LA DIRECTION GENERALE DE L'ANPE ORGANISE SON DEUXIEME POINT DE PRESSE DE L'ANNEE 2017

La Direction Générale de l’Agence Nationale Pour l’Emploi (ANPE) a organisé, le 15 décembre dernier, son deuxième point de presse de l’année et la quatrième depuis 2016, afin de partager avec l’opinion nationale et internationale les réalisations de l’Agence en 2017. Le Directeur General, Ibrahim Ag NOCK et ses proches collaborateurs  étaient face aux journalistes  pour évoquer les  réalisations de l’Agence en 2017.

Sur les 93 activités programmées, l’ANPE a exécuté 82, soit un taux de réalisation de 88% au 30 novembre 2017. C’est sans doute le résultat d’une gouvernance participative et transparente.

L’Agence Nationale Pour l’Emploi (ANPE) est aujourd’hui une fierté nationale grâce au leadership de son Directeur Général, Ibrahim Ag Nock. Qui est en train  d’opérer un grand changement au sein de l’Agence en associant tous les acteurs à la gestion de l’Agence en charge de la promotion de l’emploi. Le Directeur Général, les chefs de Départements et, les Directeurs  Régionaux, le personnel, travaillent dans une parfaite harmonie doublez d’une transparence dans toute les activités réalisées ou à réaliser. Cette stratégie est saluée à la fois par le Conseil d’Administration, mais par le personnel dont le représentant au sein du Conseil d’Administration de l’ANPE ne tarit pas d’éloges les efforts du Directeur Général en matière de management. C’est peut-être le secret de la réussite de l’équipe actuelle de L’ANPE. Qui savoure ses réalisations tout en promettant d’aller plus loin pour le bonheur des milliers de demandeurs d’emplois, en particulier et des Maliens de façon générale.

 le PSD de 2012-2020,a basé a cinq objectifs stratégiques immédiats (OSI) à satisfaire.il s’agit notamment d’améliorer l’adéquation des capacités organisationnelles et opérationnelles de L’ANPE en fonction des exigences du marché du travail (OSI 1) ; d’améliorer la visibilité et la convivialité de ses relations avec ses usagers / clients et ses partenaires (OSI 2) ; de développer et mettre en œuvre des programmes spécifiques pour la promotion de l’emploi ( OSI 3) ; de renforcer l’accompagnement des collectivités dans la conception et la mise en œuvre de leurs programmes sectoriels en lien avec l’emploi (OSI 4) ; et d’accroitre l’accès des groupes cibles de l’ANPE à des programmes d’apprentissage, de perfectionnement et de reconversion ( OSI 5).Et en fonction de ces objectifs ,l’Agence s’est fixée cinq principaux axes d’intervention ( la promotion de l’auto-emploi, le perfectionnement et la reconversion, l’intermédiation, la communication, la coopération et la migration professionnelle)

L a promotion de l’auto-emploi s’inscrit dans le cadre du renforcement du tissu socio-économique. Elle consiste à encourager le financement des initiatives individuelles et collectives de création de PME/PMI, des TPE, des     AGR  et à valoriser leurs capacités. L’auto-emploi  est donc une solution alternative crédible à la réduction du chômage et du sous-emploi. Aussi, des actions de promotion d’auto-emploi sont mises en œuvre à travers le dispositif de financement direct ou indirect.

Le Centre de Perfectionnement et de Reconversion (CPR) et l’Atelier Ecole de Kayes (AEK) sont les dispositifs dédiés à la consolidation des emplois par des activités de perfectionnement et de reconversion. Cette consolidation porte sur les formations continues diplômâtes, qualifiante et sur l’apprentissage.

L’objet de l’intermédiation est de favoriser le rapprochement de l’offre et de la demande d’emploi par la mise en place d’un mécanisme adéquat d’accompagnement, d’orientation, et de conseil des demandeurs d’emploi et des entreprises.

Son domaine couvre également toutes les actions visant à renforcer l’emploi ainsi que la prospection au près des entreprises pour recueillir leurs besoins en  personnel et en formation

Quand à l’activité de communication de l’Agence, elle correspond à l’objectif stratégique immédiat 2 du PSD « Améliorer la visibilité de ses relations avec ses partenaires » elle est réalisés à travers entre autres l’émission télévisuelle «  Itinéraires » ; les magazines télévisuels sur les performances d l’ANPE ; le partenariat et le sponsoring ; le site web de l’ANPE…

Formations adaptées !

Dans le cadre de la coopération et la migration professionnelle, l’Agence a prévu de dynamiser les relations d’assistance et de partenariat avec les pouvoirs publics, les entreprises, les collectivités territoriales, la presse et les medias.

Sans être exhaustif, l’ANPE  a organisé, du 25 au 27 septembre derniers, la première édition du salon régional de l’intermédiation (SARI 2017), dont l’une des innovations du SARI a été la mise e place d’une salle de rencontre et d’échanges entre offreurs et demandeurs d’emplois appelée « B to B ». Il s’agissait des entretiens bilatéraux, privés qui pourraient déboucher sur des contrats de stages  d’embauches, des accords de financement de projet et de partenariat. Le SARI 2017 a enregistré environ 221 rencontres directes et des recrutements  en direct fait par L’ UPS qui est un bureau de placement privé.

 L’ANPE a aussi procédé à l’ouverture de nouvelles Agences à Ménaka et à Taoudéni pour accompagner le processus de paix et soutenir les Autorités Nationales dans la mise en œuvre de l’accord pour la paix et la réconciliation Nationale.

 L’Agence en charge de l’emploi se félicite également de la contribution de ses structures de formation à Bamako et à Kayes dans l’employabilité des travailleurs. Le Centre de Perfectionnement et de Reconversion et l’atelier Ecole de Kayes font des efforts d’adaptation de la formation à l’emploi. Le directeur général, Ibrahim Ag Nock, a salué ces efforts qui s’étendent aux régions de Ségou, Sikasso, Gao, Kayes et Mopti.

L’Agence à également remis des chèques à plusieurs promoteurs et promotrices de projets à Kayes , Tombouctou  et dans d’autres localités du Mali pour favoriser la création d’emploi et accompagner le développement  économique  et social de notre  pays .

La mission de l’ANPE est de contribuer à la mise en œuvre de la politique nationale de l’emploi du gouvernement du Mali. A cet effet, elle est chargée, entre autres, de procéder à la prospection, à la mise en relation de l’offre et de la demande d’emploi ; d’assurer l’accueil, l’information et l’orientation de demandeurs d’emploi ; de promouvoir l’auto-emploi à travers l’information et l’orientation des futurs entrepreneurs.

Source : Repère N085 Lundi 18 Dec 2017