La rencontre internationale du Comité Exécutif de l’Association Africaine des Services de l’Emploi Publics (AASEP) s’est tenue le mardi 05 mars 2019 au Grand HOTEL de Bamako. Elle avait pour but de permettre une prise de contact entre les membres du bureau en vue d’examiner et valider le projet de plan d’action soumis à l’observation des pairs depuis Marrakech 2018. La cérémonie d’ouverture était présidée par le Ministre de la Jeunesse, de l’Emploi et de la Construction Citoyenne, Porte parole du Gouvernement, Amadou KOÏTA, en présence d’Ibrahim Ag NOCK, président de l’AASEP, aussi Léopold Gérémi NGOMEZO, représentant du président d’honneur de l’AASEP.

 L’ordre du jour comportait trois points, à savoir, le compte-rendu de la dernière session du Conseil d’Administration de l’AMSEP, l’examen et la validation du Plan d’Action Triennal 2018-2021 et divers.

 Selon Ibrahim Ag NOCK, l’élection du Mali à la tête de l’Association des Services d’Emploi Publics est le couronnement d’une synergie d’actions des autorités du pays. Et d’ajouter que la rencontre est d’une importante capitale pour l’organisation. Il a rappelé que le comité exécutif du jour est composé de sept membres.

 Léopold Gérémi NGOMEZON a ressorti les statistiques de l’emploi dans le monde. Pour lui, la mission régalienne de tous Services d’Emploi Publics est la promotion de l’emploi. C’est dire que le Service Public d’Emploi est un instrument sécurisé de nos gouvernements pour la lutte contre le chômage, la Banque mondiale dans l’un de ses rapports annuel estimait à 200 000 000 le nombre de chômeurs dans le monde en 2017 tandis que le taux de chômage mondial est de 5,7%, celui du continent africain de 9,2% comprenant 8% d’hommes, 11% de femmes et 16% de jeunes.

 Il a également souligné que l’une des conséquences de ce fléau qui est le chômage des jeunes, c’est l’immigration clandestine massive de ces jeunes, qui parfois aboutit à la mort.

 Pour le Ministre de la Jeunesse, de l’Emploi et de la Construction Citoyenne, point n’est besoin de rappeler l’importance du soutien politique et de l’accompagnement des gouvernements dans la mise en œuvre des politiques sectorielles d’emploi et de formation professionnelle. Toute chose ayant un impact certain sur l’ensemble des politiques de développement, de cohésions sociales et également de sécurité. Il a rassuré l’engagement constant et la détermination sans faille du gouvernement du Mali, sous la clairvoyance et le leadership du Président malien son Excellence Ibrahim Boubacar KEÏTA à faire de la lutte contre le chômage et le sous-emploi, une priorité du quinquennat de son second mandat.

Lors de la cérémonie, le diplôme d’honneur a été décerné au président d’honneur de l’AMSEP et un diplôme de reconnaissance au président sortant de l’AMSEP.

SOURCE : ANNONCEUR DU JEUDI 07 MARS 2019.