Identification d’un bureau d’etude pour l’elaboration des plans d’affaires des très petites entreprises (TPE) identifiees pour s’installer dans les zones d’activité electrifiée (ZAE)

Termes de référence de la prestation

 

 

 

  • contexte
    • Breve Présentation du GERES

Créé en 1976 à Marseille, le Geres est une ONG de développement internationale qui œuvre à l’amélioration des conditions de vie et lutte contre les changements climatiques et leurs impacts. En tant qu’acteur de terrain, la transition énergétique est un levier majeur de son action.

L’énergie est un fil conducteur et un dénominateur commun des actions du Geres, qui se structurent autour de 5 métiers : développement des énergies renouvelables, promotion de l’accès à l’énergie, maitrise de la demande en énergie, accompagnement des politiques climat-énergie et mobilisation citoyenne pour la solidarité climatique.

La mise en œuvre de ces métiers est facilitée par des approches transversales : Approche territoriale, Développement économique, Renforcement de capacités et Démarche partenariale.

  • Contexte et justification de la mission

Le Geres dans le cadre de la mise en œuvre du projet « Accès à l’Energie Durable pour Toutes et Tous » (AEDTT) a pour mission de faciliter le développement de Très Petites Entreprises (TPE) à travers l’installation de zones d’activités électrifiée (ZAE).

La ZAE répond aux besoins des TPE rurales notamment d’avoir un niveau d’accès adéquat à l’électricité pour développer leurs activités (24H sur 24 et 7 jours sur 7). Le concept de ZAE repose sur un principe de rapprochement des entreprises sur un même site pour pouvoir couvrir de manière optimale leurs besoins en électricité et dépasser les contraintes techniques habituellement rencontrées lors de la fourniture des productifs au sein d’un mini réseau (montées en charge, chute de tensions, …) mais ce rapprochement permet également d’offrir :

  • Des espaces dédiés et adaptés aux entreprises rurales, qui offrent des conditions favorables pour le développement de leurs activités professionnelles (interactions entre TPE, architecture bioclimatique pour le confort de travail) ;
  • Un accompagnement des entreprises dans leur développement (formation métiers, élaboration de business plan, outils de gestion adaptés, accès au marché, etc.) ;
  • Un accès facilité des entreprises aux services financiers de proximité.

L’accompagnement des TPE installées dans les ZAE occupe une place importante dans le dispositif ZAE. Le dispositif d’accompagnement des TPE mis en place est constitué en 4 axes principaux résumés comme suit :

Axe 1 : Diagnostic initial et construction de plans d’affaires

  • Dépouillement et analyse des candidatures des TPE intéressées à s’installer dans la ZAE
  • Appuyer les TPE sélectionnées dans l’élaboration de leur plan d’affaires

Axe 2 : Formation de base des TPE en entreprenariat

  • Formation des TPE en alphabétisation
  • Formation entrepreneuriale des TPE

Axe 3 : Appui techniques aux TPE

  • Formation métier
  • Appui à l’identification d’équipements productifs de qualité et adaptés
  • Outils de gestion adaptés
  • Connexion au marché

Axe 4 : Inclusion financière – Accès au crédit

  • Mise en relation avec les IMF/banques
  • Montage de dossier de demande de crédit
  • Accès au crédit et suivi post crédit

Les deux premières ZAE installées par le Geres sont fonctionnelles depuis 2015 pour celle de la commune rurale de Konséguéla (cercle de Koutiala) et 2019 pour celle de la commune rurale de Koury (cercle de Yorosso) et permettent de fournir aux populations des localités cibles des biens et services de qualité :

  • Pain frais
  • Jus locaux et autres produits liquides frais
  • Photocopie, impression, scan, transfert d’argent, etc.
  • Services de restauration
  • Services de communication (Radio)
  • Produits locaux agroalimentaires
  • Savons locaux
  • Aliments volailles
  • Services de menuiserie
  • Glace alimentaire
  • Services de lavage et repassage d’habit
  • Eclosion d’œufs de volailles
  • Services de couture et formation de jeunes

Six nouveaux sites sont en cours d’identification/développement dont les travaux de construction sont en cours dans deux sites : Diaramana (cercle de Bla, région de Ségou) et Moro Moro (cercle de Kita, région de Kayes). La validation des quatre autres sites est en cours : Kiffosso (cercle de Yorosso, région de Sikasso), Miena (cercle de Koutiala, région de Sikasso), Falo (cercle de Bla, région de Segou) et Dougouolo (cercle de Bla, région de Segou).

L’accompagnement des TPE installées au sein des deux premières ZAE est réalisé en grande partie par les équipes du Geres. En particulier l’axe 1 est réalisé par le Geres à 100% depuis 2015.

Vu l’ouverture prochaine de nouvelles ZAE et l’importance du volume de travail, le Geres compte confier une partie du travail de l’axe 1 (appui à l’élaboration des plans d’affaires) à une structure externe qui travaillera en étroite collaboration. La mission consistera à appuyer les entrepreneur-e-s identifiés pour les ZAE de Diaramana et Moro Moro dans le cadre de l’élaboration de leurs plans d’affaires.

Les présents Tdr sont élaborés pour identifier un consultant ayant les compétences requises pour la réalisation de cette mission.   

  • Objectifs de la prestation

 

L’objectif global de la mission est d’apporter un appui technique aux entrepreneur-e-s identifiés pour s’installer dans les ZAE de Diaramana et Moro-Moro pour l’élaboration de leurs plans d’affaires.

Plus spécifiquement, les objectifs sont les suivants :

  • Mener les différentes études nécessaires au montage des plans d’affaires des projets d’entreprise en impliquant fortement les micro-entrepreneur-e-s afin qu’ils/elles puissent avoir une bonne compréhension de la faisabilité de leurs projets. Cela passe par l’analyse des quatre chapitres suivants :
    • Une analyse de l’harmonie Promoteur-Projet-Environnement:
      • Le promoteur : Son Profil, Ses Motivations, Ses Atouts, Ses Faiblesses, Sa capacité à mobiliser
      • Le projet : Le modèle économique du Projet, Son objet social, Sa structure juridique, Ses forces et atouts spécifiques, Ses points de faiblesse, Les perspectives envisagées
      • L’environnement : Economique, Social et culturel, Juridique et réglementaire, Démographique, Technologique, Financier

Ce chapitre est synthétisé dans un tableau d’analyse SWOT (FFOM)

  • Une analyse du marché : Pour étudier la demande et l’offre existantes et proposer une stratégie marketing. Cette partie de l’étude doit permettre de répondre aux questions suivantes : Quelles parts de marché pour le Projet ? Comment les avoir ? En outre, le marché sera analyser avec une grande attention :
    • Pour mieux connaitre les grandes tendances du marché et vérifier l’opportunité de s’y lancer
    • Pour réunir suffisamment d’informations permettant de fixer des hypothèses de chiffres
    • Pour faire de meilleurs choix commerciaux pour atteindre les objectifs : Il serait peut-être pertinent d’ajouter ici la formulation d’une stratégie commerciale adaptée en fonction des résultats de l’étude de marché
    • Pour fixer de manière plus cohérente possible la politique de produit, de prix, de distribution et de communication (marketing mix)
  • Une analyse des capacités techniques et technologiques : Pour identifier les moyens nécessaires à la satisfaction du marché cible et déterminer la manière d’utiliser ces moyens acquis. Cette partie de l’étude doit permettre de répondre aux questions suivantes : Peut-on satisfaire les parts de marché identifiées ? Si oui, Comment ? quels moyens techniques/équipements pour satisfaire les parts du marché ?
  • Une analyse financière : Pour vérifier la rentabilité du projet et ses sensibilités aux facteurs de risque. Cette partie de l’étude doit permettre de répondre aux questions suivantes : Combien çà coûte tout çà ? Comment chercher et utiliser l’argent ? Le Projet est-il faisable et rentable ?

De plus l’analyse financière devrait permettre :

  • de déterminer la rentabilité minimum de la TPE pour couvrir les charges et commencer à générer un bénéfice ;
  • de définir le modèle économique et se base sur la construction d’un compte d’exploitation prévisionnel

Durant le montage du plan d’affaires le consultant accompagnateur doit veiller à ce que les chiffres mentionnés par les micro-entrepreneur-e-s sur leurs activités actuelles correspondent à la réalité : que les dépenses ne soient pas minimisées et que les recettes ne soient pas majorées car il peut s’agir pour le/la micro-entrepreneur-e d’essayer par tous les moyens de démontrer la rentabilité de son projet pour pouvoir capter rapidement un financement. Attention à vérifier les données collectées.

En outre, en lien avec la vision (pérennité des actions) du projet AEDTT, la prestation doit inclure les dimensions capitales suivantes :  

  • Par une démarche de questionnement, appuyer les entrepreneur-e-s à définir clairement leurs visions et leurs objectifs (SMART) pour le développement de leurs activités économiques sur les cinq (05) prochaines années, leur permettant de renforcer leur esprit d’entreprise;
  • Par la vulgarisation des concepts économiques/entrepreneuriaux, appuyer les entrepreneur-e-s à comprendre l’importance et l’articulation d’un plan d’affaires
  • Analyser avec l’entrepreneur-e ses besoins d’accompagnement et définir les axes d’accompagnements adéquats pour la concrétisation du projet de la TPE
  • Proposer des pistes de mobilisation de financement et d’accroissement des liens commerciaux en ciblant le financement qui correspond le mieux au besoin de l’entrepreneur-e/groupement et en mentionnant les conditions à remplir pour y être éligible.
    • Une vision clairement énoncée afin que tous les membres s’y accordent car elle requiert l’engagement de tous les membres.
    • Des valeurs clairement articulées
    • Une mission, articulée avec un mandat afin que tous les membres en aient une même compréhension
    • L’objectif général de l’organisation ;
    • Les points stratégiques sur lesquels l’organisation entend se concentrer.

 

  • Resultats attendus

 

A la fin de la mission, les travaux du consultant ayant permis l’élaboration des plans d’affaires, doivent permettre :

  • DE Répondre aux questions suivantes sur le projet de la TPE :
  • Peut-on confirmer la faisabilité du projet de la TPE sur le plan commercial à travers l’existence de marchés solvables ?
  • Peut-on confirmer la faisabilité opérationnelle du projet sur la base des perspectives de marché retenues ?
  • Peut-on confirmer la faisabilité technique du projet sur la base des technologies y compris la ressource humaine disponible ou à acquérir par le promoteur ?
  • Peut-on prouver la faisabilité financière et économique du projet, à partir d’un montage financier viable sur la base des mécanismes et conditions de financement déjà identifiés ?
  • Quels sont les facteurs de risque susceptibles d’influer sur la faisabilité du projet et quelle évaluation peut-on faire de leurs influences ?
  • Quelles sont les actions nécessaires en termes d’accompagnement pour créer les conditions de réussite du projet et leur assurer une mise en œuvre et une exploitation optimale ?
  • Quelles sont les actions à mettre en œuvre pour une pérennisation des projets étudiés ?
  • A LA TPE De s’etre approprié son projet, l’avoir fait evoluer et avoir une vision du développement de son activité :
  • Les TPE des ZAE ont une vision du développement de leurs activités pour les 05 prochaines années ;
  • Les TPE des ZAE concernées ont pu identifier les facteurs de réussites de leurs projets ;
  • Les facteurs de risque liés au projet de chaque TPE sont connus ;
  • La faisabilité financière, économique et sociale de projets des TPE est connue ;

Les besoins d’accompagnement des projets des TPE sont identifiés.

 

  • Detail des lots proposés

Le présent appel à candidature est réparti en deux lots comme suit :

Lot 1 : Appui à l’élaboration des plans d’affaires des activités identifiées (au total 9) pour s’installer à la ZAE de Diaramana (cercle de Bla, région de Ségou) ci-dessous :

  • Couture
  • Transformation agroalimentaire
  • Soudure
  • Froid/Congélation
  • Machine à glace
  • Machine à eau
  • Restauration
  • Boulangerie
  • Menuiserie bois
  • Multiservices

Lot 2 : Appui à l’élaboration des plans d’affaires des activités identifiées (au total 8) pour s’installer à la ZAE de Moro Moro (cercle de Kita, région de Kayes) ci-dessous :

  • Réparation d’appareils électronique
  • Froid/Congélation
  • Moulin/Transformation agroalimentaire
  • Couveuse
  • Menuiserie Bois
  • Multiservices
  • Photographie
  • Soudure

 

NB :

  • Cette liste n’est pas encore définitive, elle est donc susceptible d’être modifiée par le comité de sélection des TPE des zones concernées.
  • Un même consultant peut postuler pour plusieurs lots.
  • Livrables

 

  • Une note méthodologique détaillée avec planning précis au démarrage de la mission
  • Les plans d’affaires TPE en version électronique
  • Un plan d’accompagnement post plan d’affaires pour les TPE
  • Les fichiers Excel de montage financier
  • L’ensemble des données collectées auprès des entrepreneur-e-s
  • METHODOLOGIE

La méthode suivante est adoptée :

  • Proposition d’une note méthodologique (rapport de démarrage) de la mission ainsi que la chronologie pour sa réalisation (consultant) ;
  • Organisation d’une rencontre de cadrage de la mission avec le Geres (consultant) ;
  • Organisation d’une rencontre d’information et d’introduction auprès des bénéficiaires (Geres)
  • Proposition d’un planning de réalisation de la mission tenant compte des commentaires recueillis à la rencontre d’information (consultant) ;
  • Organisation des séances de travail sur le terrain avec les entrepreneur-e-s pour la collecte des informations (qualitatives et quantitatives) sur leurs projets (consultant et Geres) ;
  • Compilation et traitement des données collectées (consultant) ;
  • Validation de la trame des plans d’affaires (consultant et Geres) ;
  • Appui à la rédaction des plans d’affaires (consultant) ;
  • Organisation d’une séance de travail avec le Geres sur les versions provisoires des plans d’affaires (consultant et Geres);
  • Séance de travail avec les entrepreneur-e-s sur les versions des plans d’affaires tenant compte des observations du Geres (consultant et Geres) ;
  • Proposition d’un planning de suivi/appui post plan d’affaires (consultant et Geres)

 

NB :

  • Le consultant peut challenger la méthodologie tout en tenant compte des objectifs de la mission
  • La posture du consultant consistera à coconstruire le projet avec son promoteur et non pas se limiter à produire le document.
  • Moyens mis à disposition par le Geres

 

  • Un coordinateur d’activités et un conseiller polyvalent (agent de développement communautaire) du projet disponibles pour appuyer le prestataire dans chaque site ZAE pendant toute la durée de la mission ;
  • La liste des entrepreneur-e-s à accompagner et leurs contacts ;
  • Le rapport de sélection des entreprises bénéficiaires ;
  • Prise en charge par le Geres des frais d’organisation de quatre ateliers (atelier de démarrage, atelier d’information des bénéficiaires et introduction du prestataire, atelier de présentation des versions provisoires des plans d’affaires au Geres et atelier de restitution aux bénéficiaires) ;
  • Mise à disposition de tous documents contribuant à la réussite de la mission.

 

  • Qualification requise

Pour mener à bien les tâches décrites dans ces termes de références, le bureau d’étude intéressé devra présenter au minimum [DEFINIR LE NOMBRE DE PERSONNES] consultant-e-s pour l’exécution de la mission. Au moins un membre de l’équipe doit être une experte féminine

Ces consultant-e-s devront posséder les qualifications suivantes :

  • BAC +4/5 économies, gestion, finance, marketing ou équivalent ;
  • Avoir une expérience d’au moins [nombre d’années ?] dans le métier de consultant-e
  • Avoir réalisé au moins 5 mandats/prestations similaire d’élaboration de plans d’affaires pour des micro-entreprises et très petites entreprises aux activités variées (artisanales et commerciales) en zone rurale.
  • Avoir une/des expériences significative dans le suivi/coaching/le mentoring auprès de TPE rurales
  • Avoir une bonne capacité de synthèse et de rédaction ;
  • Expérience de la gestion et de l’analyse de données, notamment dans l'application de méthodes participatives de collecte et de validation de données et dans la recommandation de solutions spécifiques au contexte et adaptables à la communauté
  • Avoir une bonne connaissance de la zone de l’étude et de ses dynamiques socio-économiques est un atoutAvoir des compétences en Genre ou en Impact environnemental est un atout
  • Engagement fort en faveur du renforcement des capacités d’acteurs ruraux avec la volonté d'adopter une approche participative et consultative ;
  • Calendrier de la mission

Le délai d’exécution de la mission est de 3 mois (mi-août à mi-novembre 2020). Toutefois, le Geres laisse le soin au consultant de proposer un calendrier détaillé faisant ressortir clairement les différentes phases de la mission. 

  • Dispositions securitaires et covid19

Le Consultant s’informera sur la situation sécuritaire de la zone de l’étude et prendra en compte les recommandations formulées par le Geres au niveau sécurité.

  • Face à la pandémie COVID-19, le Consultant, et son équipe, appliqueront toutes les mesures prises par le Gouvernement de la république du Mali et respectera strictement les mesures internes prises par le Geres dans le cadre de la lutte contre le virus. Ils respecteront notamment les gestes barrières conseillés par le Gouvernement afin de se protéger et de protéger les autres (collaborateurs, bénéficiaires, population). Présentation des offres

Les dossiers de soumission comporteront une offre technique et une offre financière :

  • L’offre technique devra comporter les éléments suivants :
    • Description détaillée de la méthodologie utilisée ;
    • Détail des outils et méthodes ;
    • Calendrier détaillé de la mission ;
    • CV des ressources humaines proposées pour la mission ;
    • Expériences et compétences du consultant similaires à la présente mission ;
  • L’offre financière devra comporter les éléments suivants :
    • Détail des honoraires et des autres frais ;

Le consultant devra également fournir les documents suivants :

  • Documents d’enregistrement légaux et fiscaux
  • NIF

Un comité de sélection sera mis en place pour l’évaluation des offres. Les critères de notation sont les suivants :

Evaluation technique

Eléments évalués

Note

1. Formalisation du bureau d’étude (documents administratifs, à jour aux impôts, à jour à l’INPS, etc)

Eliminatoire

2. Expériences similaires

25 points (5 points par expérience)

3. Méthodologie

30 points

3.1. Méthodes, approches, outils, qualité de l’offre technique, étapes de réalisation, etc.

20 points

3.2. Planning de réalisation

10 points

4. Equipe proposée

45 points

4.1. Chef de mission

10 points

4.2. Autres experts

10 points

4.3. Prise en compte du genre

5 points

Evaluation financière

 

BE1

BE2

BE3

………..

Offre financière (FCFA)

 

 

 

 

Note financière*

 

 

 

 

*Note technique inférieure à 80 - la proposition n'est pas admise à évalutation financière

La meilleure offre parmi les offres admises reçoit 100 points ; les offres suivantes sont notées au pro-rata : Offre1 x 100/OffreX.

La note finale est calculée comme suit :

  • Offre technique : 80%
  • Offre financière : 20%

Les dossiers de soumission doivent être déposés à l’antenne Geres de Koutiala : Route de Segou, tél : 21 64 14 82 et/ou envoyés par mail à l’adresse suivante : co.diallo@geres.eu en mettant en copie : g.michel@geres.eu

Les offres comportant des fichiers supérieurs à 8 MO devront être envoyées via une application de transfert de fichiers volumineux (exemple : WeTransfer, Grosfichiers)

La date limite de dépôt des dossiers est le lundi 17 août à 10h00.