Dans le sillage de la journée panafricaine des femmes, célébrée chaque 31 juillet, l’Amicale des femmes de l’Agence Nationale pour l’Emploi (AMIFEM) a organisé, hier jeudi 5 septembre 2019, au Conseil National du Patronat du Mali (CNPM) une conférence – débat sur le thème : « Contribution de l’ANPE dans l’autonomisation et la promotion des femmes ». Les femmes de l’agence ont profité de cette opportunité pour remettre un diplôme de reconnaissance au Directeur général, M. Ibrahim Ag Nock.

L’ouverture des travaux, la représentante de l’Amicale des femmes de l’ANPE, Mme Bintou Founè Dembélé a indiqué que cette activité s’inscrit dans le cadre des festivités du 31 juillet, journée dédiée à la femme africaine dans toute sa diversité mais, en raison de l’agenda chargé du Directeur général durant cette période, la manifestation n’a pas pu avoir lieu à la date souhaitée.

Selon l’oratrice, les femmes africaines, depuis l’aube des indépendances avaient vite compris qu’elles avaient un rôle prépondérant à jouer dans le développement de ce vaste continent pour ce faire, la femme africaine, vecteur de paix et de développement, toute génération confondue, s’est battue partout et de façon inlassable, pour la cohésion sociale et l’unité africaine. Ainsi, à l’instar de nos sœurs du Mali, l’AMIFEM, avec l’appui de la Direction générale, ne pouvait rester en marge de l’évènement visant à célébrer la femme africaine à travers la journée panafricaine. « Les femmes de l’ANPE, conscientes du poids de la responsabilité qu’elles assurent, demeurent à la pointe du combat au regard des défis auxquels notre agence est confrontée » a-t-elle précis.  Avant de déclarer qu’au Mali, à diplôme égal même poste, l’homme et la femme perçoivent le même traitement salarial, ce qui est loin d’être le cas dans de nombreux pays. Cependant, des défis importants restent à relever, d’où la nécessité de poursuivre sans relâche le combat jusqu’à l’atteinte de l’ensemble des objectifs.

 Puis, elle a remercié le Directeur général de l’ANPE pour la confiance et l’attention particulière accordée à la promotion des femmes, ainsi que l’appui constant fait en faveur des groupements féminins.

80 associations féminines formées. Dans son intervention, le Directeur général de l’ANPE, M. Ibrahim Ag Nock a laissé entendre que son organisation a toujours œuvré en faveur de l’autonomisation de femmes à travers des sessions de formation et des activités génératrices de revenus. Il a expliqué que dans le cadre de l’exécution de son Plan Stratégique de Développement (PSD) et des différents Plans de Travail Annuel, diverses actions sont entreprises par l’ANPE dans le cadre de l’autonomisation des femmes que ce soit à Bamako ou dans les différentes capitales régionales à travers des activités génératrices de revenus pour les femmes.

Ibrahim Ag Nock a aussi rappelé que l’ANPE a formé et inséré jusque-là 80 associations féminines sur l’ensemble de territoire national dans plusieurs secteurs tels que la savonnerie, l’agro-alimentaire, la pisciculture, la restauration, la couture, contribuant ainsi à la création de plus d’un millier d’emplois directs.

Il a enfin félicité les femmes de l’ANPE et les à encourager pour cette initiative heureuse qui est de faire connaitre davantage les activités relatives aux appuis multiformes que l’ANPE offre aux femmes en vue de leurs autonomisation.

La cérémonie a pris fin par la remise de diplôme et d’un cadeau par la présidente de l’AMIFEM au Directeur général Ibrahim Ag Nock, pour ses actions en faveurs de la promotion des femmes.

Source : ANPE/DC