

Les frais par exemple des déplacements internes et coûts associés à la formation, p. ex. les coûts de traduction en langue locale, les arrangements logistiques pour la formation seront couverts séparément par le projet.

Date de démarrage prévue : à partir de la mi-septembre 2019.

PROCEDURE DE RECRUTEMENT

 

Il s'agit d'un processus de recrutement ouvert et HI n'a pas de candidats pré-identifiés.


Les candidats intéressés sont priés de soumettre les documents (énumérés ci-dessous) le plus tôt possible mais au plus tard le Mercredi 4 septembre t (12h00 heure locale) par courrier électronique à l'adresse suivante appel-offre@mali.hi.org avec le titre suivant: N° « AOI-E31-19-BAMA-02 »

 

Document demandé à soumettre:

 

Une offre technique comprenant

Une lettre de soumission adressée au directeur pays de HI Mali détaillant la capacité et la disponibilité du consultant;

La méthodologie proposée pour les modules et là / les formation (s) abordant les problèmes spécifiques soulignés dans la section 4, y compris les outils et méthodes que le consultant envisage d’appliquer. (Maximum 3 pages)

Un plan d'activité, avec le nombre de jours proposé pour chaque activité et un calendrier prévisionnel; L'horaire de travail doit clairement spécifier la manière dont le consultant abordera toutes les activités requises pour mener à bien la prestation.

Un résumé (sous forme de points) de l’expérience pertinente (Section 5, Expérience et compétences) (maximum d’une page);

Numéro d'identification fiscale et situation fiscale exacte au moment de la soumission (Quitus - certificat de TVA), licence 2019 à joindre également;

Tous les documents justifiant la compétence pour exercer légalement dans le secteur.

L'offre financière, y compris le taux, le nombre total de jours de consultation et toutes les dépenses liées à la consultation

CV actualisé (3 pages maximums)

PERSONNES RESSOURCES

Dans le cadre de cette consultance, le consultant sera invité à collaborer avec les équipes de Handicap International et en particulier avec Mme Maddalena Malgarini, coordinatrice technique de la protection (em.malgarini@hi.org), qui sera le point de contact.

Pour des informations complémentaires à partir 16 Août 2019 Cf. :

 

 <Em.malgarini@hi.org>

 i.maiga@hi.org

Avec en objet « Appel d’offre ouvert International N° « AOI-E31-19-BAMA-02 »

Les soumissions sont à envoyer à l’adresse « appel-offre@mali.hi.org » ou déposer au secrétariat d’Humanité & Inclusion – Badalabougou Bamako ; ou à : au plus tard le 6 septembre 2019 à 15h00mn

Maddalena MALGARINI <em.malgarini@hi.org>