Les administrateurs de l’Agence Nationale pour l’Emploi (ANPE) se sont réunis, hier mardi 21Juillet 2020, dans le cadre de la 40ème session du Conseil d’Administration de la structure pour examiner le bilan de réalisation des activités programmées au titre de l’exercice 2019.

Une vue partielle des membres du conseil d’administration de l’ANPE lors de la session

Il s’agissait aussi pour eux d’analyser le rapport du Commissaire aux comptes pour l’exercice clos au 31 décembre 2019 et de faire le point d’exécution des tâches assignées lors de la 38ème session ordinaire.

Le président du Conseil d’Administration, Issa Bengaly, dira que le présent rapport reflète la nouvelle orientation prônée par le Plan Stratégique de Développement (PSD) pour une intensification plus accrue sur le terrain des activités liées à la promotion de l’auto-emploi à travers la création et le soutien aux Petits et Moyennes Entreprises (PME) a ses dires, malgré quelques difficultés, l’ANPE a pu exécuter son Plan de Travail Annuel (PTA) 2019 avec une réalisation de 87,04% sur l’ensemble des activités programmées.

Cette prouesse lui a donné l’occasion de remercier les plus hautes autorités pour leur accompagnement constant au secteur privé, à travers l’action des structures parmi lesquelles l’ANPE reste un acteur incontournable.

Il a ensuite exhorté la Direction Générale à poursuivre les efforts dans le cadre de la recherche d’idées et d’actions novatrices en faveur de la promotion de l’emploi.

Et de l’inviter à travailler en partenariat avec le secteur privé pour de meilleures performances en vue d’engranger encore plus de résultats.

Cela est une obligation pour l’ANPE, au regard des ressources mobilisées et des attentes des entreprises.

Au cours de son intervention suivant la cérémonie d’ouverture des travaux, le Directeur général de l’ANPE, Ibrahim AG NOCK indiquera que dans le sillage de l’atteinte des résultats, l’Agence a effectué, en 2019, 1700 placements (emplois salariés) au niveau du marché de travail.

Ajoutant qu’au niveau de l’auto-emploi, sur une prévision de 5 000 en 2019, l’Agence a pu réaliser 3 000 projets « cette année, nous avons connu un fléchissement au niveau du placement dû surtout à la rigidité du marché du travail, à la faible création de valeur ajoutée de PME, PMI » a – t- il regretté.

 Ibrahim AG NOCH d’affirmer qu’en 2020, l’ANPE ambitionne de relever ses difficultés par le renforcement de la prospection au niveau des entreprises afin de dénicher le meilleur besoin en terme de mise en relation des demandeurs d’emplois mais aussi de renforcement de capacités de ces demandeurs afin qu’il soient à même de satisfaire aux différentes offres sur le marché de travail.

Source : Indépendant 22Juillet