TERMES DE REFERENCE : ETUDE DE BARRIERE DE GENRE

 

Amélioration de l’environnement protecteur et de l’accès aux services de protection à Mopti, Mali

 

 

Organisation

Le Conseil Danois pour les Réfugiés / Danish Refugee Council (DRC) est une organisation internationale présente au Mali depuis 2013 dans les régions de Mopti, Gao et Tombouctou. Le Département Protection de DRC-Mali met en œuvre plusieurs projets à travers le pays. Ses projets concernent la protection des personnes en mouvement vulnérables, l’accès aux services pour les victimes de violations, la prévention des VBG et autres violences, le monitoring de protection et la prise en charge des victimes et survivant(e)s de violations de droits.

Mission 

Mali 

Zone d’intervention

Région de Mopti, communes de Koro, Youdio, Koporo, Koporopendie Na, Pel Maoudé

-Cercle de Koro-– Communes de Douentza, Koubel Wel Koundia, Dianvely -Cercle de Douentza-, Commune de Bankass et de Bandiagara 

Type      de      la

mission 

Etude de barrière de genre

Durée 

 30 jours ouvrables à déterminer avec l’équipe en charge de la coordination protection

Date de l’intervention :

Du 1er décembre 2019 au 15 janvier 2020

Personne         à contacter pour demander d’informations

Boubou DIALLO, Analyste Protection  boubou.diallo@drc.ngo 

Titre du projet

Amélioration de l’environnement protecteur et de l’accès aux services de protection à

Mopti, Mali 

Brève description du projet

Avec le soutien de l’agence de la Coopération Suisse pour le Développement et la Coopération (SDC) et le département du développement international du Danemark (DANIDA), DRC met en œuvre depuis novembre 2017, un projet visant à renforcer l’accès des communautés, et particulièrement des individus les plus vulnérables, aux services de protection dans les cercles de Koro, Douentza, Bankass et Bandiagara. La deuxième phase du projet, lancée en juillet 2019, s’inscrit dans une logique de consolidation des acquis de la phase précédente en renforçant les capacités de détection d’incidents de protection au niveau communautaire, et en systématisant la prise en charge des survivant(e)s à travers un circuit de référencement fonctionnel.

Date de clôture de l’offre

Date limite d’envoi des candidatures : 15 novembre 2019

Les offres devront être envoyées par e-mail à l’adresse suivante : tender.mli@drc.ngo en objet de mail l’intitulé suivant : SDC5 – DRC – Etude genre. Il sera également possible de déposer un dossier sur support USB au siège de DRC Mali.

 

             

        I-                CONTEXTE ET JUSTIFICATION

Au Mali, les femmes et les filles représentent une forte proportion de la population touchée par la violence basée sur le genre, soit 96 % sont victimes ou survivantes[1]. Le rapport du sous-cluster VGB indique avoir enregistré de janvier à août 2018, 1948 cas de violence basée sur le genre soit 27% d’augmentation par rapport en 2017. Ce rapport précise que 70 % concernent les régions du nord et du centre du Mali et que la majorité des survivants sont de sexe féminin (97%) dont 53% étaient des enfants de moins de 18 ans.

Les inégalités entre les sexes, notamment la discrimination et la violence à l’encontre des femmes et des filles, continuent de favoriser des entraves à leur protection. Ces inégalités se manifestent par la non-dénonciation de certaines violations, notamment les violences sexuelles, ou l’intégration dans les comportements d’attitudes sexistes affectant le bien-être physique et psychologique des personnes vulnérables et notamment des femmes. Les difficultés rencontrées pour détecter et orienter les cas nécessitant une prise en charge par les équipes de DRC et leurs relais sur le terrain sont essentiellement liées aux barrières de genre qui découlent de ces normes. 

En vue de trouver une meilleure stratégie d’intégrer les approches sensibles au genre dans la mise en œuvre des activités, et dépasser les barrières socioculturelles sans briser de normes ou franchir de tabous qui exposeraient les équipes et les bénéficiaires à des représailles ou la défiance des communautés, DRC cherche à réaliser une étude de barrière de genre dans les cercles de Koro, Bankass et Douentza. 

Afin de mener cette étude, DRC Mali cherche un consultant/une consultante pour une durée de 30 jours ouvrable sur une période de 7 à 8 semaines aux mois de novembre 2019 à janvier 2020. Le/La consultant(e) ou l’équipe de consultant(e)s devra avoir accès aux zones d’intervention et être disponible pour mener l’étude sur le terrain auprès du public cible du projet de DRC.  

         II-             OBJECTIFS DE L’ETUDE

2.1- OBJECTIF GENERAL

Le but de cette étude est d’analyser les barrières socioculturelles des cercles de Koro, Bankass et Douentza afin de déterminer quelles sont les opportunités qui existent pour dépasser et intégrer ces barrières dans la méthodologie d’intervention, afin de maximiser l’accès aux services des survivant(e)s de violations, en intégrant des approches sensibles au genre

2.2- OBJECTIFS SPECIFIQUES

  1. Diagnostiquer le niveau d’accès aux services de prise en charge des survivant(e)s de violations, et les potentielles barrières rencontrées en amont, durant et après la prise en charge ;
  2. Proposer des stratégies sensibles au genre pour favoriser la prise en charge des survivant(e)s de violations de manière holistique, et sans risques d’impact négatif (do no harm).

 

         III-          METHODOLOGIE

Cette étude sera réalisée de manière participative (focus groups désagrégées, entretiens avec des informateurs-clés, discussions individuelles), et majoritairement qualitative. La mission se déroulera selon une méthodologie proposée par le consultant / la consultante. 

La collecte des données se fera à travers un échantillon de communes représentatif dans les cercles de Koro, Douentza et Bankass et impliquera les autorités locales, les services techniques, les ONG internationales et locales présentes dans la zone d’intervention, les leaders communautaires, les réseaux et groupements locaux et tout autre acteur pertinent de prise en charge. 

DRC sera disponible pour orienter le consultant dans la recherche documentaire et mise en relation aux interlocuteurs tant à l’interne de DRC et auprès des autres intervenants dans la région.

 

 

 

4.1- ZONE D’INTERVENTION

L’étude sera réalisée dans les communes de Koro, Youdio, Koporo, Koporopendie Na, Pel Maoudé (cercle de Koro) ; communes de Douentza, Koubel Wel Koundia, Dianvely (Cercle de Douentza) ; et Commune de Bankass dans la région de Mopti.

4.2- CRITERES DE SELECTION DES ENQUETEURS

  • Niveau d’étude des enquêteurs : DEF + 2 ans, au minimum
  • Expérience avérée sur la protection et la violence basée sur le genre
  • Connaissance des approches humanitaires et des zones de l’étude

4.3- CALENDRIER ET PLAN DE TRAVAIL  

La Prestation doit durer 30 jours, c’est-à-dire, de la date de début au dépôt du rapport final de l’étude. Le calendrier de travail détaillé devra être élaboré et précisé par le consultant.

Clôture de l’appel à propositions  

15 Novembre 2019 

Sélection du consultant 

 25 Novembre 2019 

Démarrage de la prestation

1er décembre 2019

Rapport de restitution de revue finale (8 pages)

Une semaine après la revue finale du projet (date à déterminer)

Rapport final (25 pages) 

15 janvier 2019 

 

         IV-                PROFIL ET QUALIFICATION DU CONSULTANT

Le/la consultant/consultante doit disposer des qualifications suivantes :

  • Au moins 5 années d’expérience avérée dans l’évaluation ou la mise en œuvre de projets de protection, de mise en œuvre de projet de lutte contre les violences basées sur le genre et/ou de projets de protection de l’enfance. Une expérience similaire dans les cercles concernés du Centre du Mali sera considérée comme un atout ;
  • Expérience avérée dans la conception des outils de collecte des données qualitatives et la réalisation des enquêtes ; et dans la facilitation de groupes de discussions et conduite d’entretiens individuels ;
  • Expérience avérée dans la réalisation d’étude sur la thématique du genre (au moins 3 publications à l’appui) ;
  • Le/la consultant/consultante doit en outre avoir une maitrise du français parlé et écrit, le bambara ou autres langues locales seraient des atouts, aussi une capacité d’écoute, d’animation, d’analyse et de synthèse.

 

         V-                CRITERE DE SELECTION DU CONSULTANT

 

Les propositions soumises à DRC par les consultants et institutions seront évaluées sur la base de critères techniques et financiers :

Les critères Techniques (70%) seront basés sur les termes de référence et se référeront à la proposition technique soumise par le consultant ou la société de conseil. L’évaluation sera basée sur les éléments ci-dessous :

  1. La compréhension des termes de référence ;
  2. La méthodologie proposée pour la conduite de l’intervention ;
  3. Le calendrier proposé ;
  4. L’expérience générale et spécifique du consultant ou du bureau d’étude ou de l’institution ;
  5. Le profil du consultant proposé et son expérience générale et spécifique.

 

Les critères Financiers (30%). L’offre financière représentera 30% pour l’évaluation de la proposition.

 

         VI-         LIVRABLES 

  • Une proposition méthodologique détaillée comprenant les principaux outils utilisés suivant la revue de la documentation du projet (Rapport initial)
  • Une version préliminaire du rapport suite à la collecte de données sur le terrain (mi-parcours), partagé à la Coordination protection et au département M&E pour remarques, observations et corrections éventuelles avant établissement et validation du rapport définitif.
  • Une version finale du rapport, intégrant l’ensemble des remarques des membres de l’équipe DRC.

 

        VII-                 CONDITIONS ET PROCEDURE DE SOUMISSION DE L’OFFRE

 

Les documents à soumettre : 

  • Une proposition technique détaillée avec les méthodes recommandées afin d’atteindre les résultats et objectifs de l’évaluation, l’agenda proposé, l’expérience du consultant et les autres éléments jugés pertinents (6 pages maximum) ;
  • Le curriculum vitae synthétique du Consultant et ses équipes éventuelles (formation, expertises et expériences tant dans les champs couverts par le projet que dans ce type d’action) en mettant l’accent sur les expériences dans le même domaine ou similaire à celui-ci

  • Une offre financière comprenant l’ensemble des coûts associés à la réalisation de cette étude : honoraires, équipements et matériel, frais de communication, et tout autre coût afférent.
  • Les déplacements et l’hébergement du Consultant vers et à Sévaré et vers et dans les zones d’intervention seront assurés par DRC.

 

L’offre retenue est celle ayant obtenu la meilleure moyenne technico-financière pondérée.   Une fois que DRC aura reçu et analysé les candidatures, elle pourra demander des éclaircissements aux candidats, si cela était nécessaire. L’offre financière pourra également être renégociée.

 

[1] Rapport d’Enquête Démographique et de Santé (EDSM 2012 – 2013)