Une quarantaine de femmes de la commune III et de la commune II formées et outillées par l’ANPE.

Elles sont au nombre de 41 femmes de l’association Benkan de la commune III et de l’association malienne des femmes handicapées de la commune II qui ont suivi une formation de sept jours en technique de fabrique de savon, de séchage de poisson et de fumage de poulet. Cette formation, qui a eu pour cadre la Fédération Malienne des Association des personnes Handicapées (FEMPH), a été financée par l’Agence Nationale Pour  l’Emploi (ANPE). Elle a été sanctionnée, hier lundi, par la remise des attestations et des kits d’insertion aux récipiendaires.

Les 21 femmes handicapées de la FEMAPH ont été formées en technique de séchage de poisson et de fumage de poulet tandis que le 20 femmes de l’association Benkan ont été formées en technique d savon (savon en morceaux, liquide, eau de javel et détergent).

Le Directeur général de l’ANPE, Ibrahim Ag Nock, dans son allocution a rappelé que l’ANPE est un service public de l’emploi dont la mission essentielle est de contribuer à la Politique Nationale de l’Emploi (PNE).

De ce fait, elle appuie toute initiative concourant à l’atteinte de cette mission, plus particulière celle qui accorde une place primordiale à l’auto-emploi et à l’entrepreneuriat féminin ainsi qu’à celui des personnes en situation de handicap. Pour mieux jouer ce rôle, explique –t-il, son organisation a initié des actions telles que la formation et l’installation des unités de savonnerie et de transformation des produits locaux en faveur des usagers clients de l’agence à travers des programmes mis en place par le Département Formation et Promotion de l’Emploi (DFPE) en synergie avec les Directions Régionales de l’ANPE afin de faciliter la création et l’insertion professionnelle des groupes cibles cités ci-dessus. Améliorer les revenus A le croire, le savon répond à une nécessité quotidienne aussi bien en milieu urbain que rural. Ce dernier dispose d’énormes ressources agricoles pouvant produire de l’huile qui est la matière première de base pour la fabrication de savon. La principale difficulté est le manque d’infrastructures ou d’équipements appropriés pour traiter les graines et fabriquer le savons et ses délivrés. Quant aux produits agricoles et piscicoles, poursuit – t- il, leur transformation et leur valorisation contribuent grandement à l’amélioration des revenus mais aussi et surtout assurent la sécurité alimentaire pour les populations. A l’instar des producteurs de la filière de la filière de la transformation agro-alimentaire sont confrontés aux mêmes difficultés d’équipements et d’infrastructure. Ainsi, pour apporter une réponse à cette situation et en lien avec sa mission de création et de promotion de l’emploi féminin pour une autonomisation économique des femmes, l’ANPE développe des projets de formation-insertion en savonnerie semi moderne et en technique de transformation agro-alimentaire des produits agricoles et piscicoles, a-t-il soutenu. C’est dans ce cadre que ces deux associations féminines ont été formées et dotées de kits d’insertion dans leur secteur respectif. Lutte contre la pauvreté et la précarité.

Quant au ministre de l’Emploi et de la Formation Professionnelle, Jean Claude Sidibé, il a laissé entendre que cette session de formation – insertion s’inscrit parfaitement en droite ligne dans les actions de son département pour faire de l’autonomisation des femmes dans le secteur productif, un vecteur de lutte contre le chômage et la précarité socio-économique des femmes. « Les bénéficiaires, j’ose espérer que les activités génératrices de revenus que vous aurez à mener vous permettra de vous insérer durablement dans le tissu économique. Je vous exhorte à prendre soins des kits d’installation et des produits qui vous sont remis pour assurer le renforcement de vos activités  « a-t-il invité. Et de conclure ».je me réjouis que l’ANPE ait répondu favorablement à la demande des sessions de formation – insertion des associations respectives dans le cadre de ses activités de promotion de l’emploi comme stratégie de lutte contre la pauvreté et le chômage. La cérémonie a été sanctionnée par ma remise des attestations aux récipiendaires et des kits d’insertion.

Source : l’independant